Dimanche 30 octobre 9 h 00

Hier, je suis parti en expédition dans le nord de la capital avec l'autobus N°3, le vendeur de billets était dans l'autobus. Elle n'était pas du tout intéressée dans le vente de tickets de transport et discutait tranquillement avec le chauffeur, parfois il n'y a pas du tout de contrôleur.  J'imagine que pendant la période des intempéries la gratuité a été accordée sur certains trajets. Je rencontre peu de touristes européens dans les bus, pratiquement aucun, à vrai dire. C'est plus amusant d'être transporté en tuk-tuk ou confortable en taxi avec air-conditionné. Le tuk-tuk , c'est juste bon pour les jeunes. A fond la caisse dans la circulation de Bangkok, non merci. Même gratos, c'est pas pour moi. D'ailleurs, à voir leur tête, tout accrochés à ce qu'ils peuvent, je vois qu'ils n'en mènent pas large et attendent avec inquiétude l'accident.

  Mon bus est quand même en meilleure position pour faire face à un accident. Hier il m'a amené dans le nord de Bangkok. Rien de bien intéressant. J'ai passé deux ou trois casernes. De belles structures, beaucoup d'argent est manifestement inverti dans l'armée. C'est fou ce que les gens aiment le décorum et les galons dans ce pays. Même les conducteurs et contrôleurs sont galonnés. Les présentateurs de télé sont immobiles comme des Bouddhas, seule leur bouche bouge légèrement quand c'est leur tour de parler.

  Je suis rentré à Khaosan Road à pieds jusqu'à la gare de Samsen. J'ai pris le train jusqu'à la gare de Hua Lam Phong (la gare principale de Bangkok). J'ai demandé le prix du billet pour la frontière avec la Malaisie. Il y a deux lignes de chemin de fer pour se rendre en Malaisie, les services de renseignements ne proposent jamais la route par Sungal Kolok. Pourquoi ? A cause de cette région qui n'est pas sûre, à cause des attentats des terroristes musulmans ?

De la gare principale, j'ai cherché à prendre un bus pour rentrer. Rien à faire. J'avais pourtant noté les bus du quartier. Pas de bus. J'ai donc marché jusqu'au quartier chinois, j'ai continué vers le nord.

J'ai fini par rentrer au bout de plusieurs heures de marche. Sur ma route j'ai vu plusieurs choses intéressantes dont un salon de beauté installé sur le trottoir. Les femmes se font appliquer un masque avec une pâte blanche, une esthéticienne avec un fil gratte à peau de la cliente. Je ne sais pas à quoi cela peut servir exactement. Comme nous étions dans le quartier chinois, j'imagine qu'il s'agit d'une pratique chinoise.

 

 

ALIM1248

      le salon de beauté chinois en plein air

 

 

ALIM1249

 

 

ALIM1226

cette espèce de poisson carnivore est un délicatessen en Thaïlande

 

 

ALIM1227

Je me suis fait de nouveaux copains sur le quai de gare

 

ALIM1236

toujours en bordure des voies, des abris de fortune sont construits

 

ALIM1245

la gare  centrale de Bangkok, les voyageurs patientent

il n'y a plus de train pour le nord de la Thaïlande

 

 

ALIM1246-copie-1.JPG

Je ne sais pas qui est cet animal monstrueux

qui semble vénéré comme un dieu ?

chinois ?

 

Retour à l'accueil