Ma première sortie à Bangkok a été un peu ratée. Je voulais aller dans une gare à L'ouest du centre ville, j'ai pris le vaporetto, je suis descendu à un mauvais arrêt, je me suis retrouvé au milieu d'avenues que je ne connaissais pas . Parce que je suis déjà venu à Bangkok 5 fois, j'estime (mal) connaître la ville. Je pensais m'en sortir avec le bus No 1 et rebelotte, je pars encore n'importe où. Je n'ai pas payé que le vaporetto (drapeau orange). Le bus No 1 est un bus ancien rouge sans climatisation. Déjà l'année dernière, je me suis rendu-compte que certains bus qui porte une grande étiquette bleue sont gratuits. Ce sont les plus vieux bus de la ville, ils font un boucan du diable et les chauffeurs se font un malin plaisir à les conduire à vive allure. je m'assois, quand je peux, à l'avant, à côté du chauffeur. Observer le conducteur est un spectable à lui tout seul. Le levier de vitesse est une tige d'un mètre de longueur. Un objet qui entrera dans l'histoire des transports en commun. bangkok bus

  J'ai repris mes vieilles habitudes : mon café et mes biscuits à 7/11, je me prépare le café, toujours brûlant, pour le boire assis devant le magasin à regarder les gens qui passent. J'ai retrouvé mon plat de crudités à Big C pour 39 Baht (juste moins d'un euro), à 18 h, je vais acheter mon plat de riz, poulet et quelques tranches de concombre pour 35 Baht, je prends en passant une bière au supermarché 33cl pour 31 Baht et un yaourt au fruit à 13 Baht. J'ai mangé pour la journée. Une diétique d'un moine fansciscain. Je ne m'en porte que mieux.

 

**

 

La jeune femme thaï que j'aurais aimé épouser.

  Vers 19 h, alors que je rendrai avec mon repas du soir, j'ai entendu un "Alain" qui ne faisait aucun doute. On m'appellait par mon nom. Comme l'année dernière, elle était là, assise par terre, coincée sur deux mètres carrés de surface, entre des commerçants qui (probablement payent quelque chose à la police). Elle était là, toujours bien habillée, bien coiffée, resplandissante, mais avec un petit ventre que je n'avais pas vu l'année dernière. Elle vieillit aussi, elle a eu 50 ans en juin dernier. On a échangé quelques mots comme d'habitude. Trois fois rien. J'ai appris que son dernier "amoureux" l'Anglais qui avait prévu (lui-aussi) le mariage, a été mis en prison pendant quelque temps et a été renvoyer en Angleterre. Sa faute ? Vivre en Thaïlande sans autorisation. Voilà les dernière nouvelle de ce grand type qui avait fait de bonnes études scientifiques. La Thaïlande est aussi le refuge des paumés, à la recheche de valeurs morales. 

  Elle m'a demandé de l'argent 100 Baht pour manger...Comme elle vend ses petites cartes 10 Baht, elle risque bien de finir dans la mendicité complète. C'est une idée désagréable que je n'ose imaginer. Mais que faire ? Chacun sa vie, chacun son destin.

 

**

 

L'arrivée sur le sol thaï

   Le Boeing 777 se s'est pas écrasé, il n'est pas non plus sortie de piste à l'atterrissage, comme un boeing de la Thaï Airways de la semaine dernière. En plus, comme j'ai voyagé le 9/11, jour de l'attaque du World Trade Center, l'avion était au 3/4 vide. Le steward d'Air France m'a certifié que l'attaque terroriste n'avait rien à voir avec  le peu de passagers...Je ne sais pas. j'ai quand même bien profité de trois sièges vides, j'ai ainsi pu m'allonger. Malheureusement de nombreuses turbulences ont obscurci le tableau.  Il ne faut pas prendre ces problèmes à la légère. Récemment, une méchante turbulence a projeté tous les passagers non attachés au plafond. On a dénombré 13 blessés.

   A l'aéroport, j'ai pris la navette devant la sortie 5 de l'aéroport international pour aller au Bus Station. de là j'ai pris le petit bus (un van) numéro 551 qui m'a conduit à Victory Monument. J'ai marché un peu, jusqu'au quartier de Big C, où je fais mon change au meilleur taux de la ville. Et, enfin, j'ai pris le bus No 2 rouge non climatisé et gratuit (tous les bus non climatisés avec étiquette bleue sont gratuit). C'est bon à savoir si on fonction sur un budget réduit.

   Je suis à l'hôtel Rambuttri Village Inn & Plaza. J'ai déjà séjourné trois fois dans cet établissement, pour 650 Baht (16 euros), on a une chambre pour une personne avec climatisation et salle de bain complète en suite, la WiFi et un piscine sur le toit.

D'ailleurs, je viens d'y prendre un bain. J'étais seul parce qu'il pleut aujourd'hui. Mousson oblige. 

  Comme je suis un tantinet  fatigué et demain, c'est vendredi et le décalage horaire de 5 heures, m'oblige à boucler maintenant le blog. Je tiens à garder la parution du samedi matin, et à l'heure si possible.

  Qu'est-ce que je peux dire sur Bangkok ? La ville semble bien ressembler à celle que j'ai quitté il y a un an.

 

**

   

 On mange trop (lundi 9 sept.).    

   J'essaie de ne pas trop parler de nourriture dans ce blog, malgré mon obsession quotidienne sur la prise de nourriture quotienne qu'il me faut absorber pour gérer mon diabète comme il faut. Comme je suis sur le point de partir de nouveau à Bangkok. Je repense à ce que j'ai mangé au cours de mon dernier séjour dans cette capitale. J'ai mangé, pratiquement tous les jours une assiette de crudité sans sauce (ou presque) au supermarché Big G et le soir j'achetais mon bol de riz avec un petit morceau de poulet et une tranche de concombre, je buvais 65cl de bière. Je payais 30 Baht pour le riz/poulet et 40 Baht pour la bière. 

   A ce régime "sec" je n'ai maigri que de 3 kg en un mois.

Ma conclusion est facile : il faut manger très peu pour maigrir ou ne  manger que certaines nourritures insipides à faible valeur énergétique. Il y a aussi la solution de faire plus d'exercices. Mais fera trois heures par jour pour griller les calories en trop. Et encore, tout dépend de ce que l'on mange. 

La nourriture vendue  vendue dans la magasins est plus variée et a plus de goût que par le passé. Je pense à ce que l'on trouve dans les supermarchés. Je ne m'habitue pas à tous ces mètres linéaires de yaourts, de crèmes de toutes sortes, de desserts industriels variés. Comment résister à la tentation d'acheter plus et autre chose, histoire de trouver un produit encore plus agréable au goût.

   C'est une catastrophe. Personnellement, je n'achète au rayon fromage que des yaourts natures et de temps en temps un camembert ou un morceau de gruyère. Je vois tous ces gens qui achètent toutes sortes de fromages et de produits laitiers...Pareil pour la charcuterie, la viande, les boissons sucrées, les gateaux...

    Tous (ou presque) ces acheteurs sont en surpoids. Je me demande bien en combien d'années allons nous rejoindre les excès de la Polynésie française ou Wallis et Futuma ou tout simplement les Etats-Unis.

 

**

 

      Mon repas de ce soir 

DSCN0087

 

  *****

****

***

**

 

Retour à l'accueil