Blog du 31 juillet 2007 (enregistré)

   Je suis maintenant à Bangkok, la cité des rêves, dernière capitale de la Thaïlande. Je ne vais pas vous citer la définition qu'en donne le guide du routard. Petit retour en arrière. A Pechilaburi, j'ai abandonné l'idée de rejoindre Bangkok à bicyclette. J'ai pris le bus. Le chauffeur a fini par accepter de me le mettre dans le coffre qui était pratiquement vide. Des petits problèmes de santé, j''ai l'œil droit qui a un peu "chauffé". Il était temps que je m'arrête. J'ai acheté une paire de lunettes de soleil. Je suis un peu plus dans le noir. C'est mieux pour les yeux.

   Mon vélo a subi une nouvelle crevaison en arrivant à l'hôtel de  Bangkok. Cette fois-ci, c'est la roue arrière. J'ai eu des problèmes pour trouver un réparateur, c'est la fête de Bouddha. Quatre jours de recueillement, des meetings et beaucoup de cierges (énormes) brûlés, devant les maisons et les magasins. Des colliers de fleurs déposées. de très jolies fleurs au demeurant.

   Je n'y comprends rien aux religions mais cette dévotion m'énerve un peu. Passe pour les moines qui me sont très sympathiques quand ils font leur tournée tôt le matin pour récupérer leur pitance, mais toute cette dévotion pour Bouddha, ça fait un peu exagéré. Les Thaïs sont complètement dans le dogme. Ils aiment l'uniforme, l'ordre. Les écoles religieuses. Les enfants sont enrégimentés. Les scouts, par exemple, sont  sont autorisés à garder leur uniforme de scout à l'école pour les valoriser. J'ai moi-même reçu de la direction du collège une chemisette spéciale à mettre les jours de cérémonie au collège. Je ne l'ai pas gardée.

   Je ne sais pas si on peut parler de démocratie en Thaïlande. Alors une démocratie religieuse où le dieu Bouddha serait le Président d'honneur. Il y a bien une poche de résistance en Thaïlande, ce sont les habitants du Sud-est qui veulent remplacer Bouddha par Mahomet et à la Malaysia.

   J'ai une chambre d'hôtel dans le quartier cosmopolite de Khao san Road (pour ceux qui connaissent..) Je commence à prendre l'habitude d'installer mes quartiers à Khao San Road. C'est un quartier de routards sympa avec tous ces jeunes qui débarquent d'une sortie de trek dans le nord de la Thaïlande. Ils sont fatigués, se déplacent en taxi ou en tuk-tuk. Ils terminent leur aventure à Bangkok. Ils mangent souvent dans des restaurants "classe moyennes" où le menu est affiché en anglais. Ils utilisent des baguettes pour faire local. Allez arrêtons là la médisance, ils sont bien gentils, quand mêmes.

   Ma chambre d'hôtel m'a coûté 150 baht (3 euros) ! Je n'ai jamais fait mieux. Juste un lit, un oreiller, un ventilateur et c'est tout. Le fait de payer peu pour la chambre me rend dépensier sur le budget bouffe. Hier j'ai eu droit à trois repas et à deux bières.

   Je ne vous ai pas dit mais dans la ville où j'étais hier, a cent trente kilomètres de Bangkok, j'ai mangé une  soupe pour seulement 10 baht. Le top. Un peu de riz du liquide et le reste non identifiable. La cuisinière me parlait de poulet, je pense qu'il devait s'agir de pattes de poulet.....Je ne devrai rien manger en dessous de 15 baht....

Retour à l'accueil