Entre les gouttes de l'été....Il faut survivre !

Le vacancier joue aux dominos,  en regardant tomber la pluie, pendant que les marchés boursiers s'effondrent. Le Suisse se félicite d'être Suisse, avec sa devise qui monte. L'Américain fait des provisions alimentaires dans l'attente du ''grand jour'' (traumatisme de 1929 encore vivace. Le Syrien crie "A l'aide" dans les rues de Damas. Les Chinois travaillent dur, ils se sont débarrassés du livre rouge de Mao Zedong.

Je pourrais continuer ainsi cette fresque ubuesque et sans intérêt. je m'en amuse tout de même, car elle est parfaitement inutile. Mais l'inutile devient parfois nécessaire quand tout fout le camp.  Changer le profil des choses pour faire rire et sourire. Le miroir déformant amuse toujours quand la réalité est absurde. Je pense au personnage du "Brave soldat Chveik" très en vogue en Tchécoslovaquie sous Novotny avant le Printemps de Prague. Personnage romanesque qui, sous une apparence idiot, représentait la résistance face au communisme totalitaire.

Voilà les quelques premiers mots qui me viennent à l'esprit en cette fin d'Août 2011, quand tout le monde attend la rentrée avec beaucoup d'inquiétude.

Le gros dossier de septembre sera l'EURO et la couverture européenne nécessaire pour garantir "sa respectabilité" sur les  marchés boursiers. De la crise de l'EURO va sortir des décisions politiques décisives dans la construction de l'Union Européenne. Les 27 pays de l'Union vont devoir plancher pour serrer les boulons de l'Europe. C'est maintenant autrement plus sérieux que le Traité de Maastricht ou de Lisbonne. Comme partout ailleurs, les gouvernants ont besoin de voir les flammes avant d'appeler les pompiers. 27 pays, 27 égoïsmes nationaux qui craignent de perdre quelque chose en investissant dans l'Europe. C'est Hubert Védrine qui m'a appris que les Chefs d'Etat défendaient les intérêts de leur nation. C'est pas de l'humanitaire mais de la real politik. Si l'Europe explose, on est tous dans la merde, y compris l'Allemagne qui ne pourra plus exporter avec son euro trop fort.

 

 


join or die

cartoon paru en 1754 dans la Gazette de Pennsylvanie suite à la rédaction

d'un Plan de l'Union Américaine. au début de la guerre de 7 ans

contre les français et les Indiens.

 

 

Je ne peux m'empêcher, i de placer un bon mot de Benjamin Franklin quand il s'est adressé aux 13 colonies britanniques, à un moment de doute, sur la lutte pour l'indépendance : JOIN OR DIE. En français, on pourrait écrire : la solidarité ou la mort.  Ce bon mot a été repris plus tard par l'Etat Americain, en latin cette fois : E PLURIBUS UNUM que l'on traduit habituellement par  "UN A PARTIR DE PLUSIEURS".  L'Europe pourrait le récupérer à son compte.ci, 

..................................................................................................

 

Le pipi d'Obelix

On peut difficilement être le bouffon préféré des Français et demander aimablement l'autorisation d'uriner en urgence à l'hôtesse de l'air. La célébrité fait tourner les têtes. Le MOI déborde. Je ne vais pas reprendre l'histoire que tout le monde connait maintenant. L'hôtesse de l'air ayant refusé l'accès au toilettes à Gérard Depardieu sur un vol Paris/Dublin, l'acteur n'a pas pu se retenir et à fini par uriner dans une bouteille de 50cl qui a débordé. Cet évènement a perturbé le déroulement du vol qui a fait demi-tour pour effectuer le nettoyage du pipi répandu sur la moquette....

"Much ado about nothing" aurait dit Shakespeare. Beaucoup de bruit pour rien. Si un enfant ou une autre personne aurait eu ce genre d'incident et se serait platement excusé, en 5 mn le pipi aurait été nettoyé et l'incident oublié. Là, pour l'honneur, la compagnie à débarqué l'acteur et a fait intervenir un service spécial pour désinfecter la cabine. L'honneur de la compagnie est sauf, le fautif est viré et tous les passagers perdent deux heures en connerie. Je pense que le commandant de bord aurait pû intervenir, éventuellement rappeler à l'ordre le contrevenant et faire partir sur appareil dans les airs.

..................................................................................................

 

La semaine dernière j'ai été choqué par les voyous qui ont cassé l'ordre public et des magasins en Angleterre. Je sais que ce ne sont pas des fils de riches qui ont fait cela. Les commerçants et les habitants de ces quartiers qui ont tout perdu n'étaient pas riches non plus. Avec ces émeutiers, l'Angleterre a perdu une partie de son âme. Le droit de manifester est inscrit dans les lois britanniques. Pendant des dizaines d'années, les Anglais ont manifesté dans le respect des autres. Qui sont ces jeunes qui ne respectent plus la société britannique ? La Grande Bretagne est est des pays les plus démocratiques au monde. Les jeunes qui vivent dans ce pays devraient le savoir. Je crains bien que non, ils sont engluer dans leur problème, dans un égoïsme d'adolescent. 

Je suis peut-être maintenant de droite, mais je pense que ces jeunes méritent un bon coup de pied au cul et en prime un séjour de 6 mois dans un pays totalitaire.  

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil