ALIM0610

 

Je remets cette photo de l'aéroport de Flint.

je ne vou ai pas dit que la structure jaune que l'on voit au milieu de l'image

est un ascenseur.

 

 

 

 

 

 

ALIM0649 Le jour de mon départ, j'ai découvert un petit blois aménagé en espace "développement physique".

Commeà Central Park, chemins goudronnés pour cyclistes et marcheurs.

Avec WC sur le parking.

Ici, soit on a rien ou on a des espaces super bien aménagés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ALIM0654

Mon avion de retour.

Un Airbus 340.

Justement au cours de ce voyage, nous étions 340 en classe économique, 40 en business,

et le personnel de bord. Pratiquement 400.

 

 

 

 

 

 

Jeudi 30 Septembre, 6h du mat.

J'ai dormi chez  Holiday Inn, je devrais dire sur un petit emplacement d'un immense parking réservé - bien sûr- à la clientèle. Comme il est bien vide, j'en déduis que l'hôtel est loin d'être plein. Je ne sais pas comment ces commerces parviennent à boucler leur fin de mois : pour les supermarchés, c'est pareille. ils sont souvent vides.  D'après mon amie de LA, les gens d'ici font leur courses le dimanche. Je ne sais pas pour les hôtels.

Je suis maintenant à Starbucks Coffee. Ce matin je n'ai pas eu le choix. Réveillé à 5 h du matin, je ne voulais pas traîner "au lit". Le café est bon à Starbucks mais il est plus cher. Et c'est compliqué pour commander. Ils ont toutes sortes de cafés. Je n'ai pas l'habitude de cette complexité ...seulement pour boire un café. Pour moi, un café doit être bon est c'est tout ce que je lui demande.

Les avions passent au dessus de ma tête au décollage. A 5h20 ce matin, j'ai vu le premier décollage et ça n'arrête pas. Deux pistes fonctionnent alternativement.Je suis impressionné. L'avion est le seul moyen de transport pour les distances au dessus de 300 km (I think). Le train voyageurs (Amtrak) ne couvre pas grand chose du territoire, il est lent, les gares sont isolées, pas de compagnies de location de voitures pour prendre le relais. Amtrak est maintenanrt subventionné et il est question d'améliorer le réseau, surtout sur la côte est des Etats-Unis. Cela prendra beaucoup de temps. Les espaces urbains ne sont pas adaptés aux vélos ou cyclomoteurs (ni aux piétons, évidemment). Pour me déplacer à pied, je me retrouve parfois à marcher sur la chaussée. Je ne vois personne marcher. Sauf pour aller à leur voiture !


Je ne sais pas comment le pays s'adaptera au monde écolo qui nous attend. Je lui souhaite bonne chance.

Je ne sais pas si j'aurai l'occasion d'ouvrir mon notebook avant mon embarquement. J'ai déjà écrit beaucoup d'anneries depuis mon arrivée. Je pense m'arrêter là pour aujourd'hui, d'autant que le traitement de texte sur le site over-blog me donne des soucis de fonctionnement. Comme disait ma mère : "J'en ai ma claque!".

La prochaine page sera écrite d'Alsace où, normalement, j'aurai retrouvé un peu de calme.  

 

 

 

 


Retour à l'accueil