Apres les evenements decapants des premiers jours. J'ai trouve mon rythme de croisiere. Garuda est dans sa Guest House et moi dans mon hotel pour touriste fauche. Elle continue a ventre des dessins/peintures a deux pas de mon hotel. Elle ne vient pas tous les jours. Ce soir elle devait vendre et puis non, ells s'est ravisee et ne viendra pas. Elle m'a envoye un texto. Oui j'ai un telephone mobile en Thailande. C'est Garuda qui m'a donne la carte Sim et les recharges coutent un euro. Un plaisir d'avoir un telephone aussi bon marche.
Petit a petit, j'essaie d'administrer mes relations avec Garuda. Apres la deceptions de premiers jours viennent les jours de sagesse ou le sexe
est place sur le cote. Il n'a plus droit a la parole depuis les exces de l'autre jour. Je vois que ma petite Deesse est un oiseau fragile qui a plus besoin
de reconfort et de stabilite q'autre chose. Mon cote boudhiste est en train de prendre le dessus. Je me detends a la piscine de l'hotel ou je fais la planche. Quand ma detente est complete : je coule. C'est l'heure de rentrer !
Aujourd'hui, nous sommes alles au Consulat de France pour voir pour le visa de Garuda. Le systeme vient de changer il faut maintenant prendre
rendez-vous par internet et imprimer le papier du rendez-vous soi-meme.
A l'entree il y a des gardes thai qui filtrent il ne parlent ni francaism ni anglais. Pas  moyen de passer a travers.
Nous avons pris un rendez-vous pour demain. Ce sera la premiere etape. Le depot du dossier. (frais : 60 euros).
Je verrai bien comment ca reagit. Si c'est refuse, j'essaierai d'obtenir quelques informations sur le refus. S i c'est accepte, j'achete le billet d'avion et le paye les assurances obligatoires.
Voila la position du chantier Garuda aujourd'hui. La Thailande est un pays difficile pour les gens qui ne sont pas comme tout le monde. Tout le monde garde des souvenirs de gens qui sont en situation de detresse dans les rues de Bangkok.Garuda se debrouille, comme si comme ca avec la vente de ses dessins. Ce n'est guere brillant. Et sans securite sociale, elle est a la merci de sa bonne etoile. Je ne sais pas si elle est vraiment bien brillante son etoile,
Voila ou j'en suis aujourd'hui, Mais cette decision semble me convenir car je me sens bien ce soir. Pas de mauvaises humeur rentree comme les jours derniers. Cette decision me sera facture mille euros par mon banquier. Si mon fils m'avais demande cette somme, je la lui aurai donne. Et comme je n'ai qu'un enfant et qu'il ne me demande jamais rien......
.........................................................
Comme j'ai perdu la menoire de mon appareil photo, je suis retourne au centre ville de Bangkok. J'ai pris le bateau express sur un canal egout.
J'etais en train de discuter avec une jeune femme de Finlande qui travail dans un bureau des Nations Unis quand une espece de vague formee par le bateau qui venait d'en face nous a trempe malgre la bache qui etait supposee eviter ce type de debordement. C'etait vraiment degueulasse. Et pas moyen de rentrer  pour me changer. C'etait aussi la premiere fois que cela arrivait a la fille de Finlande qui prend le bateau depuis huit mois.
Je ne sais pas pourquoi les pilotes de ces bateaux foncent  comme des betes, mais c'est pareille pour les bus et les tuk-tuk. La vitesse doit etre un signe du sous-developpent.
PS  depuis ma page du dimanche 28, les statistiques de mon blog ont
explose. Quatre fois plus que le veille et que d'habitude. Je ne sais pas
pourquoi. Chacun doit avoir se petite raison,
alinos des lorreytos
l'ami des betes et des moulins a vent

Retour à l'accueil