On ne voit pas grand chose de mon Airbus-34O-300;





page écrite de la main gauche ce matin, 13/0909.
{Je ne parviens pas à mettre sur ce feuillet la page décrire
qui figure dans le blog du 28/03, si vous voulez comparer
il vous faudra rechercher la pages du blog du 28/03/09]



Voilà 6 mois que je fais ma page d'écriture de la main gauche et je constate de
réels progrès. Je compte continuer encore quelques temps. Je voudrais voir combien de temps il me faut pour me stabiliser.

   [Pour les personnes qui "arrivent" sur le blog, je leur conseille de lire la page du 28/03 "écriture contrariée" pour comprendre de quoi cela retourne]


      Je suis de ce monde (quand je ne voyage pas)  qu' à la lecture du Monde ou à l'écoute de la radio et de la télé. Je commente les évènements politiques et sociaux, tout haut et tout seul....De temps en temps, dans le blog Alinosdeslorreytos où je me restreins....Je voudrais pas perdre ce qu'il me reste d'amis en quelques semaines. J'en ai déjà perdu un qui a été scandalisé de ma façon de parler de ma vie sexuelle....Passons.
           Je limite donc mes critiques négatives. Au lieu de dire du mal. Je cherche à écrire du bien des personnes.
Cette semaine, j'ai encore lu quelque chose sur Kim Dae Jung, ancien Président de la Corée du Sud récemment décédé et de son épouse (Le Monde du 12/09, lettre d'Asie, de Philippe Pons). La vie exceptionnelle de cet homme politique m'avait échappé. J'ai la facheuse tendance à mettre de côté les gens qui ont un nom difficile à dire et à mémoriser.
Kim Dae Jung est un homme politique exceptionnel.
Il  a fait beaucoup   pour la démocratie dans  son pays et au rétablissement de la paix avec la Corée du Nord. Sa vie se confond avec celle de son épouse qui a été tout aussi exemplaire.
                     Je regrette que les hommes  va-t-en querre et les dictateurs soient plus connus que ceux qui oeuvrent pour les droits de l'homme et la paix.
              Les hommes sont fascinés par la guerre, les meurtres et toutes violences physiques. je ne vais pas m'étendre la-dessus. Jouer à faire la guerre est un jeu d'enfant ''naturel'', comme jouer à la poupée pour les petites filles. Il est plus facile (et plus agréable) de gagner sa vie en faisant régner la terreur, qu'en travaillant pour faire pousser des légumes. Je ne donne pas d'exemple. On en a tous.

                                    
Alors, n'oublions pas ce kim-Dae-Jung et son épouse Madame Lee-Hee-Ho , même si leurs noms sot difficiles à mémoriser.

                Je prévois  mettre la prochaine page sur le blog le Samedi 26 Septembre.   Mes premières 48 heures seront certainement cahotiques (plus que d'habitude) à mon arrivée à Los Angeles.  Je préfère ne rien écrire  le 19/09.

~~~~


Je viens de placer un deuxième compteur. Je ne suis pas trop satisfait du premier. On ne connait pas vraiment l'unité de mesure.
Pour le moment je laisse les deux en place.

~~~~


MERCREDI 16 SEPTEMBRE

     Humeur du jour.
 Je quitte la maison en début d'après-midi pour Paris . Le départ pour Los Angeles, c'est jeudi 11h30 Je me sens bizarre, comme un trac avant l'arrivée d'une évènement attendu. Je crains pour la maison. Faire en sorte que "les mauvais" ne s'intéressent pas à ma petite maison. Je pars un mois. Ils ont le temps de faire un déménagement complet avec qu'un voisin n'intervienne. J'ai pourtant aucun objet de valeur, mais comme tout se vend dans les vide-greniers....chaque petit objet a de la valeur, même si ce n'est qu'un euro.
Je m'inquiète aussi pour le voyage. Je vais me retrouver tout seul sur les routes incertaines de l'Amérique. A la merci de n'importe quel "crook" voleur de grand chemin. Mais je ne dois pas y penser.Je vais peut-être rentrer en France complètement plumé. Mais ce n'est pas si grave, tant que je rentre entier et en vie.
Voilà mon humeur du jour. Comme d'habitude, au moment du départ, j'ai les foins, la trouille, les chocottes, le thermomètre à zéro....tous ces jolis mots pour dire qu'on n'en mène pas large.
Ce n'est pas grave au fond. Je suis sur ma dernière ligne droite, plus grand chose à perdre. Je demande seulement quelques années ou quelques mois de rabiot, de cette vie merveilleuse. Je ne tiens pas à mourir seul  devant mon poste de télévision.


  Jeudi 17 Septembre,9H30.
J'ai réussi à atteindre l'aéroport de Charles de Gaulle. Comme d'habitude,cela n'a pas été facile. Un voisin m'a proposé de me conduire à la gare sncf. Une demi heure avec l'heure de rendez-vous je cherche les clé du cabanon à outils. Je n'arrive pas à mettre la main desssus. Tans pis, je pars quand même. A la gare le voisin me dépose et repart. Sur le quai, je m'aperçois que je n'ai pas mon carnet d'adresses. C'est quand même embêtant de partir sans. Je rentre à la maison en stop. Je retrouve les clés et mon carnet d'adresse. Je retourne chez le voisin pour lui commenter mes connerie, il insiste pour me conduire de nouveau à la gare. Je prends un autre train, arrive à Paris à 19H30. Je prends un train pour Aulnay sous bois, petite commune qui se trouve à quelques kilomètres de l'aéroport. A Aulnay, je trouve un hotel à 60 € (plus de 80 dollars) maintenant que le dollar est faible, je calcule en dollars. Trop cher vendredi 18 Septembre. 18H heure de Paris.
Excellent voyage avec Air Tahiti Nui. Les prestations sont au niveau d'Air France. D'après les voyageurs réguliers. N'empêche que j'ai eu droit au champagne et sandwiches et boissons en dehors des deux repas. Et dans une convivialité toute tahitienne. Je sentais déjà la chaleur des cocotiers.
Comme c'est la première fois que je vais à Los Angelès direct, j'ai été surpris de voir l'avion partir en direction de l'Angleterre et l'Ecosse puis l'Islande. La projection des cartes mercator est trompeuses. La vitesse de l'avion Avion (Airbus 340-400) avec 290 passagers était de 860 km/heure sauf en descente sur Los Angeles où il a fait une pointe à 927 km/heure, gravité oblige. On voit que la propulsion de moteurs est autant necessaire pour avance que pour s'extraire de la gravité terrestre.
J'ai trouvé une voiture avec difficulté chez Dollar. Alors que la dernière fois j'avais le choix entre une douzaine de voiture. Il me fallais une voiture avec un siège (couchette) correct. Je me suis décidé, après 20 minutes d'attente pour une dodge. Un modèle tout simple sans vivre électrique ni ordinateur de bord. Ce qui me convient très bien. Elle affiche 40 000 miles au compteur.Il n'y a pas de raison qu'elle n'en fasse pas 10% de plus.
Mon amie et son fils m'ont très bien accueilli à Torrance. Je connaissais déjà la maison et le quartier, j'avais le temps de faire quelques cours pour le repas du soir. j'ai acheté un "cheese cake" chez Trader Joe. Spécialité américaine, un gateau au fromage de premier choix. J'ai acheté du gros rouge californien  à 2 dollars la bouteille. Moins cherz qu'en France surtout avec le dollar à 1,40 euro.
Je sens le décalage horaire. Je me suis couché hier soir à 8 heures du matin heure française. Une nuit blanche. presque une deuxième en comptant la nuit passé la veille à l'aéroport de Roissy.
Ici il fait beau, c'est l'été indien. Ciel bleu parfait. Je suis installé dans un cybercafé à côté de la plage de Torrance. Les gens sont en tee shirt. Les filles ont les jambes à l'air. J'ai pas dit "en l'air",  c'est toujours joli à voir.La Californie est bien plus cool que New York. Bien moins "électrique".pour moi. J'arrive à l'aéroport à 21H. Je cherche un coin tranquille pour dormir. J'en trouve un. Je m'installe dans un coin, à côté d'un radiateur. Comme les transports de prisonniers je pose une chaine entre ma valise et mon poignet pour éviter de voir la valise prendre la poudre d'escanpette en pleine nuit. J'ai du dormir quatre, cinq heures dans mon duvet, j'ai prévu un sac de couchage et un coussin. Je réclame un minimum de confort. A 5 heures, l'animation reprend autour de moi. C'est le moment de sortir de ma nuit. J'ai trouvé rapidement des toilettes, grand standing avec un lavabo. J'ai pu faire une grande toilette sans être dérangé. Le voyage commence bien.

vendredi 18 Septembre. 18H heure de Paris.
Excellent voyage avec Air Tahiti Nui. Les prestations sont au niveau d'Air France. D'après les voyageurs réguliers. N'empêche que j'ai eu droit au champagne et sandwiches et boissons en dehors des deux repas. Et dans une convivialité toute tahitienne. Je sentais déjà la chaleur des cocotiers.
Comme c'est la première fois que je vais à Los Angelès direct, j'ai été surpris de voir l'avion partir en direction de l'Angleterre et l'Ecosse puis l'Islande. La projection des cartes mercator est trompeuses. La vitesse de l'avion Avion (Airbus 340-400) avec 290 passagers était de 860 km/heure sauf en descente sur Los Angeles où il a fait une pointe à 927 km/heure, gravité oblige. On voit que la propulsion de moteurs est autant necessaire pour avance que pour s'extraire de la gravité terrestre.
J'ai trouvé une voiture avec difficulté chez Dollar. Alors que la dernière fois j'avais le choix entre une douzaine de voiture. Il me fallais une voiture avec un siège (couchette) correct. Je me suis décidé, après 20 minutes d'attente pour une dodge. Un modèle tout simple sans vivre électrique ni ordinateur de bord. Ce qui me convient très bien. Elle affiche 40 000 miles au compteur.Il n'y a pas de raison qu'elle n'en fasse pas 10% de plus.
Mon amie et son fils m'ont très bien accueilli à Torrance. Je connaissais déjà la maison et le quartier, j'avais le temps de faire quelques cours pour le repas du soir. j'ai acheté un "cheese cake" chez Trader Joe. Spécialité américaine, un gateau au fromage de premier choix. J'ai acheté du gros rouge californien  à 2 dollars la bouteille. Moins cherz qu'en France surtout avec le dollar à 1,40 euro.
Je sens le décalage horaire. Je me suis couché hier soir à 8 heures du matin heure française. Une nuit blanche. presque une deuxième en comptant la nuit passé la veille à l'aéroport de Roissy.
Ici il fait beau, c'est l'été indien. Ciel bleu parfait. Je suis installé dans un cybercafé à côté de la plage de Torrance. Les gens sont en tee shirt. Les filles ont les jambes à l'air. J'ai pas dit "en l'air",  c'est toujours joli à voir.La Californie est bien plus cool que New York. Bien moins "électrique".



le voilà de nouveau à Roissy au contrôle technique, avec ses belles couleurs


~~~~~~


Samedi prochain, j'aurai quitté Los Angeles pour le Sud de la Californie. San Diego et sa base militaire. Il paraît que le site naval militaire se visite. Cà m'intéresse. A la semaine prochaine pour la base de l'American Navy.
 Remember Midway 1942. !!


Retour à l'accueil