carnaval de Basel en 2016

carnaval de Basel en 2016

   Le blog du 11/11/2007.

Le Jour du souvenir en Angleterre ou The Remembrance Day March.

   L'accès aux chaînes de télévisions britanniques me permet de comparer ce qui se fait en France avec ce qui se fait  Outre-Manche. La commémoration du 11 Novembre en est un exemple intéressant. La France dépose une gerbe de fleurs devant tous les monuments aux morts de chaque ville et village de France. 

   Les Anglais font du 11 Novembre un événement national à Londres. C'est leur 14 Juillet à eux. Les troupes et les Associations d'Anciens combattants défilent devant le Cenotaphe, leur Monument aux Morts situé à White Hall. Cette manifestation rassemble énormément de monde. Les troupes défilent avec sobriété sans armes. Certains spectateurs  arrivent dès trois heures du matin pour avoir les meilleures places.

   C'est une vraie manifestation populaire du souvenir sur les conséquences des guerres. Beaucoup d'émotions sont ravivées à cette occasion. C'est l' occasion de se souvenir. Mais les Anglais font plus. Ils portent à leur boutonnière pendant une semaine le coquelicot du souvenir. Et hier soir dans la grande salle de Albert Hall de Londres une autre manifestation rassemblait des détachements des forces armées et des associations caritatives qui œuvrent pour la collectivité comme les Ambulanciers de Saint John et l'Armée du Salut.

   J'ai pris part, ce matin, à la Cérémonie du 11Novembre dans mon petit village de 400 habitants. nous étions 20 à y assister. C 'était tout simple. L'appel aux morts m'a touché. Un ancien combattant a lu les noms des victimes des guerres portées sur le Monument aux morts et une personne dans l'assemblée répondait après la lecture du nom : "mort pour la France" .

    Tout le monde se connaissait évidemment. J'étais la pièce rapportée.  Cela m'a permis de faire connaissance avec des habitants de la commune et de boire un coup. Le petit vin blanc du souvenir!  J'assiste toujours, quand c'est possible, à ces cérémonies du 11 Novembre. Marié, nous y venions en famille. Dans le même registre, nous visitions les cimetières de la guerre 14/18 et du débarquement de Normandie. Voir ces milliers de croix alignées m'impressionne toujours. Les morts cessent d'être une abstraction.

Retour à l'accueil