La semaine a encore filé entre mes pattes. Les finitions sur la terrasse, des conversations à droite et à gauche avec les voisins, une invitation à diner, une visite du village historique, un vide-grenier et la semaine est bouclée.
      J'ai aussi organisé des visites d'amis en Normandie et dans le Perche. 3 visites à partir de demain. J'avais prévu passer chez Xavier Houssin mais il m'a envoyé un mail pour me dire qu'il ne serait pas chez lui la semaine prochaine. Tant pis cela se fera une autre fois ou jamais. On ne peut pas rencontrer les gens absents.
    J'ai aussi pris mon billet pour Los Angeles. Oui, je me suis décidé. C'est toujours un moment fort. J'ai toujours la trouille avant de prendre mon billet. Je sais que je serai fragilisé, tout seul dans ma voiture, à la merci de n'importe quel zanzibar qui en voudra à ma bourse (ou à ma vie). Comme tout le monde, j'ai envie de vivre le plus longtemps possible et au calme. Mais est-ce une raison suffisant pour rester enfermé chez soi. La vie vaut plus que ça. La vie vaut d'être vécu.... Je pourrais dire. Et puis, si je venais à disparaître aux Etats-Unis. Il n'y aurait pas nécessité de rapatrier le corps. qui serait intéressé pour mon cadavre. Mon fils ? Laissez-moi rire. Vivant, il ne s'intéresse pas à moi, alors mort....!

J'ai un billet pour los Angeles avec Air Tahiti Nui. Vol direct et aussi cher que les compagnies américaines, avec une escale. Air Tahiti Nui fait des efforts. I'année dernière, elle était au même prix que Air France. C'est la crise. Profitons-en. par contre les compagnies de location de voitures augmentent leurs prix avec la baisse du dollar. En voilà qui ne se laissent pas faire. Le touriste européen de la zone euro ne profite pas sur tout. On peut manger des hamburgers pour moins cher. De quoi prendre des kilos à bon prix.
Je vous mets une dernière photo de mes travaux. Je sais que vous aimez les photos. On communique plus facilement avec des images qu'avec des mots. Je le regrette. Mais c'est aussi de ma faute. L'utilisation des langues est une épreuve acrobatique dont je ne maitrise pas les finesses. Mais ce n'est pas suffisant pour me faire taire. Je persiste à vouloir m'exprimer par écrit. Je m'amuse avec les mots, même si tout ça reste un peu infantile et naïf. On n'écrit pas pour écrire un chef-d'oeuvre, on écrit pour soi, pour exister autrement. Je regrette qu'il n'y ait pas plus de bloggeurs dans mon entourage.
.

     Je devrais être rentré avant la fin de la semaine prochaine.Je ferai peut-être quelques photos de Normandie.

Voilà la terrasse terminée, avec des graviers pour compenser les différentes hauteur et cacher les supports (les block de béton).
Retour à l'accueil