Cannes n'est plus ce coin de paradis devant les Iles de Lérins. Les touristes sont arrivés en nombre. La Covid a joué les trouble-fête cette année.

Cannes n'est plus ce coin de paradis devant les Iles de Lérins. Les touristes sont arrivés en nombre. La Covid a joué les trouble-fête cette année.

    Voilà, j'ai raté une semaine de blog : la chaleur, les visites, les kilomètres en train et en voiture, l'âge. le package qui embrouille le cerveau. C'est pas vraiment grave. C'est comme on rate la messe un dimanche.

    J'ai passé les  10 derniers jours avec ma filleul, ses enfants et la sœur de ma filleul. J'ai vu leur chevaux, le van récemment acheté pour les transporter. Nous avons mangé deux fois dans des restaurants chinois (pas chers et nourriture abondante ). Pas mal du tout quand on a avec nous un adolescent qui mange comme quatre ! Nous avons aussi visité le Musée Océanographique de Monaco. Une merveille ! Vaut la visite au moins une fois dans sa vie. Des espèces de poissons et de végétaux marins que l'on ne verraient jamais si on n'est pas plongeurs. Sinon la Côte d'Azur (secteur Cannes) déborde de touristes. Les trains qui nous ont transporté jusqu'à Monaco et retour étaient bondé, pleins de visiteurs joyeux. J'aime ça, vivre dans la bonne humeur. Ma filleul et son fils se sont baignés à La Bocca, moi pas. J'ai gardé les sacs. Je suis méfiant, Les voyous et aigrefins de France et de Navarre font des heures supplémentaires sur la Côte. Planquons nos biffetons.

    La vie politique n'a pas vraiment repris. Un premier Conseil des Ministres s'est terminé avec des  généralités déjà bien connues. La rentrée se fera, mais plus tard.

Retour à l'accueil