Dame VERA LYNN

 

 

 

      Qui ne se souvient pas de cette voix qui partait au front pour réconforter les troupes de sa gracieuse magesté pendant la dernière guerre  ?

Je m'en souviens.  J'avais 10 dans quand elle chantait encore dans les années 50. Ou bien est-ce dans "Dr Stangelove" de Stanley Kubrick ? Peut importe le ou ou le quand, ce qui compte, c'est qu'elle est toujours là, parmi nous à 92 ans et que de temps en temps, elle nous chante encore une sérénade. Et, en plus, l'annnée dernière, elle a  reçu un Nième prix : le Top 50.

 J'ai choisi cette vidéo, pour les  soldats qui font la guerre pour d'autres et pour des valeurs humaines qu'ils défendent chèrement  de leur vie. Ils ont besoin de savoir qu'on ne les oublie pas.


Peter Coler

JJ'ai rencontré un peintre allemand à la petite fête chez mon ami à Bayreuth. Il s'appelle Peter Coler(voir son site sur internet), et il fait de très belles choses en peinture à l'huile. Il m'a envoyé un catalogue, je me suis permis de prendre en photos des photos du catalogue. Le résultat n'est pas très brillant et je m'en excuse auprès de l'artiste. On voit quand même le style de l'artiste. J'aime beaucoup. Et vous ?

 

PETER COLER 004-copie-2PETER COLER 005-copie-1


PETER COLER 006PETER COLER 006-copie-1

 


 

 

voyage au bout de la nuit (suite et fin)

p184 à 236.

Le héros du livre a quitté, malade, l'Afrique pour les États-Unis. Il a fait la traversée en galère....Là je n'ai pas compris la pirouette littéraire. Il est arrivé en plein sur New York. La galère devait être au moins équipée d'un bon GPS !

J'abandonne. J'ai lu plus de cinquante pages du séjour du personnage central du roman. Encore des histoires de femmes troubles, d'un travail à Detroit chez Ford. Des clichés encore. Voilà. J'abandonne. C'est peut-être un grand roman, mais j'ai d'autres choses à lire...

 

Le journalisme de la politique intérieure française.

Je suis dans ma période noire. Je ne supporte plus les journalistes qui passent leur temps à demander au Parti Socialiste si Dominique Strauss Kahn ou Martine Aubry ou....un tel ou une telle...sera oui ou non candidat aux primaires en vue des élections de 2012.

Je ne sais pas si la profession se rend compte de quelque chose, mais ce harcèlement rend les informations politiques indigestes. Qu'on foute la paix aux futures candidats. Ce qui compte c'est la gestion du pays : les décisions politiques et économiques prises les résultats, quand on peut les mesurer. Les projets des partis, quand ils existent, etc...

En ce moment, ces mêmes journalistes sont en train de se demander si la femme du président est oui ou non enceinte !! Je crois qu'il est maintenant temps de mettre en berne le drapeau de la profession.

VOYAGE USA 14 MAI AU 15 JUIN 2011

Mon 7ièm voyage depuis 2005. Il y a quelques années, je n'aurais même pas imaginé sortir de l'Europe. J'ai eu besoin de cette année 2005, quand j'ai réalisé qu'habiter à quelques kilomètres de chez mon fils ne me rapprocherait pas de lui. J'ai décidé de partir et "voir du pays". Expression qui doit dater de la guerre 14/18 !

J'ai bien profité de ce grand voyage de l'année 2005  où j'ai réalisé que je n'étais pas "trop vieux" pour voyager. Cette année-là j'ai traversé une douzaines d'états américains, vécu trois mois en Polynésie française, trois mois en Nouvelle Zélande et autant en Thaïlande et Malaysie.

On apprend beaucoup en quittant son périmètre d'habitudes. C'est bien sûr plus rassurant d'être confortablement assis dans son pré carré. On peut plus facilement tenir les autres en respect. Je suis chez moi et je vous emmerde !

Un peu exagagéré. Mais si peu. Alors que quand on ne possède plus rien, sinon une voiture de location et une carte de crédit avec un peu d'argent dessus, on est fait moins le fier. C'est là que tout vous parle. Le moindre bâtiment au bord de la route, quelqu'un qui vous regarde passer, un commerce là où il y a le désert. C'est émouvant d'être seul et vieux dans un pays inconnu dans on ne sait pas ce que l'on va manger à midi et dormir le soir. C'est peut-être ce dont j'ai besoin pour sentir encore la vie en moi. J'exagére peut-être un peu. L'Amérique, ce n'est pas l'Amazonie. Les animaux féroces et dangereux ne font pas du stop sur les routes nationales !

 


Le blog, à partir de la semaine prochaine, cessera de paraître tous les samedis pendant la durée du voyage. Vous savez, qu'il m'est toujours difficile de trouver un signal WIFI pour envoyer mes pages et photos.


Retour à l'accueil