Demain, je vais rentrer dans une climatique temperee. C'est a dire froide l'hiver. Dur. Dur. Je me suis habitue a mes 25, 30 degres.Faudra bien passer par la. Retrouver ma vie de petit francais qui vit bien avec le smic...parce que je depense le minumum. Je fais le maximum avec le minimum. Why not ?Vouloir plus n'a pas vraiment de sens. Mon regime alimentaire de thailande m'a fait perdre 6 kg. La recette vous la connaissez : manger moins. Ce soir derniere soiree, j'ai decide de me faire quelque chose special pour la derniere soiree.
..........................
Maintenant quelque mot sur notre charmeuse thai : Garuda. J'ai deja rempli des pages et des pages sur un cahier pour ne pas oublier des details et la chronologie des evenements.
Sur le blog, je ne essaye que de faire un synthese. Mais cela sera difficile car la synthese, ce n'est pas mon fort.
Je vais commence par la fin. Hier soir, Garuda m'a jete. "I don't want to talk to you, anymore'. Dans un anglais parfait elle m'a dit de me casser ! Cette phrase, elle a du la dire souvent pour q'elle soit si correctement enregistree. Et dite avec un regard qui en disait long sur le sens. Ce matin, a 5 h30, je l'ai revue assise dans l'entree de la banque ou je l'ai rencontree pour la premiere fois en 2007. Elle etait seule. Je me suis approchee d'elle. Elle a leve la tete, pousse un grognement et s'est remise a lire. J'ai fait quelques centaines de metres, suis revenu sur mes pas, lui ai propose un cafe qu'elle a refuse.
Voila la fin des histoire. Au moins la fin d'une partie.
La nuit d'avant m'a beaucoup marquee. J'ai perdu l'habitude de vivre avec des gens a problemes. On avait prevu qu'elle couche dans ma chambre car nous esperions etre acceptes au Consulat de France pour un rendez-vous tot le matin. Sinon, il aurait ete necessaire au'elle couche chez sa fille qui habite a quelques distances. La fille n'avait pas ete prevenue parce Garuda a perdu son sac et son telephone le jour (il a quatre jours) ou elle est allee danser jusqu'a une heure du mat avec un Anglais.....Cette nuit la, elle est passee a deux heures a mon hotel pour dormir...Elle s'est engueulee avec la receptionniste qui lui a refuse l'acces...
J'etais au courant de cette dispute mais je n'en mesurais pas vraiment les conses. J'ai discute le matin avec la receptionniste qui a dit que Garuda etait folle, maiis ne semblait pas plus emue que ca.
Quand j'ai voulu payer le supplement pour Garuda (4 euros), les filles de la reception ont refuse de l'accepter. Je me suis retrouve dans la merde. Cette soiree la toutes les Guest Houses etait completes. Nous avons cherche pendant une heure une chambre pour l'accueillir. Elle n'arrivait pas a marcher, Disant a tout bout de champ "I am sleepy ! I am sleepy! " Nous avons fini par trouver quelque chose. Une piece sans fenetre avec juste un lit, un sanitaire degueulasse, une television avec le cable Garuda a demande qu'on lui mette CNN. La chaine a marche toute la nuit. Elle aime la television internationale et en est privee.
Je vais dire quelques mots sur la soiree qui a precede la recherche de chambre. Pas tres joli la soiree. Elle s'est installe sur son trottoir avec ses dessins et a travailler a l'arriere a en faire. Ce qu'elle fait habituellement. Cette soiree, je pense qu'elle a but trop et trop vite, ellea ingurgite deux bouteilles de 65 cl de biere un peu forte. A 9 h00, elle etait bourree comme un coing et j'ai eu la malheur de l'informer sur le refus de la reception de mon hotel de l'accepter. Alors elle est entre dans un delire sur les Thai qui sont sales, qui l'oblige a faire ce qu'elle fait en Thailande,
elle parlait fort, tout le monde en tendait, se demandais bien ce qu'il se passait. Moi, depasse par les evenements, je ne savais pas quoi faire pour freiner son explosion de mots qui glissaient les uns contre les autres comme une vague deferlante.... Je ne comprenais  qu'un mot THEY en parlant des Thai.  Apres sa periode de de delire, elle ne tenait plus assise et s'est allongee. Vers 11 h 30, on a commence la recherche d'une chambre qui s'est termine comme je viens de decrire.
................................
Je me fais beaucoup de soucis pour elle.
J'ai cherche jusqu'au bout des argument pour la faire
entrer en France pour qu'elle puisse acceder a des soins.
Mais le type de visa ne correspondait plus a sa situation reelle.
J'ai appris aussi qu'elle avait un reel desir d'enfant. Quelque
chose de serieux. En Octobre elle a eu des relations avec
un Anglais qui l'a longtemps heberge et qui "ne l'aime pas",
en Novembre, elle a aussi eu des relations ses jours de fecondation
avec Ahmed dont j'ai deja parle.
Quand je suis arrive, elle se croyait enceinte de lui et me demandait
d'elever l'enfant....
Je suis depasse par le cas Garuda.
Elle ne se sent pas Thai. Elle se considere toujours marie avec ce
Francais. Le divorce a ete prononce il y a trois ans. C'est une solitaire.
Quand elle a fait un peu d'argent, elle le depense en bouffe, ciagarette et alcool. Des fringues aussi. Mais elle achete bien et pas cher. Elle les jette quand ils sont sales. Elle ne peut pas laver ni repasser.
Et finalement, quand il lui reste de l'argent, elle paye son logement. Elle est endettee avec les Guest Houses. On lui confisque son passeport, etc....
Les etrangers qui la rencontrent se mefient d'elle. Une partie de jambes en l'air gratos, oui. Mais aider Garuda a gerer ses problemes. Personne ne se bouscule au portillon. Voila pourquoi, la fin de ma relation avec elle, est si complexe et met si longtemps a trouver une fin satisfaisante.
..................................

J'ai change le titre un plus agressif de "Passeur malgre lui".
Meme si mes objectifs ont ete  depuis presque le debut de mon arrivee a Bangkok la protection de Baruda. Pour elle c'etait retrouver son dernier amour : Ahmed.
Elle a de nouveau pense a moi en decembre quand elle etait obligee de faire une nouvelle demande de visa. Ahmed ne pouvant certainement pas la faire en son nom. Autant la faire au nom de la personne qui a deja sollicite les autorites consulaires. MOI.
Apres une fois en France. Ce serait un jeu d'enfant pour se retrouver.

Retour à l'accueil