Les préparatrices de crevettes, ce sont ces petites mains qui décortiquent nos crevettes.

Les préparatrices de crevettes, ce sont ces petites mains qui décortiquent nos crevettes.

    Avec la nuit qui commence à tomber à 17h30, tous les vieux sont rentrés dans leur studio. A part la gym et la marche, deux activités "sportives",  adaptées au troisième âge, quelques activités, comme les exercices de mémoire, se tiennent à 15h du lundi au vendredi

    Certains vieux dorment jusqu'à 9 ou 10 heures (parfois plus), ensuite il y a la toilette et le ménage, les courses et la préparation du repas. L'après-midi ils sont disponibles à partir de15h.  A 17h et 18h, ils remontent chez eux pour regarder les séries et les jeux à la télé que l'ils ne souhaiteraient pas manquer. 

    Voilà le régime d'enfer que nous imposent la plupart des résidents. Là dessus, ils réclament plus d'activités pour les occuper. Pendant quelques semaines j'ai participé à des cours informatique. La maîtrise de l'ordinateur est aujourd'hui plus que nécessaire. Mais il y avait un problème la plupart des participants ne souhaitaient pas créer une adresse e-mail de peur de se faire voler. Comment utiliser l'ordinateur aujourd'hui sans adresse e-mail ? 

   Sinon les résidents que je croise sont très gentils. Ils aiment échanger quelques mots dans l'entrée et les couloirs. Ils vous font rarement rentrer chez eux, sauf pour remettre en marche leur télévision ou leur ordinateur. Nous ne sommes pas très nombreux dans la résidence capables de relancer un ordinateur ou faire une recherche de chaînes télé.

   Je dois répondre aux différentes demandes des résidents maintenant que je suis membre du Comité d'Animation des Résidents. Ce Comité a des fonctions mystérieuses. On ne nous dit pas exactement ce que l'on attend de nous. Pour éviter les conflits de compétences, j'imagine. Nous avons, par exemple, un problème à la restauration. Environ 25% des résidents mangent au restaurant les midis. Insuffisant pour payer les charges. Que faire ? La direction essaie de nous inciter à manger plus souvent au restaurant. Personnellement, je n'y mange que très rarement. Ce n'est pas cher, mais 10 euros par repas à la fin du mois cela fait quand même 260 euros. Il faut aussi faire les courses pour les repas du soir, et ceux des week-end et les petits déjeuners. C'est trop pour moi. Depuis le début de l'année, je dépense 150€ par mois, avec une ou deux sorties au restaurant. Je mange basic, mais je mange à ma faim. Mon frigo n'est jamais plein. Je mange les provisions que j'ai acheté la veille. Mon comportement n'a rien à voir avec celui des gens qui regardent avec attention leur frigo pour choisir ce qu'ils vont manger. Je suis bien habitué à ce fonctionnement. Les Français sont trop habitués à acheter plein de choses dans leur supermarché. Cela leur arrive souvent d'oublier dans le frigo de la nourriture qui finit à la poubelle à cause des dates de péremption trop courtes. Bien sûr il y a des différences entre les uns et les autres, mais c'est comme ça que j'observe autour de moi.

   Les nouvelles politiques sont identiques à celles de la semaine dernière.  Le Liban est toujours dans le cirage. Il n'a toujours pas retrouvé sa réputation d'être "la Suisse du Moyen-Orient". La pauvreté gagne toujours. Le pays a maintenant formé un nouveau gouvernement, toujours sur une base confessionnelle. Cela suffira-t-il pour remettre le pays sur pied ?  Autre chose Le Parti Républicain a enfin ses cinq candidats pour leur primaire. Dans quelques jours nous saurons qui sortira du chapeau !

 

Retour à l'accueil