Vendredi 8 Juillet

 

Je bataille depuis plusieurs jours avec mon ordinateur pour ranger les photos. J'en ai maintenant des quantités. J'ai besoin d'y mettre de l'ordre. Pas une partie de plaisir. Dur pour mes nerfs, d'autant que ce matin j'ai perdu un des six fichiers créés. Des journées de travail. Il y a douze ans, quand j'ai commencé l'informatique, j'ai l'impression que je m'en sortais mieux. Il faudrait peut-être que je rencontre un médecin spécialisé « informatique pour personnes âgées ».

...............................................................................................

L'arroseur arrosé !

 L'affaire DSK me gonfle. Je ne sais pas pourquoi on ne parle que de çà. Les histoires de culs et d'agression intéressent dangereusement les Français. Evidemment, en matière de sexe,  tout le monde à quelque chose à dire. Alors qu'en  politique internationale, il faut nous référer à des spécialistes comme Hubert Védrine pour y comprendre quelque chose.

 ...............................................................................................

     J'ai connu une semaine contrastée, paisible et dure à la fois. paisible, parce que j'ai vendu mon chalet, je suis ainsi libéré d'une charge qui commençait à peser. Avec personne sur place pour assurer son entretien et les les déplacements réguliers, cela devenait une corvée. Je suis soulagé.

J'ai eu une semaine difficile, à cause de mon diabète, que je ne vois pas mais qui est bien là. A ne pas s'y méprendre. Tous les trois mois, je dois faire ma prise de sang pour vérifier mon taux d'HbA1c, mesure de la glycémie dans le sang. Et je devais faire cet examen avant le 14 Juillet. Comme mon poids affichait deux kg de trop, j'ai préféré maigrir avant de faire ce foutu examen. 10 jours en mangeant le minimum, je ne vous raconte pas dans quelle humeur je me trouvais ces derniers jours. Heureusement que je vis seul. Enfin, depuis ce matin, j'ai atteint mon poids de 'référence', je me présenté, presque heureux, au laboratoire d'analyses. Le diabète est une maladie de contraintes. L'oublie de sa maladie ouvre la porte à toutes les complications de santé que l'on connaît. La première est la prise de médicaments et les piqûres d'insuline, ce que je voudrais éviter le plus longtemps possible.

En dehors des problèmes alimentaires, il y a l'exercice obligatoire, que beaucoup de gens oublient. C'est regrettable parce que ce n'est pas sorcier de marcher une demi heure par jour, au minimum. Je marche personnellement une heure dix, sans en souffrir. Je fais le même parcours, comme un automate. Je pense à mon corps qui marche vite, c'est une aide pour garder un bon rythme. Si je cesse de m'intéresser à lui, il ralentit.  Fini  le bon rythme. Le corps n'aime pas se fatiguer. Dès qu'on lui dit plus d'avancer vite, il réduit son allure. C'est la raison pour laquelle, on ne peut pas marcher en compagnie. 

...............................................................................................

Le problème de l'euro et l'Europe Fédérale

L'Europe Fédérale n'existe pas, mais il faudrait l'inventer.

C'est l'avis d'un certain nombre d'économistes qui ne voient l'avenir de l'euro qu'avec la création d'une Europe Fédérale qui coordonnerait les Etats pour éviter les ratés comme en ce moment avec la Grèce, et d'autres Etats Européens au bord de la faillite (bien qu'il ne soit pas concevable qu'un Etat fasse faillite). Des comparaisons sont faites avec les Etats Unis et son administration fédérale qui gère (avec difficulté) les 50 Etats américains. D'ailleurs, dans un Monde récent, j'ai lu que l'ancien président de la Banque Européenne, Mr Trichet, était favorable à la création d'un ministère européen des finances. Il faut des crises, comme celle que nous connaissons actuellement pour oser avancer dans la construction de l'Europe.

...............................................................................................

 

Les élections en Thaïlande.

Le gouvernement en place, suite au coup d'Etat militaire de 2006 vient d'être désavoué par les urnes le 3 Juillet dernier. Je ne suis pas un spécialiste de la Thaïlande (comme de rien du tout d'ailleurs !!!) mais je peux dire que la victoire des « chemises rouges », parti de l'ancien Premier Ministre Thaksin, aura fort à faire pour sortir les militaires des leviers du pouvoir en Thaïlande. Les Thaï aiment les militaires et les uniformes. Je l'ai vu par moi-même. Je ne m'attends pas à connaître un jour les militaires thaï sous les ordres d'une autorité civile.

Mais les chemises rouges ne sont pas socialistes, ils sont très modérés. Ils veulent seulement ne pas être des oubliés dans la distribution de la croissance  économique du pays. Les chemises rouges sont en majorité des ruraux, loin du pouvoir, des intrigues politiques et des peaux de vin. Alors que les autres, maintenant dans l'opposition, sont les chemises jaunes, les citadins qui ont plus profité de l'amélioration du niveau de vie.

Composer avec les militaires sera l'épreuve de force du nouveau gouvernement pour que une forme de démocratie s'installe. Les militaires auront toujours leur place dans la démocratie thaï, certainement plus qu'un strapontin.

 

Retour à l'accueil