Blog du 05/03/11. Nous sommes vendredi, les catholiques mange maigre, pas de viande ou du poisson. Le vendredi mon rituel c'est le lever de bonne heure, après le petit déjeuner, m'installer à ma table de travail pour écrire ma page du blog. Ca c'est en France. Aux Etats-Unis, après la nuit passée dans ma voiture, je prenais la route sans destination précise. Je me dirigeais vers le nord ou le sud.  Je faisais comme dans le film de Forest Gump qui traversait les Etats-Unis en courant, sans destination précise. Je faisais à peu près pareil. J'ai toujours traversé des espaces sans précisément savoir où j'étais.

    Je suis toujours surpris de lire des récits de voyages où sont décrit précisément les lieux traversés. Je viens de lire un blog écrit par des Français qui ont voyagé durant un mois aux Etats-Unis. Ils ont dépensé à quatre 13000 euros sur place. Ce sont de vrais touristes qui se payent des visites de musées, des restaurants, etc... J'ai toujours beaucoup de mal pour me comparer à de vrais touristes. Je ne peux voyager que tout seul.

    Je vous ai mis aujourd'hui de la musique interprétée par Ella Fitzgerald, j'espère que vous aimerez, elle a une voix bouleversante et quand on connaît un peu sa vie, qui est exemplaire, on l'aime  plus encore. Ces jours derniers j'ai écouté en boucle les bulletins de 8 minutes de Hubert Védrine sur les relations entre Etats sur France Culture. Je crois avoir compris son exposé sur la diplomatie et les relations internationales. Quelques règles d'or à connaître pour éviter les affrontements et les guerres. J'ai bu ses paroles comme du petit lait. A l'entendre, les Etats devraient être capables de se parler et négocier ce qui les opposent. Ce sont là des discours apaisants, surtout en ce moment, avec les évènements de ces dernières semaines.

   Comme vous, certainement, je suis troublé par ce qu'il se passe dans les pays de la Méditerranée. J'ai toujours eu horreur des dictatures. Je devrais me réjouir de ce qu'il s'y passe. Pourtant je n'arrive pas à imaginer la fin de ces régimes religieux et autoritaires.  La religion n'est pas seulement dans la rue, elle est partout dans l'esprit des gens. J'ai vu à la télévision la fierté pour beaucoup de femmes à porter le voile. C'est du pain béni pour les fondamentalistes, j'en ai peur.

  J'ose espérer le meilleur pour tous ces peuples qui n'aspirent qu'à vivre une vie décente, comme tout le monde. 

Retour à l'accueil