vendredi 25 novembre

voyages et vacances

"Avez-vous fait une beau voyage ?"

      Quand je dis autour de moi que je pars en voyage. Je vois que l'on ne comprend pas vraiment ce que je veux dire. Le mot voyage tout simple n'est plus utilisé aujourd'hui.  On part en voyage d'affaires et c'est à peu près tout. Il n'y a pas de voyage de découvertes. Ou alors il s'agit d'un voyage dans la forêt vierge ou dans le désert à la recherche d'animaux cachés dans le sable.
Quand on se perd - comme je l'ai fait - pendant des semaines, dans une grande ville comme Bangkok, on est prit pour un malade ou investi d'une mission universitaire en sociologie ou en urbanisme. Les mots ne vous disent pas tout !
Selon moi, un voyage est un déplacement de découverte. En général on part en voyage pour le boulot. Le voyage n'est pas le but du déplacement. Le voyage est nécessaire pour se rendre à un endroit. Pour moi, le déplacement (le voyage) est le but du voyage. C'est ce mouvement,  cette errance, qui est mon espace de découverte. 

"Avez-vous passé de bonnes vacances ? "
       Alors que des vacances sont toujours tournées vers soi. Quand nous sommes en vacances, nous cherchons à nous faire plaisir : bien manger et se distraire. Quand on rentre de vacances on vous demande gentiment si on s'est bien reposé et distrait. Si le temps était de la partie, si l'hôtel était confortable, etc... En fait fait partir en vacances, c'est comme aller au Club Méditerranée. On paye pour que l'environnement prenne soin de soin. Thalasso, massage, sauna, jacuzzi,etc...
Je rencontre aussi cette dichotomie quand les gens se déplacent seuls ou en groupe. Le voyageur solitaire est tourné vers  l'extérieur, il pénètre un environnement qu'il découvre. Un groupe de voyageurs tend à s'intéresser qu'à lui-même et il est aussi très difficile de communiquer avec des gens d'autres cultures quand on est nombreux. Je ne connais pas d'ethnologue être parti en mission en groupe.

Islamisation au Maghreb
Je n'applaudis pas des deux mains quand j'entends les islamistes arriver en tête dans les sondages sur les élections au Maroc. Les évènements en Libye, en Tunisie et en Egypte vont dans le même sens. Les partis islamistes (modérés ou pas) ont la faveur des électeurs. Vous allez me dire que c'est ainsi que fonctionne la démocratie. Les gens sont libres de choisir pour qui ils vont voter. Oui, mais c'est aussi ainsi qu'Adolf Hitler a pris le pouvoir. On pourrait  choisir des tas de dictateurs qui ont "gardé" le pouvoir après avoir été élu d'une manière démocratique. Je m'inquiète aussi parce que "démocratie et islam" sont des mots que les musulmans on du mal à associer. La loi de Dieu est la seule reconnue pour les islamistes fondamentalistes. Pas facile donc d'imposer la loi des hommes. Les pays musulmans n'ont pas vécu leur Siècle de Lumière comme nous l'avons vécu en Europe au XVIII et même avant. Des gens comme Montaigne, Pierre Bayle, Spinoza, les Encypopédistes, Rousseau, Voltaire, ont cassé ce lien sacré qui unissait la religion dominante avec la notion de droit et de l'humanisme et de la morale. 
   Existe-t-il aujourd'hui des intellectuels arabes capables de porter des valeurs de liberté et de tolérance comme nous l'avons connu en Europe il y a deux siècles ?

Quand j'entends parler de "charia" j'ai peur. Pas uniquement pour le voleur qui aura sa main coupée (bien que cela doit être terrible pour lui), mais aussi pour les femmes qui disparaissent drappées sous des linges noirs, aussi pour ces femmes attaquées à l'acide au Pakistan, ou lapidées, ou ce footballeur menacé de 78 coups de fouets pour avoir mis la main au cul d'un collègue,  ou la presse muselée incapable d'exprimer une opinion libre sous peine de voir ses journalistes croupir en prison....
J'arrête là liste....
J'ajoute quand même une information récente, de la journée : deux femmes journalistes qui couvraient les manifestations du Caire pour une chaine américaine et France 3 ont été brutalisées et agressées sexuellement. En pleine ville par des manifestants et peut-être des policiers. Ce n'est pas beau du tout. Vraiment un mauvais présage pour l'avenir des droits de l'homme (et de la femme) dans ce pays. Ces attaques contre des femmes occidentales  (non musulmanes certainement) m'attristent énormément. J'ai l'impression qu'un autre monde commence à prendre forme en Egypte.Un monde dur et intolérant, un monde de bêtise à la pensée unique. C'est tragique pour tous et pour les Egyptiens eux-mêmes en premier.

L'Allemagne et  la zone euro
En france (et certainement aussi dans le reste de l'UE) on oscille entre être germanophobe et germanophile. J'y perds mon latin. Ce problème d'endettement public nous fait perdre la raison. Un peu comme en pleine tempête avec un bateau surtoilé et en l'absence d'un  skipper expérimenté part au loft. 
Chacun réagi en fonction de ses intérêts personnels. Les personnes privées comme les Etats. 
  Les armateurs grecs ne veulent pas payer d'impôt. Les fonctionnaires veulent garder leurs avantages, chaque nation européenne préserve ses intérêts nationaux. Cela va continuer pendant encore quelque temps comme ça, jusqu'au jour où la zone euro sera vraiment au bord du gouffre.
Ce sont encore les nationalismes qui sont en cause quand il s'agit de prendre des "décisions européennes pour le bien général".  Les uns ont peur de se faire bouffer par les autres. Pour l'instant ce sont les Allemands qui ont la meilleure réputation auprès des marchés bancaires. Le bon élève de la classe fait des jaloux. Certains essaient de le discréditer. Je ne sais pas qui va bénéficier de ces mauvais coups. Je ne suis pas qualifier pour donner un avis sur l'économie allemande. Ce que je peux toutefois confirmer que les prix du commerce de détail sont plus bas en Allemagne qu'en France. Beaucoup de frontaliers (moi le premier) passent le Rhin pour aller faire leurs courses. C'est un constat. Est-ce que la concurrence fonctionne mieux en Allemagne qu'en France ?
Il est grand temps de faire fusionner un peu plus les différents pays. Chacun a quelque chose à apporter dans la construction de l'Europe. 
     Ces réflexes nationalistes sont d'un autre âge. Il est grand temps de reconnaître des vérités. Quand les voitures allemandes sont reconnues comme excellentes dans le monde entier, il faut le reconnaître. Et en être bien satisfait. Nous aussi, Français, nous avons aussi de bonnes petites voitures. Certains produits français fabriqués par l'Oréal et d'autres fabricants et créateurs ont la cote Outre-manche. Pourquoi pas s'allier un peu plus avec l'Allemagne et les autres pays de l'Union pour charger une barque de tout nos point forts au lieu de nous jalouser les uns les autres. 
On parle de mondialisation depuis des années, c'est peut-être le moment de vraiment parler d'européanisation.
 


 

Retour à l'accueil