******************************************************************************************

Mercredi 2 septembre, départ pour Bangkok avec la Lufthansa, quelques heures plus tard je serai dans un deuxième avion de l'Emirates Airlines cette fois, pour un voyage de 2000 km jusqu'à Hong Kong. 

**********************************************

 

 

Lundi 30 septembre 13h30

J'ai dormi 7 heures, le paracétamol a fait son effet. Je vais peut-être survivre à mon rhûme !

DSCF5002DSCF5003 

      Les tours Petronas sont magnifiques. Je ne sais pas quoi dire d'autre. J'aime et vous ?

Je n'ai pas d'autres photos.Sur internet vous en trouverez de très belles. 

Pour une visite guidée des tours,

cela vous coûtera 25 R si vous êtes malais ou 80 R si vous êtes étranger à ce pays....

A quand la visite de la Tour Eiffel à 10 euros pour un Français et à 40 pour un étranger ??

**

DSCF3217DSCF3216

Avec l'âge, je fais attention où je mets les pieds, c'est peut-être ridicule mais cela me permet de rester en vie... A KL les dangers sont partout, comme dans la jungle. Une allée comme celle-ci, est en travaux,

mais rien n'a été prévu pour protéger les piétons contre une chute.

DSCF3219

Le métro monorail est aussi dangereux, la premier marche des escaliers est deux fois plus haute que les autres. Quand on rate la première marche, on part en vrille, avec un atterrissage difficile à négocier.DSCF3230DSCF3231

DSCF3232DSCF3233

J'ai photographié ce trou, mais j'en croise deux ou trois par jour, du même genre. Sous le trottoir circule un réseau d'eaux usées. Malheureusement, des regards ne sont pas fermés.

Une chute de 2 mètres est possible.

 

**


DSCF5009DSCN1158

 

A côté de mon hôtel, il y a une descente de vide-ordures à ciel ouvert, je pense qu'il devait exister une porte. J'enprunte cette allée plusieurs fois par jour pour me rendre dans mon petit restaurant. La photo gauche a été prise en fin de journée.l

**

 

DSCF3226DSCF3243

Les autoroutes suspendues et le métro monorail sont des horreurs pour les yeux et KL est pleine de ces trucs en béton.

A droite, c'est l'entrée d'un centre commercial aux pieds des tours Pétronas. Je trouve ça pas mal. Cela ressemble à un autre centre commercial de Shenzhen que j'ai d'ailleurs mis dans le blog.

**

 

DSCN1162DSCN1161

        Voici la crèpe que je mange tous les matin. Au fond à gauche c'est la sauce, un pimentée que l'accompagne. A droite, c'est le café noir, ils ne radinent pas sur la quantité. Plus de problème pour aller aux chiottes... ! La crèpe avec un oeuf coûte 2 R, le café 0,5 R. Disons 60 centimes d'euro. Je prends cet horrible café noir parce ici, le lait, ce n'est que du lait concentré surcré. La Malaisie aime le sucre. Les yaourts , c'est pareil, le sucre est partout...Le diabète diabète aussi (I think).

Le monsieur dans l'image de gauche, c'est lui qui fait les crèpes que l'on appelle ici (comme en Thaïlande) ROTI.

Il fait une grande crèpe, comme on le devine sur la photo, il la plie en quatre et c'est prêt pour la cuisson. On a ainsi une crèpe très fine et délicieuse.

      **

      Lundi 30 septembre, 2h00 du mat.

  J'ai la crève, gorge nouée,nez engorgé, machoire serrée, front en surchauffe. Je suis sous anti-inflammatoire et paracétamal. Hier, j'ai passé la journée au lit, dans ma chambre sans fenêtre. La seule ouverture, c'est le réglage de la climatisation : marche/arrêt, plus chaud, plus froid...

  J'ai changé de lit. C'est l'exposition au climatiseur qui m'a foutu dedans. J'étais tout heureux de recevoir un peut d'air frais. J'aurais dû me méfier.

  Hier soir, j'ai réussi à sortir une demie heure avec la tombée de la nuit. J'ai vu les Tours Petronas s'allumer. C'est bien. Ces tours, c'est certainement ce qu'il y a de mieux dans Kuala Lumpur. L'urbanisme, le mot est certainement trop fort parce qu'il n'y a pas d'hubanisme dans cette ville. Comme à Hong Kong où il y a au moins une route principale : Nathan Road. Sans les Tours Petronas et la Tour de télécommunication, on serait bien incapable de se repérer dans l'espace. Une autoroute traverse la ville de part en part, d'autres routes importantes, à trois voies continuent à casser le tissu urbain. Il y a partout des toboggans pour faciliter la circulation automobile, le métro "monorail" est affligeant avec sa structure de béton qui assombrit un peut plus la ville.

  Les piétons sont les grands oubliés dans cet espace. Une passerelle spéciale avec air conditionnée a été construite pour les aider à rejoindre les tours Petronas d'une station de métro, elle fait 1 km. On peut donc rejoindre le centre de la ville sans croiser une voiture, ni une devanture de magasin, d'ailleurs. C'est charmant !

  Les trottoirs sont souvent inexistants ou encombrés par les vendeurs ambulants ou des débris. Quand il y des travaux sur les trottoirs (ça arrive) aucune protection n'est offerte aux piétons, on est obligé de marcher sur la chaussée à nos risques et périls. C'est fatiguant.

  A côté de l'hôtel où je suis, c'est plein de marchants  ambulants. Cà ressemble au puces de Saint Ouen. En plus bruyant. Chaque commerçant a sa musique. Résultant une cacophonie épouvantable. Je me demande comment font les gens pour survivre.

**

 

Samedi 28 septembre 2013 19h30

  Cette nuit, je me suis réveillé avec une gorge irritée. C'est la climatisation qui me tombe droit dessus. Que faire ? Sans fenêtre, je n'ai d'autre ouverture que cette machine qui m'envoie de l'air. Je suis sous respiration artificielle...Bref, je me suis quand même décidé pour une visite chez le pharmacien qui m'a donné un anti-inflammatoire pour ma "sore throat" (il ne faut pas pas que j'oublie mon anglais) La Malaisie parle anglais, surtout la pharmacienne. 

 Je suis allé en visite dans un quartier pakistanais, ils habitent dans des maisons construites dans les années 30, de style colonial. je vais les prendre en photo. Dans quelques années elles auront certainement disparu. Dur-dur pour les belles petites maisons qui ne font pas le poids face aux investisseurs fortunés qui n'hésitent pas à en offrir un bon prix aux petits propriétaires de ces charmantes propriétés. La bataille est inégale, les maisons coloniales finiront toutes un jour sur un champ de la démolition.

 

DSCF3257DSCF3258

 

 

**

  Hier soir, j'ai discuté avec des jeunes backpakers des Etats-Unis, d'Allemagne, de Finlande. Ces jeunes font le tour de l'Asie, certains sont partis de puis plus d'un an, une fille d'Allemagne a travaillé un an en Australie à la cueillette des fruits et dans les restaurants. Je m'entends toujours bien avec ces jeunes. On raconte nos histoires, nos aventures, on en rit. C'est du bon temps.

**

Samedi 28 septembre 2013 14h

  Je suis allé au centre ville commercial de KL. Il fallait s'arrêter à la station Bukit Bintang sur le monorail. Beaucoup de magasins et centres commerciaux. Les jeunes sont nombreux. Ils font leur shopping. Les vieux sont rares. je pense qu'ils se distraient autrement.A KL comme ailleurs. De ce quartier on peut rejoindre les Tours Petronas en empruntant une passerelle qui fait au moins 1km et qui est climatisée. Je me demande qui paye ça. Alors que dans certains quartiers les trottoirs sont défoncés. Certaines trappes d'égoût sont ouvertes, trois en dessous on voit l'eau qui coule. Pas très rassurant quand on a des enfants en bas âge où pour les aveugles...L'Asie n'a vraiment pas la même notion de sécurité que les occidentaux. Pour le métro monorail, certaines stations ne ferment pas l'accès au quai. Si quelqu'un chute sur le quai, c'est une chute de 2,50 m direct.Il existe des portes mais elles ne fonctionnent pas.

  Super voyage avec Lufthansa en Boeing 747-400 avec des sièges récents en économie. Quand je dis sièges récents cela inclus l'écran plat tactile incorporé dans le siège. Normalement por une courte distance comme celle-ci, nous sommes transportés sur des petits avion nomocouloir, genre AB 320 ou Boeing 727. En réservant avec une compagnie européenne, on voyage forcement sur des avions gros porteurs comme un Boeing 777 ou un AB 380.  Sur le vol de Bangkok Hong kong, je vais voyager avec Emirates sur un Air Bus 380, Emirates est aussi a des milliers de km de aéroport de base qui est Dubaï.

  J'ai dormi a l'aéroport. Là encore rien à redire. Le confort absolu, à part que j'ai couché par terre dans un coin où on ne m'a pas embêté. J'avais accroché mes affaires ensemble avec un cable de dérailleur de vélo, le tout arrimé à mon bras. Petite astuce bien utile pour éviter des mauvaises surprises au réveil. Le matin, j'ai trouvé une superbe chiotte pour handicapés, idéale pour y entrer avec son chariot et y faire un brin de toilettes.

   Pour trouver l'hôtel, cela a été une autre paire de manches. Le chauffeur m'a arrêté au mauvais arrêt. Pourquoi ? Je n'en sais rien. j'ai mis des heures avant de trouver le monorail que je j'aurais dû prendre. Il est difficile pour un piéton d'avancer dans cet environnement fait pour les voitures. Même au centre ville. Bref, j'ai quitté l'aéroport à 9H20 et je suis arrivé, à moi-mort à 14hOO. Quand je dis des heures, je ne plaisantais pas. C'est un chauffeur de taxi qui m'a sorti de là - je ne lui avais rien demandé. Comme quoi, même chez les chauffeurs de taxis, il y a des braves gens.

Retour à l'accueil