Blog du 24/09/11. Depuis quelques semaines, je suis un malade compulsif, je suis poussé par une idée fixe :  acheter une voiture, une neuve ou presque neuve. Je erre chez les marchands de voitures comme un joueur devant le bureau des entrées des casinos. Je suis incollable sur les marques, les prix pratiqués avec remise et sans remise .Je suis devenu incollable sur les marques et les prix pratiqués, avec remise ou sans remise.  Les Suzuki Alto, Dacia Logan, GPL ou sans GPL, Les Smart Softouch avec toit composite en polycarbonate noir...Les vendeurs m'ont repéré, ils ont maintenant un petit air moqueur quand ils m'ouvrent la porte de leur magasin..

  C'est le faute de la Grèce ou de l'euro, ou les deux à la fois. J'ai trois sous à la banque et j'ai peur de tout perdre suite à des problèmes bancaires. Je suis en général un retraité confiant dans l'avenir mais j'ai toujours peur de manquer. Un vieux truc de l'enfance. Chez mes parents nous vivions au jour le jour. Nous n'étions jamais sûr de manger le lendemain. C'est pas du pipeau, c'était vrai de 1953 à 1960. C'est ça la pauvreté. Le syndrome du manque.. Ma sœur est comme moi. Avec ces petites ressources (elle vit maintenant avec les minimum sociaux)  elle arrive quand même  à mettre de l'argent de côté. La peur de manquer est toujours là.

~~~~~~

     Ces derniers jours ont encore été marqués pa~r des problèmes de déficits des Etats. Le peuple Grec continue à manifester bruyamment dans les rues d'Athènes. Je pense qu'ils feraient mieux de se calmer et réfléchir sur l'augmentation de leur pouvoir d'achat (surtout les fonctionnaires) de 1999 à 2009. Pendant cette période, selon Nautixis, leur salaire a augmenté de plus de 50% alors qu'en Allemagne il n'a augmenté que de 10%. En Grèce on peut prendre sa retraite à 65 ans avec 96% de son dernier salaire. Merci l'Europe. Tout n'est cependant pas rose car, avec l'euro, la Grèce a perdu de sa compétitivité au profit de la Turquie ou des pays du Maghreb. Il y a de quoi se poser des questions.

    Les Grecs sont maintenant engloutis dans une Europe  prospère. Elle a beaucoup perdu avec la chute de son tourisme international. S'ils quittent l'euro, ils vont se retrouver avec une faible monnaie qui la rendra plus faible encore. Ils pourront tirer un trait définitif sur leur retraite à 96% de leur dernier salaire. Pour l'Europe, c'est l'inquiétude de l'effet domino. Un schéma qui me fait beaucoup peur, d'où mon envie de préserver mon capital en achetant une voiture.

~~~~~~

 

Retour à l'accueil