Nous étions au bord du gouffre,

nous avons fait un grand pas en avant.

 

Anonyme

 

 

 

Jeudi 31 Janvier 2013

Les amis seniors de Paris

[Retraités, personnes âgées, le troisième âge, senior ou vieux....appelez-les comme vous voulez, mais respectez-les.]

   A Paris, j'ai visité des jeunes, mais, aussi, surtout des retraités. Je ne peux y échapper, mon cercle de relations a plus de 60 ans. Nous sommes marqués par l'âge. Seule une activité "inter-génération" peut changer la donne. Faire du théâtre, de la planche à voile,etc...

   Bref j'ai visité des retraités à Paris. Les sujets de conversations sont à peu près les mêmes dans tous les milieux : les enfants, la famille, la santé. Quand un voyage est prévu, il est évoqué, pas plus. Pareil pour la politique ou les sujet de culture général. On évoque l'exposition de Hopper, sans vraiment parler peinture. 

  Je sais qu'ils sont tous préoccupés par "bien vieillir". Faire attention à ce qu'on mange. Rester actif intellectuellement et physiquement. Garder actives les relations. Les femmes sont expertes dans ce domaine. La mise à la retraite pour un homme est plus difficile à vivre, surtout pour ceux qui ont excercé des responsabilités. On ne parle plus boulot quand on est à la retraite. Pour rester actif, on se tourne vers le jardinage, le bricolage...parfois le bénévolat...

 

**

 

Rainer Maria Rilke

  J'ai revu cette semaine "Sister Act, acte 2", un film américain réalisté par Bill Duke, avec Whoopi Goldberg, en tête d'affiche. Une petite comédie musicale sympatique. Je voudrais en dire quelques mots à cause d'un passage du film où Sister Clarence (Whoopi Goldberg) donne un livre à lire à une jeune fille qui a perdu confiance en elle. Ce livre, ce n'était pas la bible, mais "Lettres à un jeune poète" de Rainer Maria Rilke. J'ai senti une bouffée d'air frais. J'avais oublié ce passage du film, mais pas le livre de Rilke, ni sa première lettre.

  Je sais que vous êtes nombreux à connaître Rilke. J'ai pensé que cela vous ferait plaisir d'écouter, dans une lecture de Gilles-Claude Thériault, 5 mn d'enregistrement de la première lettre.


 

        On dit de lui que c'est le poète de la vie intérieur. C'est aussi un poète vagabond qui a beaucoup bougé en Europe. Je suis impressionné pas ce personnage troublant de lucidité. Il existe des poètes qui ne parlent qu'à eux-mêmes dans une langue incompréhensible, hermétique. Ce n'est pas le cas de Rilke.  "Lettres à un jeune poète s'adresse à un jeune poète" s'adresse à chacun de nous, profondément. Il nous dit de nous exprimer, honnêtement, à partir de ce que nous sommes, de notre vécu propre. La comparaison aux autres n'a pas de sens. Elle serait même destructrice. Décrire sa vie, ses émotions, n'a rien d'une compétition olympique. La poésie est en nous, tout comme l'humour, le rire ou la rationalité.Rilke nous le rappelle.

Bonne audition.

 

 

**

 

Cette semaine, je souhaite en rester là. Sur Rilke. Il pèse lourd dans ma petite vie. Je ne souhaite pas le mélanger à quelqu'un d'autre ou écrire sur un autre sujet.

Morgen ist our ein Tag 

(il fera jour demain)

 

 *****

****

***

**

*

 

Retour à l'accueil