Blog du 17 mars 2008.

Côte Ouest des USA entre LA et San Francisco
    Je suis en route pour San Francisco. J'ai dormi la nuit dernière à côté des chiottes publiques (sans m'en rendre compte) de Carmel, une petite ville tranquille et bourgeoise de la côte du Pacifique où il est interdit de couper un arbre, même dans son jardin.  Ce végétal est 'est le grand seigneur à Carmel. Les clôtures, les maisons, les routes et même les plages sont organisées autour de ces exigences écologiques. "Why not?" me direz-vous. Pour une fois que l'homme ne détruit pas la nature. Comme les arbres sont relativement petits, la ville me fait penser à un bonsai. De l'exubérance sans extravagance. Carmel cherche à bien faire. Mais Carmel ne me plaît pas. Trop bien, trop chic. Le bon goût bourgeois c'est ringard. Trop clean. La nature est trop parfaite, ça fait trop mise en scène. La ville a accueilli de nombreux artistes, un des derniers maires a été Clint Eastwood.
Retour à l'accueil