La semaine dernière, je gémissais sur le sort des malheureux Français (dont moi-même évidemment) qui ne parvenaient pas à suivre l'actualité internationale par manque d'information (un comble). Les sujets du Moyen Orient et Proche Orient étiant de loin les plus complexes à appréhender. Comme ces régions sont en plein tumulte, on a parle donc tous les jours sur les medias. 

  Personnellement, je ne baisse pas les bras et essaie de comprendre quelque chose des conflits qui frappent ces pays. Hier matin, mon obstination a payé. Il semble que "les bons esprits" (comme chez les Bouddhistes thaï) j'ai, en effet entendu une émission sur France Culture qui m'a éclairé sur ce qu'il se passe en Iran. A 7h45 Thierry Garcin a invité Mr Ardavan Amir-Asiani, spécialiste du Proche Orient, parler de l'Iran après les élections de ce vendredi 13 Juin 2013. 

  Je ne suis pas sûr que la prophétie de Monsieur Amir-Asiani se réalisera, mais j'étais ravi de comprendre ce qu'il a dit. J'ai pris soin de copier le lien pour que vous puissiez en profiter. (Je cherche toujours à partager quand c'est possible). Je vous souhaite une bonne audition. L'enregistrement ne dure que 11 minutes.

 

 

 

**

La semaine passée

  Comme vous, j'ai appris la fermeture des chaînes de télévision et de radio publiques en Grèce. 2600 personnes de plus au chômage. La Grèce ne restera pas sans télévision parce qu'il a encore les medias privés qui restent encore nombreux. Mais quand même, il y a de quoi surprendre. Après réflexion, je ne crie pas au scandale parce que je suis favorable à l'application des  mesures d'austérité si elles sont nécessaires pour rétablir les finances dans ce pays. Après tout, il y a quelques mois le gouvernement grec a accepté d'être aidé par l'Europe et en contrepartie, il a accepté d'appliquer de nouvelles mesures d'austérité. Il faut cependant que ces mesures n'épargnent personne, certainement pas les plus riches. Je sais que notre tour, à nous, habitants de France, allons passer à la casserole. Petit à petit, notre cher Président Hollande, dévoile ses ambitions pour la France. Il nous a parlé de boîte à outils. Il nous faudra un jour payer la facture des réparations.

 

*****

****

***

**

*    

 

Retour à l'accueil