Le père Alinos perdu dans un magasin de chapeaux à Hong Kong.

Le père Alinos perdu dans un magasin de chapeaux à Hong Kong.

      Blog du 04/02/12. Vendredi 3 Février 2012. Hier, j'ai été invité  chez mes  copines de Freiburg-im- Breisgau. J'aime bien y aller : c'est toujours une belle distraction dans le bonne humeur. J'y découvre, un restaurant original ou un fleuve romantique. Hier, jour de la Chandeleur, jour de la purification de la Vierge Marie (voir sur internet pour plus d'info !), nous avons mangé des crêpes bretonnes, fines comme de la dentelle. Fribourg-en-breisgau est une grande ville de 200 000 habitants, située en bordure du Rhin, elle est à la pointe des progrès en matière de développement durable, où les vélos sont si nombreux que parfois ils y sont interdits pour éviter les embouteillages et les accidents. Hier nous n'avons pas ce problème de circulation, avec une température de  -8° Celcius. Les rares cyclistes disposés à circuler sur la glace, étaient trop discrets pour nous gêner.

~~~~~~~~

    Vendredi 16H00,  Ma marche à pied de la journée semble bien compromise. Le froid a redoublé de vigueur et le thermomètre accuse maintenant -13° et, à moins de chausser des chaussures à crampons --que je n'ai pas -- je ne bouge pas de chez mo. Je ne i vais pas mettre ma vie  en danger.

~~~~~~~~

    Les élections présidentielles excitent mon imagination. Depuis quelques semaines, la préparation des prochaines élections présidentielles retiennent toute mon attention (...).Pas moins.  Je ne m'attends pas à un grand chambardement politique. Derrière les promesses de campagne habituelles sur les augmentations de salaire, les baisses d'impôts, la protection des emplois précaires ou des sans-emploi, etc...On trouve cette année l'avenir de l'Europe et de l'euro. Les candidats sont ébranlés par le rebondissement de la crise de la dette souveraine, du sauvetage du l'euro. Manifestement, rien n'avait été anticipé. Les Français ont découvert la dette souveraine comme on attend un Tsunami. On attendait une sirène pour signaler l'urgence, et elle n'est jamais venue. Les économistes sont maintenant réclamés sur toutes les chaînes d'info pour essayer de comprendre ce qui nous arrive et comment faire pour sauver l'Euro.

    Le Président (candidat ?) Sarkozy doit maintenant préparer discrètement ses armes pour essayer une nouvelle fois de déstabiliser son challenger socialiste dont la cote monte dans les sondages. Les députés de la majorité sortante (UMP) se lamentent dans les couloirs de l'Assemblée, ils sont navrés de voir leur leader toujours président et pas encore candidat.  ils craignent pour les élections législatives de juin 2012. Ils craignent pour leur poste. Seront-ils réélus ? 

     Les enjeux politiques et économiques seront sérieux. On a vu la Chancelière allemande Mme Merkel afficher clairement ses choix politiques. Ce que certains responsables, bien de chez nous, ont regretté. Les enjeux sont maintenant européens, je ne suis pas choqué que chacun marque ses préférences. Je ne suis pas plus inquiet de voir une candidate, à la Présidence Madame Eva Joly,   parler français avec un accent norvégien. L'Union Européenne se construira dans la diversité.

     Plus les liens entre les pays européens seront forts, plus ils seront difficiles à faire sauter. C'est simple comme bonjour. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Il y a des jours je me sens candide comme le petit prince qui parle au renard dans "le Petit Prince" de Saint Exupéry. J'aime découvrir ce livre quand je me rends à l'étranger. C'est réconfortant qu'un petit livre comme celui-ci devienne un best seller dans le monde entier.

   Cela ne sera pas toujours facile de construire l'Europe. Des obstacles seront à passer.  Les citoyens d'Europe, même les citadins d'aujourd'hui sont des citoyens attachés à un territoire. Une étude récente a montré que 60% des Français mouraient là où ils sont nés.  C'est drôle, mais cela me fait penser à la zoologie, à ces animaux, des tortues, des saumons qui reviennent mourir là où ils sont nés, quand ils peuvent....

    Sur ce, j'adresse un signe amical à mes amis les chiens (surtout ceux de Roumanie qui poussent des hurlements de détresse certaines nuits.

~~~~~~

 

 

 

 

Retour à l'accueil