.

Le casino Le Paris Bailly


Lundi matin le 5 Octobre

Hier soir, je suis entré dans une salle du Palazzo, une salle réservée aux  riches, aux très riches. Des gens qui jouent des sommes pouvant aller jusqu'à un million de dollars. Ces clients ont droit au tapis rouge : pas d'h^tel à payer, ni de repas ou d'avion. 

Comment je sais ça. Dans cette salle privée hautement protégée, j'ai fait la connaissance d'un stewart. Je ne sais vraiment comment on appelle (un butler peut-être), ces gens qui accueillent et surveillent pour que tout se passe bien pour ces clientèle en or.

Je ne connais pas le nom de ce monsieur, mais je sais qu'il est d'origine syrienne/libanaise et a été le serviteur principal d'un riche émir arabe. Appartement de luxe dans Paris, villa à Cannes, Jet privé, etc...conversation sympatique, il regrette le luxe mais il s'est fait beaucoup de cheveux blancs pour répondre aux exigences de ses maîtres. Le luxe quand on a pas les moyens, se paye toujours sur la personne.  

Hier au casino Paris, j'ai revu la française, que j'avais rencontrée l'année dernière, elle travaille toujours pour le restaurant de la Tour Eiffel.  elle et son mari se trouvent bien à Las Vegas et ne souhaitent pas rentrer au pays. La France compte encore un certain nombre d'expatriés. Des Internationaux comme je les appelle.

Ce matin, j'ai quitté le Strip pour revoir un casino éloigné du centre mais sympatique, bien différent de l'arrogance de grands casinos du Strip : il s'appelle le Sam's Town.

Je l'ai retrouvé, j'avais oublié qu'il se trouvais perdu dans un centre commercial.  C'est vraiment un casino pour travailleurs sérieux, la petite classe moyenne américaine. Des clients qui ne font ni riches, ni pauvres. Des gens qui ont certainement bossé toute leur vie. Des bons américains qui méritent un voyage à Las Végas de temps en temps. Pas pour frimer (ils n'en ont pas les moyens ni l'envie) mais pour faire comme la classe moyenne supérieure. Histoire d'acquérir un peu plus de respectabilité.

Je n'ai rien contre ces gens -là, mais ils ne m'ont pas donné envie d'y prendre une chambre.

Par contre, à quelques centaines de mètres un nouvel hôtel qui vient de sortir de terre il y a moins d'un an m'a intéressé. L'architecture extérieur ressemble à un emmeuble de bureau des années 90, j'ai même pas osé prendre une photo, de peur que l'appareil n'en fasse une allergie !

Le Casino était normal. Rien à dire. C'est la réception de l'hôtel qui m'a plu. Le check-in comme on dit ici. Le prix m'a fait chaud au coeur : 33,54 $, taxes comprises. Tarif semaine et senior. Tout pour plaire, cette dame. Marché conclu. Une nuit à l'hôtel à Las Végas (en banlieue). C'est pas grave parce que je ne vais pas sortir beaucoup.

J'ai fait des photos de la chambre. Une merveille. Très belle hauteur de plafond à peu près 30 mètres carrés. Deux lits double, une vraie table, deux chaises, un fauteuil,un frigo une super télé avec tout dessus, y compris ma facture...!

je passe d'un séjour de SDF à un retraité respectable. Le saut est trop haut. Je tombe !

Je vais me remettre. Un nuit, on en profite et on oublie.

je regrette que l'internet soie payante : 15 dollars pour 24h00, comparé au prix de la chambre, ca fait quand même cher. Demains j'irai me connecter ailleurs pour envoyer cette page et les dernières photos.

 

Fremont experience dans le vieux Las Vegas


Nanas déguisées qui invitent les touristes à entrer (Vieux Las Vegas)


room with a view
vue de ma chambre d'hôtel



  

un petit homme jaune en embuscade

Retour à l'accueil