Comme un retour de vacances. La rentrée fait mal. Après un mois d'excitation nerveuse. Chaque jour apportait son lot d'inattendu. Des rencontres fugitives mais agréables, des paysages inconnus, des lieux marqués historiquement. Des jours d'errance dans les lieux publics et les aéroports...

Je suis maintenant, de nouveau accroché à ma petite maison, sous la pluie

Comme un retour de vacances. La rentrée fait mal. Après un mois d'excitation nerveuse. Chaque jour apportait son lot d'inattendu. Des rencontres fugitives mais agréables, des paysages inconnus, mais aussi des lieux marqués historiquement. Des jours d'errance sur les routes, dans les lieux publics et les aéroports...

 Fini les rêveries d'Octobre et Novembre, la fin du mois se termine avec de  la boue aux chaussures, Je chasse aussi les taupes qui ont profité de mon absence pour ravager  mon petit terrain.

J'ai quand même installé hier des étagères qui manquaient dans la chambre.. Mais mettre une  radio dans la chambre, c'est aussi une invitation à l'inertie. J'écoute France Culture au lit pendant la journée ! Aujourd'hui, j'ai encore eu droit à Jeux d'épreuves, mais Xavier Houssin n'était pas là. Les journalistes invités ont bien esquinté le dernier livre de Georges Perec (l'art et la manière..).Il semblerait que, cette fois-ci, Perec est allé un peu loin dans l'expérimentation de l'espace littéraire et s'est fait tailler un joli short.

J'ai aussi écouté des émissions sur Claude Lévi-Strauss. . Voilà au moins quelqu'un qui a la santé : 100 ans hier. Il doit beaucoup sa célébrité à Tristes Tropiques qui, selon ce dernier n'est pas ce qu'il a fait de mieux. Le livre a permis de la faire connaître au grand public.

J'ai repris aussi le livre de Gonzague Saint Bris sur La Fayette. J'apprends aussi beaucoup sur la noblesse du 18 ièm siècle. Louis XV a mis la France dans la merde et les dettes, mais Louis XVI est montré par l'auteur comme un roi sympathique, un tantinet névrotique, mais pas suffisamment pour le faire monter sur l'échafaud... Le peuple aime les films d'horreur. Quand je pense que l'on a mis des siècles pour nous libérer (partiellement) de la torture.

La Révolution Française (heureusement) n'a pas exporté que la guillotine, mais aussi ses idées. J'ai vu sur Arte que les idées révolutionnaires ont été bien reprises en Europe (Italie, Belgique, Prusse, Pologne) et aussi en Amérique Latine. On ne peut pas trop se moquer de la Patrie de Droits de l'Homme.

La Fayette a réussi à sauver sa tête. Le fait  d'avoir des idées progressistes ne lui donnait aucune garantie de survivre à la terreur.

J'en suis là, en cette soirée de m. La télé ne m'a pas beaucoup réjouis, non plus. Avec l'attaque des islamistes à Bombay : 200 morts et 300 blessés. Je ne supporte plus les extremistes qui tuent pour exterminer ceux qui ne pensent pas comme eux. Plus encore, qui tuent à l'aveuglette pour faire régner la terreur.

Heureusement que le conflit en Thailande restent encore limité. Bien que là, je ne comprends pas grand chose à la situation. Un pays qui n'a pas une grande expérience de la démocratie, un pays qui aime tout ce qui est uniforme et armée. Ils respectent leur roi (et leur reine) comme des dieux. L'armée constitue un pouvoir autonome, elle fait ce qu'elle veut. Si elle n'intervient pas aujourd'hui, c'est que cela l'arrange...

Il se fait tard dans la Somme, ce département humide de Picardie. 

Portez vous bien.

Retour à l'accueil