Back home [blog du 17.10.09]*******

De retour à la maison. Alinos des Lorreytos a survécu aux conditions difficiles du voyage et l'avion qui m'a ramené en Europe ne s'est pas crashé. Le personnel de cabine a été charmant. Je n'ai pas reçu de mini-sandwichs ni glace durant le voyage mais les passagers ont été inondés de sourires tahitiens. Une nourriture toute symbolique mais très agréable tout de même.

    Ce soir, je n'ai pas l'esprit bloguiste. Mon ordinateur met un temps fou pour charger les mises à jour Windows et BidDefender, le système de sécurité de Windows. Un mois de mises à jour avec l'internet bas débit...Ce n'est pas une mince affaire. Le décalage horaire m'a bien fatigué. Pour rentrer à Villers sur Authie, c'était bien long. Arrivé à l'aéroport Charles de Gaulle à 8h30 et arrivée à Villers à 16h30. Train et auto-stop. Pas facile d'habiter à 8 km de la gare.

    Couché 21H00 avec des somnifères, levé 1h du mat. Couché de nouveau à 3H30, levé à 11H50, aujourd'hui vendredi. Je me sens un peu perdu. Je cherche toute la journée à me coucher de nouveau. Je ne suis pas en état de discourir, ce soir, sur l'état du monde. Je n'écrire que quelques lignes pour vous dire que je n'ai rien à dire. La semaine prochaine je devrais vous en dire plus. Le journal Le Monde a consacré une page sur les jeunes Sud-Américains qui traverse le désert pour se rendre illégalement aux Etats-Unis.  C'est encore plus dur que je ne l'imaginais.  Ils se font agressés tout au long de leur voyage. La lecture est très pénible. J'ai l'impression d'un grand retour en arrière de la civilisation. A la semaine prochaine. Il n'est pas interdit de me donner des nouvelles en utilisant la rubrique "commentaires". A bientôt peut-être. 

Alinos

Retour à l'accueil