Finis, les gratte-ciel. Adieu, les autoroutes ouvertes vers l'aventure. L'Amérique s'éloigne.
           Un ciel sombre est tombé sur la campagne de Picardie. Les enfants ont déballé leurs cerfs-volants, mais rien n'y fait. Le ciel n'a pas pris le parti des vacanciers du Nord.
         J'ai repris les travaux sur ma petite maison qui revit sous mes coups de marteau répétés. J'ai maintenant achevé l'isolation en bois douglas. Pour bien faire, j'ai été contraint de casser la terrasse, qui en était à son dernier souffle.Pas de regret donc. Je vais en faire une autre en bois exotique. Elle sera deux fois plus petite. Mais peu importe. De quoi mettre une chaise longue quand le moment du repos sera venu.
Hier soir, j'ai été invité chez un voisin. Soirée moules -frites. Nous avons un peu attendu un ami du filston qui est venu de Paris à moto. A mi-chemin, un méchant nuage, tout noir, (a-t-il dit) s'est mis en travers de sa route. Il a été trempé, jusqu'aut slip....toujours selon ses dires. Personne n'en a douté. Il est arrivé gelé, tremblotant.
       Albert est un entrepreneur de bâtiment à la retraite que refait entièrement sa maison. C'est miraculeux, ce qu'il fait. Et tout seul. Je découvre chez lui les valeurs du bricolage. Il a créé un bassin avec une cascade d'un mètre cinquante.L'eau est fitrée, comme pour un aquarium. Il a introduit des poissons rouges et des grenouilles. Il aime la vie végétale et animale. Comme moi, il cherche une compagne. Je ne me fais pas de souci pour lui. Les femmes adorent les hommes qui ont du charme et qui savent construire une maison. Pour l'instant il n'a pas encore accès à internet....Il devra patienter un peu.
                              Xavier Houssin annonce sur son blog son mariage à l'église.Il est tout content. Un jeune homme de 53 ans qui veut s'unir devant Dieu. Les gens aiment les cérémonies et les fêtes, et les rassemblements pour se congratuler. Apparemment le mariage civil n'a pas suffit. Je ne sais vraiment pas ce qui les poussent à donner de la crédibilité aux gens d'église. L'instant solennel avec les grandes orgues ?, la lecture de textes sacrées ? Le pieux recueillement ? La peur de l'au-delà ? Se préparer une place au paradis? C'est peut-être uniquement la belle cérémonie, comme la cérémonie en Mairie est souvent réduit au minimum. Presqu'une formalité.






Retour à l'accueil