Les taupes me gâchent  la vie. (blog du 04.12.08). Ces gentils petits rongeurs, si attachants et si fragiles, me contrarient. A mon retour des Etats-Unis, j'ai constaté beaucoup de dégâts sur mon terrain. De nombreux monticules de terre parsemaient mon jardin. Mon gazon était couvert de terre glissante qui collait aux semelles des chaussures. J'avais abandonné l'idée de les nettoyer avant d'entrer dans la maison. J'ai acheté de nouveaux pièges pour les éliminer. En 10 jours je n'en pas pris une seule. J'ai parlé de mes problèmes à un jardinier d'un golf voisin. Il ne m'a pas vraiment aidé. Aujourd'hui, à 15h30, j'ai remarqué trois trous qui n'étaient pas là ce matin. Je me suis assis à proximité des trous, sans bouger,  avec une fourche. Je suis resté ainsi, en embuscade, pendant trois quart d'heure, sans résultat.  J'ai décidé de faire des tours de garde tous les quarts d'heure pour surveiller les mouvements de l'ennemi. Et continuer les manœuvres d'intimidation. Je l'aurai ! Je l'aurai !  J'essayais de me convaincre de l'utilité de mon entêtement, malheureusement sans résultat.        Sinon, j'ai repris une deuxième lecture de mon La Fayette de Saint Bris. Je suis toujours autant fasciné par La Fayette, ce soldat téméraire et enthousiaste, dans tous les combats pour la justice et la liberté. Il devait être excellent à la tête d'un régiment d'insurgés Américains en lutte contre les Anglais. En quelques années, les Américains en ont fait une idole. De retour en France, il n'a jamais trouvé une place honorable auprès de l'aristocratie ou des révolutionnaires. Les Français n'ont jamais su se rassembler pour gouverner. En 1824, il a été invité par le gouvernement américain. Il y  est resté plus d'une année. Sa visite a été un triomphe. On lui a proposer de rester, il a refusé. Plus de 600 endroits porte le nom de La Fayette aujourd'hui. En France combien de rues porte le nom de Lafayette ? Il y a bien sûr le grand magasin des Galeries Lafayette, mais c'est bien peu.

   Hier j'ai reçu un appel téléphonique d'un Français qui était sur le point de prendre son avion pour Bangkok. Il m'appelait pour me donner la nouvelle adresse de Garuda. Je n'ai pas trop compris. Ce monsieur du Havre devait aussi aller à l'Ambassade de France de Bangkok pour lui obtenir un visa. Je vois qu'elle continue à faire des ravages auprès des touristes Français. J'ai échappé au pire.

   Vous avez le bonjour d'un vieux qui n'a pas dit son dernier mot !

 

 

Retour à l'accueil