.....................................................................................................................................................................      Je devrais rédiger la page du 5 octobre 2013 de Kuala Lumpur où j'ai prévu passer une semaine, avant mon départ pour Hong Kong.

 .....................................................................................................................................................................

 

**

~ The Street Art ~

 

2013 BANGKOK (13)2013 BANGKOK (14)

DSCF31832013 BANGKOK (17)

2013 BANGKOK (39)2013 BANGKOK (21)

2013 BANGKOK (18)2013 BANGKOK (20)

Excusez mon apparente arrogance,

mais je n'ai trouvé à bangkok,  d'expression artistique, que dans la rue.

Ici, une palissade s'amuse avec l'imaginaire.

 

**

 

lundi 23 septembre 2013

  Les fédérations et confédérations me trottent dans la tête depuis deux jours. C'est dramatiquement d'actualité avec la création de l'Union Européenne. Hier soir, j'ai encore entendu Jacques Attali dire que l'euro ne survivrait pas si une fédération des Etats d'Europe n'était pas créée. Inquiétant. J'ai regardé la carte de l'Europe. Les peuples d'Europe vont vers un fédéralisme : l'unité de l'Allemagne s'est faite en 1871, celle de l'Italie en 1861, la Suisse l'est depuis des siècles. Je ne regarde pas du côté de la Grande Bretagne qui a toujours été à l'écart de l'Europe, sauf quand elle se sent en danger. Je me permets de titiller les Anglais parce que je les aime bien. C'est même eux qui m'ont appris à éternuer sans "en foutre partout". 

  Les fédérations d'Europe ne fonctionnent pas trop mal dans l'ensemble :.la Belgique est peut-être le pays le plus instable avec son savant  mélange de notions de communautés et de régions.  En général, les lois fédérales accordent suffisamment d'autonomie aux régions pour satisfaire les communautés. N'empêche que certaines poches de revendications régionale existent : le pays basque, la calalogne, la Corse...

  La partition d'un Etat d'Europe en régions ne m'inquiète pas plus que ça. Si le pays basque devenait indépendant, est-ce que cela changerait quelque chose pour l'Europe ? Pour les Basques, certainement, mais pour l'Europe ? Rien. Le Pays Basque ne pourrait pas faire autre chose que de rester dans l'Europe. 

  A un tout autre niveau, si une fédération était créée en Europe, on créerait une nouvelle capitale, élirait un président européen.....pour que le Président Obama puisse converser au téléphone avec quelqu'un à égalité (il s'est trop plaint de ne pas avoir d'interlocuteur quand il s'adresse à l'Europe!)

  Reste le problème de la langue officiel de l'Europe. Quelle langue choisir ? Comme une langue est d'abord faite pour communiquer, échanger des informations, le mieux serait de choisir l'anglais. Ce choix pratique chagrinerait un grand nombre de Français. Mais en étant un peu raisonnable, on n'aurait pas tellement le choix. Tous les voyageurs vous le diront, tous les pilotes d'avions long-courriers aussi. Dans tous les coins du monde, on parle anglais, plus ou moins bien, mais on parle anglais.

  La Fédération en Europe ? On parle de mondialisation de l'économie, je pense que l'on sera bien obligé d'en arriver là, un jour ou l'autre.

 

**

Samedi 21 septembre 2013

Elections en Allemagne

  Angela Merkel est devenue [ou est en voie de l'être] la grande star politique du week-end. Avec la crise et la réussite économique de l'Allemagne de ces dernières années, Madame Merkel, dite "Angie" pour les intimes, est devenue un personnage clé dans le redressement de l'Europe. Certains journalistes et analystes politiques essaient de dénicher les points faibles de la réussite allemande, ils ne trouvent pas grand chose à se mettre sous la dent : l'absence de salaire minimum est l'argument le plus cité, il y a aussi la faible politique familiale qui ne favorise pas la procréation.

  Sinon, sur le plan de la gestion de l'Etat et du développement de l'économie, beaucoup d'hommes politiques et d'économistes scrutent attentivement ce que fait l'Allemagne pour l'exemple. 

  Ce n'est pas facile de prendre exemple sur l'Allemagne parce qu'apparemment, la politique économique de ce pays ne semble pas être inspirée par une théorie économique. J'entends plutôt des choses comme : investissements à long terme, l'Allemagne est un pays de comptables. En Allemagne, on ne dépense pas plus que ce que l'on gagne...Cela paraît simple et pragmatique. le mot progmatique....je l'ai beaucoup entendu pour l'Angleterre et maintenant c'est l'Allemagne qui serai progmatique. Les Français seraient moins concret que les Allemands ou les Anglais ? Et là serait la cause de nos difficultés ? La question mérite d'être posée. 

   Pour revenir à Mme Merkel Chancelière de l'Allemagne, je remarque que depuis quelques mois elle passe beaucoup mieux dans les medias français, les critiques sont moins virulentes. On a craint de revoir l'Allemagne revenir en force en Europe et dominer. On s'aperçoit que si l'Allemagne montre sa capacité économique et commerciale. Elle est quand même aujourd'hui le deuxième pays mondial en terme d'exportation.L'Allemagne, c'est pour le reste du monde, l'euro, mais c'est aussi AirBus, ce n'est évidemment pas vrai,  mais c'est ainsi que les amis Chinois voient l'industrie allemande.

  Nous (les Français) serions bien idiots de ne pas nous priver d'un allié aussi prestigieux que l'Allemagne. Nous pouvons toujours associer le panache français avec les rigueur allemande. "Du panache, encore du panache, et toujours du panache". Rapporter la célèbre tirade de Cyrano de Bergerac au sérieux de l'économie allemande.

  Je ne connais pas grand chose de l'histoire de la construction des Etats-Unis, mais je sais tout de même que ce pays a mis longtemps pour associer les différents territoires. On peut dire des tas de choses sur les conflits que cela a engendré, avec les natives, les français du Canada, les mexicains, les Anglais, etc..Mais tout de même, les Etats-Unis ont mis 183 ans pour associer les 50 Etats de l'Union. Le dernier Etat à adhérer à l'Union est Hawaii qui ne date que de 1959.

  Pour ce qui est de l'Union Européenne, les premiers traités ont été signés qu'en 1957 que par 6 pays d'Europe : France, Allemagne, Italie, Belgique, Luxembourg et P ays-bas. Où en sommes nous aujourd'hui ? De nombreux pays ont rejoint l'Union Européenne et les liens entre les pays se sont renforcés au fil des ans. Et l'Union Européenne ne s'est toujours pas écroulée.

Aujourd'hui, aucun parti politique allemand ne  demande le retour du deutschmark. Nous allons vers une sorite de crise (I think) en attendant une prochaine. Mais comme dirait Eric Orsenna ; "La politique est l'art du possible".

 

**

 

Mercredi 18 septembre 2013

  Il paraît que l'histoire ne se répète pas, elle bafouille. Mais tout de même.L'autre soir, je rentrais à mon hôtel avec mon repas du soir dans un sac plastique quand j'entends un : "Alain !" C'est impression d'être ici à Bangkok et d'entendre appeler son prénom. Ici à Bangkok, il n'y a qu'une personne qui peut m'appeler, c'et O, la portraitiste que je connais maintenant depuis 2007 et qui apparaît et disparaît régulièrement de ma vie en fonction de mes voyages en Thaïlande.

  Elle était là, assise sur petit tabouret, devant un petit local qui aurait pu être un ancien magasin. Elle avait l'air en forme. toujours pas de rides liées à l'âge. Pas de cheveux blancs, non plus. Elle m'a montré là où elle habitait. Je ne dis pas son logement, car le lieu resemblement plus à une boîte de 2mx2m et 2,20m de hauteur de plafond. Pas un seul meuble, seulement quelques petites étages où étaient alignés des petits pots de peinture et des objets de décoration. Au sol, quelques objet éparses et deux petits coussins. C'est là qu'elle habitait depuis 6 semaines. Au fond, une petite porte ouvrait sur une cour où se trouvaient les toilettes et une salle de bains qu'elle partageait avec les propriétaires.

  Elle ne paraissait pas gênée de me montrer le "petit" chez elle. Elle était peut-être même contente d'avoir un lieu à elle, après toutes ces années où elle a dormi principalement dans des guesthouse où elle louait une chambre au dernier moment pour passer la nuit et se laver.

 Elle m'a proposé de m'asseoir sur son petit tabouret. Après les présentations, la conversation est venue sur son ancien ami anglais M. qui lui avait promis de l'épouser. Il me l'a dit lui-même quand je l'ai rencontré en 2011. Ce monsieur, qui a fait de bonnes études en Angleterre, vivait depuis 2010 sans autorisation, avec un visa périmé. N'importe quel touriste sait combien il est dangereux de séjourner dans un pays sans autorisation. 

  Ce qui devait arriver arriva. L'Anglais a été pris en train de voler une canette de bière dans un magasin 7/11. La police a été appelée. Il est maintenant incarcéré pour vol et pour absence d'autorisation de séjour dans le pays. Il en est à sa septième semaine de détention. Il est passé hier en jugement et s'est vu notifié sa reconduite à la frontière, c'est à dire à l'aéroport. Il faut encore qu'il trouve quelqu'un pour lui payer le billet d'avion pour rentrer en Grande Bretagne. Le consulat britannique ne payera pas le billet d'avion. D'après O., la famille de M. devrait payer.

  Décidément, il se passe toujours des choses dans l'entourage de O. Comment un Anglais éduqué peut-il prétendre, comme il me l'a dit, vouloir épouser en Thaïlande O. alors qu'il n'était pas en règle avec les autorités thaï ? Je pense avoir à faire à des personnes qui sont malades, des personality desorder, comme on les appelle dans leur pays, des personnes qui ont des troubles psychiatriques. 

  La Thaïlande doit héberger une certain nombre de ces gens qui errent dans les ruelles de Bangkok à la recherche de je ne sais quelle paix intérieure.

Retour à l'accueil