inondation à Bangkok.

inondation à Bangkok.

Mardi  12 janvier 2009, le blog
Je ne sais plus ou j'en suis dans mon histoire de princesse de Thaïlande.  Les jours passent comme des séquences d'un film mal monté. Des rushs. Je me souviens de la dernière épisode, l'avant-dernière un peu moins, pas plus.
   Depuis deux nuits l'objet de mes désirs a été vu déambuler dans le quartier. C'est le gardien de 'hôtel qui m'informe. Il est un ancien pêcheur converti en gardien d'hôtel de nuit. Je le connais depuis l'année dernière. On a sympathisé. Tous les hôtels respectables ont un gardien de nuit qui surveille les entrées et sorties de l'établissement. Il arrive que quelques touristes se laissent aller à quelques débordements. Les soirées sont quelques fois trop arrosées.
Je suis sorti à 6h30 de mon hôtel, je suis allé voir du côté de la guest house de Garuda. Je savais qu'ils ouvraient la porte à 7 heures. Je ne me suis pas trompé. Elle était là et attendait l'ouverture de la porte. Je lui ai demandé si elle avait fait de bonnes rencontres nocturnes, elle m'a confirmé. Je lui ai demandé aussi si elle pensait tenir longtemps à ce rythme, elle m'a confirmé que non. Sans rien lui demandé, elle m'a donné une plaquette de plusieurs comprimés de Paracétamol. Elle n'était vraiment pas claire. Passer les nuits dehors à picoler assombrit la raison. Garuda est dans l'errance physique et mentale. Elle fume, elle boit, mais ne se prostitue pas. Je ne le pense pas. Avec la prostitution, elle pourrait se payer une chambre d'hôtel décente. Je m'inquiète pour elle. Je la vois partir dans le mur, à cause d'une enfance volée, déchirée. Elle m'a raconté sa jeunesse dans un orphelinat chez les sœurs en Thaïlande, son père est chinois et sa mère thaï.
..........................................................
Mais la vie continue.
   Je me suis inscrit sur un site de rencontres internet thaï. Le nom est superbe : ThaïlovelinksTout un poème. Je ne vous raconte pas combien c'est difficile pour avoir un rendez-vous avec une thaï qui parle peu anglais.
   Enfin, je viens d'obtenir deux rendez-vous, le premier pour cet après-midi et le second pour demain, même heure. Je ne sais pas sur qui je vais tomber.
A bientôt sur le blog. Pas de de relecture, je suis épuisé. Les cybercafés ici, c'est pas la joie.
 
Retour à l'accueil