Le mirage de l'Asie

Apres mon episode de terreur sur le vol AY880 du 6 juillet , je me suis repris. Je suis arrive a Bankok vers midi le lendemain. J'ai passe une nuit  (10 heures dans un DC11 de la compagnie Finnair.Un gros avion en fin de carriere. 10 sieges sur la largeur, autant que le nouveau boeing 777. Avec trois moteurs pour pousser tout ce beau monde. C'est du vieux materiel mais ca marche. J'etais assis a cote d'une jeune suedois, qui lui etait assis a cote de sa girl friend, une fille d'une beaute cendree, la beaute d'une fleur dans un jardin, pas encore cueillie. Le veinard !   Des jeunes  gentils qui  m'ont pratiquement laisse leur repas a manger. Plus que des restes, je vous assure ! La bouffe n'etait pas terrible mais j'avais faim. Et quand on a faim, on ne fait pas le difficle. On mange d'abord et on se plaint ensuite.

A l'arrivee dans un pays tropical, je resens toujours une impression d'etouffement. C'est comme ca sous les climats  tropicaux. Une sensation d'etre enferme dans une chaufferie a vapeur. On perd vite sa serenite, on entre dans une autre dimension. Vivre devient tout de suite  difficile. Le corps transpire en abondance. il faut compenser et boire et boire encore.  manger ?, on y pense moins, cela devient meme illusoire. 

Bangkok petarade toujours autant avec ses tuks-tuks  et ses vehicules de toutes sortes. J'ai retrouve Station Hotel, situe juste en face de la gare. Une horeur mais je ne voulais pas perdre trop de temps pour chercher autre chose. Et c'est pas cher : 250 Bahts  ( 5 euros la nuit ) salle de bain pourrie avec eau froide en prime. Cette premiere nuit, j'ai eu le plus grand mal pour dormir a cause des bruits exterieurs et egalement du bruit que faisait mon  voisin de chambre avec son  jeu video jusqu'a 4 heures moins le quart du matin. J'ai du sortir de ma chmbre et pousser quelques gueulantes en anglais pour le faire cesser.

Cette epreuve m'a incite a quitter la Capitale sans plus attendre. A 13 heures je prenais le train rapide pour Hua Hin , la ville balneaire situee a 230 km de Bankok. Au moins la-bas je devrais avoir un peu moins de bruit.

J'ai voyage a cote d'un jeune anglais habille en costume trqditionnel de fete thailandais. Vetement angle tres colore, avec une ceinture et un chapeau a large rebord. Je me suis bien garde de lui demander pourquoi cet accoutrement..  Je ne suis pas de la police.

Le train est arrive a l'heure a Hua Hin. J'avais le sentiment de rentrer a la maison. Je fais toujours ca  quand je reviens dans une ville que je connais deja.

A bientot

les amis et bon vent ! 

Retour à l'accueil