Je suis rentré au bercail. Bercail, c'est un autre mot pour bergerie. Je ne sais pas si c'est celui qui convient, je n'ai rien d'une brebis. Grotte serait peut-être plus approprié ? Grotte. Ca fait isolé et sauvage. Oui, après réflexion, je préfère "grotte". Je cherche bêtement le mot juste pour une réalité confuse.

  Depuis que je suis rentré, je suis bizarre. Bien sûr que je suis content d'être à la maison. Je sens aussi l'enfermement. Je rentre dans 40 mètres carrés. En voyage, j'occupais tout l'espace autour de moi. Même s'il s'agissait d'un occupation artificielle. D'une rue à l'autre, d'une chambre à l'autre, d'une journée à l'autre, j'étais en observation. j'avais toujours une vue sur quelque chose. Dans mon petit appart, je dois regarder par le fenêtre pour voir quelque chose en mouvement. Sans les media, je suis seul et bien vide. Il y a de quoi faire une petite déprime tout de même.

 En plus cette semaine,  les media ne m'ont pas vraiment donné d'informations croustillantes.J'ai bien entendu ce qu'a dit Michel Drucker sur Lance Amstrong et son dopage. J'ai pensé qu'il aurait mieux fait, ce soir-là, de faire un tour de vélo plutôt que de chercher à défendre un type indéfendable. La triche dans le sport est une insulte aux bonnes moeurs. Comme le Tour a l'air pourri, la solution serati de le fermer et fair le mégage là-dedans. Les affaires de gros devraient passer apprès l'esprit sportif. N'importe comment, je m'en fous, je ne m'intéresse pas au cyclisme...

 

                                    **

 

  Le débat "Copé/Fillon, sur France 2,  ne m'a guère enthousiamé. C'est certainement utile à la démocratie. On y vient tout doucement. L'année dernière, le Parti Socialiste l'a fait, c'est maintenant au tour de l'UMP. On se met à l'heure des primaires américaines. C'est bien. 

  Je ne suis pas UMP, mais si j'avais à choisir, je choisirais François Fillon. Pas sur une différence de programme, je n'ai pas vu grand chose de bien pertinent, mais sur la personnalité. Fillon fait quand même plus sérieux que Copé. Je n'ai jamais trop aimé les personnes trop habiles avec l'utilisation du langage. Copé  ne cherche jamais ses mots. Ils ont l'air d'être là avant les idées. J'aime pas trop ça. Les jongleurs sont des artistes pas des hommes politiques. Fillon ne joue pas aux séducteurs, ça rassure.

  Voilà pour mon blog de cette semaine. Une petite semaine. 

 

***

**

*

 

Retour à l'accueil