maison typique avec ce genre de toit

Jeudi 6 Novembre,16 H 50.
Il fait nuit depuis 45 minutes. J'ai garé la voiture sur un grand parking et j'attends le retour du calme pour me coucher sur mon siège passager avant. Je viens de faire 200 km.Rien de bien méchant. Mais le brouillard m'a gêné. A Montreal il l'appelle smog comme à Londres dans les années  50 quand le charbon était encore beaucoup utilisé.
J'ai eu un vrai plaisir en m'arrêtant sur une rive du Saint Laurent au niveau de Trois Rivière. Fleuve mytique.  Jacques Cartier avec son équipage était le premier français à naviguer sur le fleuve en 1537. Très large, comme l'Amazone peut-être, à ce niveau. Au loin, j'ai pu voir un cargo qui allait vers la mer.On m'a dit qu'il était navigable pour les cargos jusqu'à Montreal.

Vers 15 Heures, je suis arrivé à Montreal, banlieue nord. Quartier pas très intéressant. Imaginez la Porte de Saint Ouen à Paris. Pas mieux.La banlieue sud était mieux, bénéficiant d'une urbanisation récente. 
Demain, je continuerai ma route en direction d'Ottawa. Je ne sais pas ce que la Capitale du Canada va m'offrir. Changement de Province, changement de langue. Je ne pense pas voir un paysage industriel très différent. La province du Québec est déjà très industrialisée. Je n'ai pas vu de grosse  différence avec les Etats-Unis. Ce qui est le plus marquant au Québec est la langue. Ce français bizarre. Quand je suis arrivé, j'ai pensé au film Les Visiteurs. Je reconnais quelques mots, mais pas tout ce qu'ils disent.  ....Le prof d'histoire que j'ai rencontré hier matin, parlait d'un "chum" et d'une "lone", des mots anglais entroduits dans le français. Il faut que j'achète un dictionnaire de francais au Québec pour me rendre mieux compte du désastre.
Vendredi 7 Novembre
Je suis maintenant à Rigaud. Toujours le Québec. Mais pas pour longtemps. Je dois vous avouer que cela me fait drôle de savoir que dans quelques heures, je n'entendrais plus la langue francaise autour de moi sur le continent américain. Voilà quatre cents ans que l'on parle français à Québec.

Rigaud est situé en bordure du lac des Deux Montagnes. C'est une belle étendue d'eau que l'on découvre bien en quittant Montreal sur l'autoroute 40 en direction d'Ottawa. Ce sont les quartier chics de Montreal. Il en faut. Dans quelques kilomètres j'atteindrai la limite du parlé de la langue francaise. (je ne sais pas si on peut dire ça). Juste à côté d'ici, à Hudson, m'a-t-on dit, cette petite ville bénéficie de deux écoles, une qui enseigne en français, l'autre en anglais. Et, particularité, les parents de langue anglaise, majoritairement, mettent leurs enfants dans l'école française...Il faudrait se renseigner pourquoi ? Leur donner une langue de plus, sans souffrir pour l'apprendre ? Cette nuit j'ai dormi sur mon parking dans le quartier Nord, en bordure d'un boulevard avec une grosse circulation. Avec toutes ces voitures, je me sentais en sécurité. Je me suis mis en route vers 4 heures du mat. Malgré l'obsence de circulation, j'ai eu un mal fou pour trouver l'autoroute pour Ottawa. J'ai même raté deux fois l'aéroport Trudeau. J'ai attéri sur un nouveau parking. Dormi une heure. A 6H45, je me suis aperçu qu'une cafétaria fonctionnait à plein régime pour les petit-déjeuners. Décidément les Québécois me surprendront toujours. A 7H moins le quart, par temps froid. Ils sont là en pleine forme, blaguant, et prenant leur petit déj. Ils ont une énergie ces Québécois. Je suis actuellement dans un bar qui a la WI-FI, à 8 heures le bar était comme une sous neuf, nettoyé et sentant bon. La serveuse m'a dit confirmé que l'établissement avait fermé à trois heures du matin. Le personnel de nettoyage est venu pendant la nuit faire son travail.

rive du Saint Laurent à Trois Rivières








la bête est presque prête pour la neige qui ne va pas tarder


le sandwich sous-marin est un sandwiches fait avec du pain français

 

Retour à l'accueil