Il ne se passe rien dans ma petite maison. J'ai acheté une table plateau en verre et  pieds en  alu. (1,60m x 1,00m). Je ne sais pas si cela va bien avec le reste. J'avais besoin d'une table sans trop de pieds, comme c'est la cas pour la table pliante que j'avais mis au milieu de la pièce. Je fais aussi le ménage dans mes papiers. Hier, je suis allé faire du shopping à Dover et Folkestone. J'avais trouvé un A/R avec la voiture pour 26 €.Même prix qu'en Mars dernier. Il me faut malheureusement aller jusqu'à Calais pour embarquer. Boulogne héberge maintenant une nouvelle compagnie de ferries pour Dover. Il font encore des prix bien au dessus de P&O. De chez moi à Calais, j'ai 91 kms à faire pour embarquer. 91 kms pour être en Angleterre. C'est pas la mer à boire !
Dès que je suis arrivé, j'ai foncé jusqu'au Supermarché Tesco de Folkestone pour prendre mon English Breakfast. J'ai été servi par une Polonaise. Peut-être pas. Une fille qui vient de l'Est. Elle parlais très bien anglais. Il y a de moins en moins de personnel anglais qui servent dans les cafés et restaurants.
J'ai passé ma journée à faire mes courses. Je manquais de thé. Les gens ne savent pas, mais les anglais boivent un thé différent du thé "goût français". Alors quand je manque de thé, il me faut attendre ma prochaine excursion en Angleterre. Les prix alimentaires ont beaucoup baissé dans le pays de Shakespeare. Pas toujours à cause de la monnaie qui a perdu 20% en deux ans. Cela n'a pas l'air d'affoler l'opinion publique, ni les responsables politiques. Le Royaume Unis ne se sent qu'en partie, européen. Mais ils ont surtout peur que l'Europe se construise sans lui. Une peur qui ne date pas d'hier. Complexe d'insularité, maintenant qu'il n'y a plus d'Empire. Si, il leur reste les Iles Caïmans et quelques territoires perdus. N'empêche qu'ils commercialise un thé que j'aime. A fine English taste !
J'attends mon départ pour l'Amérique. J'ai peur d'être abandonné à Los Angeles par ma compagnie aérienne (Air Tahiti Nui). Je vois qu'ils ont du mal pour remplir leurs avions. Même à prix cassés. Faut dire que Los Angeles n'est pas une destination de rêve en ce moment avec les incendies qui rendent l'air de la ville presque irrespirable (infos de ma correspondante sur place). J'exagère à peine. 
Je ne peux maintenant rien changé. C'est payé et encaissé....Que Dieu protège Air Tahiti Nui, pour quelques mois encore...;
A part ça tout va bien en Picardie. Il y a un vent à décrocher les cornes d'un boeuf ...mais la maison tient et les peupliers plient sous les rafales, mais tiennent bon.
C'est le principal.

&&&&

L'assurance maladie aux Etats-Unis.

Les heures noires de la démocratie américaine.

Je lis de bien mauvaises nouvelles dans la presse : Obama est en difficulté pour faire voter sa réforme sur l'assurance maladie pour tous.

Aujourd'ui, 16% de la population américaine n'a pas d'assurance sociale (quand même 50 millions d'habitants).

Ce sont les 84% restants qui vont payer (sur les impôts) puisque les entreprises ne payent que pour leurs ressortissants.

Les opposants à la réforme n'ont pas d'effort à faire pour convaincre ces 84% de "riches" de ne pas payer pour les pauvres. L'individualisme américain (l'égoisme américain) montre ses limites.

La solidarité de l'Etat américain a bien fonctionné pour sauver les banques. A coup de dizaines de milliards de dollars. Et rien pour les pauvres.

Les Américains ont oublié qu'ils ont débarqué sur le continent avec seulement une liquette sur le dos.

Ils ont eu le mérite d'élire un Président noir avec un programme. La réforme de l'assurance maladie était bien au programme, maintenant ils doivent assumer. Je pense maintenant au Congrès américain qui risque de ne pas voter le budget.


&&&&



                                                                                          Chateau de Villers sur Authie
 Pas une construction classique, mais quand même imposante.

 

 

Retour à l'accueil