J'ai quitté Columbia ce matin, à regret. Belle maison, jolie femme, climatisation à tous les étages, peintures originales aux mur, l'artiste dans la maison,frigo américain, gros comme une armoire à glace, qui fabrique des glaçons à qui en vent, à la queue-leu-leu. 
Mais,quand il faut partir il faut partir, j'ai une âme de soldat.
Je suis arrivé à Savannah. Le bureau du tourisme m'a indiqué que l'hostel où j'ai séjourné il y a quatre ans, existe toujours. J'irai demain. Ce soir, je vais essayer l'aéroport. Cela me parait plus difficile que pour Fayetteville. "The" contrôle est et sérieux. Je vais devoir trouver un plan  B.
Le climat m'a surpris. j'ai oublié cette chaleur humide de cette région. Je vais devoir faire un effort pour supporter...Je suis tout excité à l'idée de visiter de nouveau Savannah en voiture. Je vais prendre mon temps. Comme je ne pense pas descendre plus au sud. La Floride ce sera pour une autre fois. Il faudra calculer le temps qu'il me faudra pour remonter sur New York. Autre chose, je pense prendre une chambre d'hôtel pour célébrer à ma manière la fête de l'Independance Américaine. Le 4 Juillet .




La maison de Joe est climatisée et est équipée de ventilateurs imposants, très efficace pour vivre à bonne température. De plus le jardin est infecté de moustiques très méchants. J'ai essayé de m'y asseoir, en 2 minutes j'ai été attaqué sauvagement. On ne peut absolument pas tenir sans protection adaptée.





La cuisine est tout en longueur, avec deux double éviers, deux plaques de cuisson.Des rangements partout.
Cest américain.









Voici une série de photos de l'aéroport de Savanah.
La décoration coloniale est toujours présente comme à Columbia, peut-être moins précise.














toujours la maison de joe, en ordre dispersé

Retour à l'accueil