Ma chambre à Khao San de Bangkok, simple avec un ventilateur au plafond seulement.

Ma chambre à Khao San de Bangkok, simple avec un ventilateur au plafond seulement.

   Blog du 5 janvier 2009.

Apres les événements décapants des premiers jours. Je pense à la "découverte" de la véritable personnalité de Garuda. J'ai trouve mon rythme de croisière. Garuda vit à l'étroit dans sa guest house et moi dans mon hôtel pour touristes étrangers. Elle ne veut pas s'installer dans ma chambre (pour quelqu'un qui voulait m'épouser, c'est pas brillant).  Elle continue à vendre des dessins/peintures à deux pas de mon hôtel. Elle ne vient pas tous les jours. Ce soir elle devait vendre, je ne l'ai pas vu. Elle m'a envoyé un texto. Oui j'ai son téléphone mobile en Thaïlande.  Garuda qui m'a donné une carte Sim, les recharges coûtent un euro. Surprenant, ce système. Où a-t-elle trouvé ça ?

   Petit a petit, j'essaie d'organiser mes relations avec Garuda. Apres la déceptions de premiers jours, je stabilise mes émotions. Je vois que ma petite Déesse asiatique est un oiseau blessé, fragile,  qui a plus besoin de réconfort et d'argent pour vivre. Mon côté bouddhiste me calme, mes sorties à la piscine de l'hôtel font le reste.

.........................................................
   Comme J'ai perdu la carte mémoire de mon appareil photo. En retournant au magasin Big C, j'ai emprunté le bateau-bus sur le canal-égout. Je discutais avec une jeune femme de Finlande qui se rendait à son travail quand nous avons été aspergé par une grosse vague formée par le bateau qui nous a croisé. J'ai trempé par cette eau dégueulasse et pas moyen de me changer. La fille aussi a été sali. Elle m'a dit que c'était la première fois qu'elle vivait cela en huit mois. Je ne sais pas pourquoi les pilotes de ces bateaux foncent  comme des dingues, mais c'est pareil avec les bus ou les tuk-tuk. La vitesse est inscrite dans les gênes des Thaïs. 
 PS  depuis ma page du dimanche 28, les statistiques de mon blog ont explosé. Quatre fois plus que le veille et que d'habitude. Je ne sais pas pourquoi. Chacun doit avoir se petite raison,


alinos des lorreytos, l'ami des bêtes et des moulins à vent.

Retour à l'accueil