Encore la ville de Savannah en Juin 2009. Il paraît que le nom de la ville vient de la noyade d'une petite fille d'émigrant qui serait tombée à la mer, quelqu'un aurait crié "save Annah" qui veut dire sauver Annah.Encore la ville de Savannah en Juin 2009. Il paraît que le nom de la ville vient de la noyade d'une petite fille d'émigrant qui serait tombée à la mer, quelqu'un aurait crié "save Annah" qui veut dire sauver Annah.
Encore la ville de Savannah en Juin 2009. Il paraît que le nom de la ville vient de la noyade d'une petite fille d'émigrant qui serait tombée à la mer, quelqu'un aurait crié "save Annah" qui veut dire sauver Annah.Encore la ville de Savannah en Juin 2009. Il paraît que le nom de la ville vient de la noyade d'une petite fille d'émigrant qui serait tombée à la mer, quelqu'un aurait crié "save Annah" qui veut dire sauver Annah.

Encore la ville de Savannah en Juin 2009. Il paraît que le nom de la ville vient de la noyade d'une petite fille d'émigrant qui serait tombée à la mer, quelqu'un aurait crié "save Annah" qui veut dire sauver Annah.

 

Deux images de Savannah une très belle ville de Géorgie (USA), visitée il y a quelques années déjà. Allez à Savannah, une ville avec une grande  histoire dans la création des Etats-Unis.
Deux images de Savannah une très belle ville de Géorgie (USA), visitée il y a quelques années déjà. Allez à Savannah, une ville avec une grande  histoire dans la création des Etats-Unis.

Deux images de Savannah une très belle ville de Géorgie (USA), visitée il y a quelques années déjà. Allez à Savannah, une ville avec une grande histoire dans la création des Etats-Unis.

   J'ai pris l'habitude de vivre seul. Vous savez peut-être, quand on est seul "dans la vie", on s'organise comme on veut. Le désordre peut vite s'installer. Personne pour rattraper cette indifférence face au rangement qui n'est pas fait, etc...

   Voilà, en fin d'après-midi je vais recevoir chez moi trois personnes, une adulte et deux adolescents. Mon chez moi est minuscule j'ai dû poser une tente dans mon petit jardin pour héberger les deux jeunes, j'installe la mère dans ma chambre et moi j'aurai le canapé.

   Je reçois ma filleule et ses enfants. Cela devait arriver. Voilà deux ans que je passe les fêtes de fin d'année chez eux. C'est le juste retour des civilités.

   Je suis pas très fier avec le covid-19, l'attraper à mon âge avec mes problèmes de santé, sonnerait certainement la fin de mon existence. Je ne peux tout de même pas calfeutrer ma petite existence pour échapper à la maladie et à la mort. Je vais faire au mieux pour me protéger,  adviendra ce qui adviendra. 

   Nous sommes fin juillet, profitez bien des beaux jours, l'automne viendra avec ses feuilles mortes.

Retour à l'accueil