Deux attaques, aujourd'hui. Sans résultat. Mais ce soir, au moment de la deuxième attaque, un voisin est passé pour me donner du courrier qui est arrivé dans sa boîte à lettres, m' a conseillé sur "comment je devais utiliser mon trident. Il ne fallait pas l'enfoncer comme une bête....Mais l'enfoncer et tout de suite le tirer vers soi pour dégager la terre et en même temps dégager l'animal. Il en aurait tué un paquet de cette manière. je vais suivre ses conseils. Je n'ai pas réellement le choix.
Hier soir mon décodeur digital qui me permet de recevoir les télévision en langue anglais sur Astra 2 est tombé en panne. J'en ai racheté un nouveau que j'essaierai d'installer demain. Je ne peux plus vivre sans télévision en langue anglaise. Ce n'"est pas du snobisme, mais un regard sur le passé sur une partie de ma vie "en langue anglaise". Et puis c'est une richesse aussi de continuer à utiliser une belle langue même, si je l'utilise toujours maladroitement avec mon fort accent. Je réussi aussi à faire de l'humour en anglais. Je me souviendrais toujours de cette soirée à Boston où je me suis payé une soirée au théâtre pour voir la comédie musicale " Chicago", j'ai raconté des conneries et j'ai amusé cinq, six personnes pendant quelques temps. Et la veille j'étais encore en France. J'ai bien senti ce soir là, que l'apprentissage d'une langue était quand même utile pour vivre en société.
........................................................
J'ai décidé aujourd'hui de partir quelques jour en Europe de l'Est. Ma destination est Kralové, en République Tchèque, j'ai déjà passé Noël 2004 à Kralové. C'est une petite ville de rien du tout. Pas envahie par les touristes. Il n'y a rien de spécial à voir. La ville n'est pas dans le guide du routard ni dans n'importe quel autre guide. C'est une petite ville encore calquée sur les villes tchèques de l'ancienne Tchécoslovaquie. Des hôtels immeuses, avec des grands escaliers en fer forgé dans les rampes sont recouvertes de formica. Des radiateurs en fonte partout et des fleurs en plastic. En 2004, ils ont confisqué mon passeport pendant la durée de mon séjour, comme ils faisaient vingt ans plus tôt. Mais les Tchèques sont des braves gens avec beaucoup d'humour, que j'ai eu le plaisir de connaître dans les années 66/75, quand j'avais parmi mes amies des personnes qui s'appelaient Stepenka et Klarà. La première, je ne sais pas ce qu'elle est devenue, mais la seconde, que j'ai eu au téléphone en 2004, travaille maintenant pour l'Ambassade de France à Prague. Ses efforts pour apprendre la langue française dans les années 65/68 ont payées. Je peux vous dire qu'à cette époque Prague était bien différente de ce qu'elle est aujourd'hui. Oui, le Pont Charles n'avait pas changé. Mais la brume, la neige et le froid était différents. Plus sombre, plus triste, plus noir aussi, les les trottoirs glissants, à cause des chauffage à charbon. A cette époque, il fallait changer obligatoirement 5 ou 7 dollars par jour. Je changeais le minimum et je donnais toujours quelques dizaines de francs à Klara et Stepanka. Elles étaient heureuses de recevoir de l'argent capitaliste. Il leur petmettait de rentrer dans dans magasins "spéciaux" où on ne pouvait acheter des produits occidentaux que si on avait de l'argent capitaliste. Je pense que le magasin s'appelait TUSEX ou quelque chose comme ça.
J'ai un mauvais souvenir du communisme de ces années là. Plusieurs fois, je suis allé acheté du café ou du beurre. J'achetais 100 granmes de beurre ou autant de café au détail. Le régime communiste qui faisait "tout" pour le bonheur de son peuple. Le Parti Communiste Français aurait du changer de nom à la chute du mur de Berlin. Ils traînent des casseroles.......J'ai fait au moins cinq / six voyages à Prague, dans les années du Président Novotny dont deux voyages sous Dubcek en 1968. Le premier pendant le Printemps de Prague, vers 20 Mai et le second après l'intervention des Russes le 25 Août. Encore des souvenirs que je vous raconterai à une autre occasion.

Recevez mes meilleures salutations
Et à la prochaine, sur le blog bien sûr !

Retour à l'accueil