illuminations de Noël à Los Angeles ( 2018). Comme la rue où j'habite maintenant manque d'illuminations, j'ai placé un père Noël de 90 cm de haut derrière ma fenêtre, en plus le soir il est illuminé. Cela va peut-être inciter les voisin à suivre mon exemple. (voir l'image ci-dessus.illuminations de Noël à Los Angeles ( 2018). Comme la rue où j'habite maintenant manque d'illuminations, j'ai placé un père Noël de 90 cm de haut derrière ma fenêtre, en plus le soir il est illuminé. Cela va peut-être inciter les voisin à suivre mon exemple. (voir l'image ci-dessus.

illuminations de Noël à Los Angeles ( 2018). Comme la rue où j'habite maintenant manque d'illuminations, j'ai placé un père Noël de 90 cm de haut derrière ma fenêtre, en plus le soir il est illuminé. Cela va peut-être inciter les voisin à suivre mon exemple. (voir l'image ci-dessus.

   Il faut que je vous dise quelque chose sur les élections britanniques. 

   Je jubile. Cà y est, après plus de trois ans de confusion, les Anglais couverts de lassitude et de contrariétés ont opté pour la sortie du Royaume Uni de l'Union Européenne en votant pour les Conservateurs. Les électeurs travaillistes, devant les tergiversations continuelles de leur chef de file,  Jeremy Corbyn, ont beaucoup voté conservateur, enfin suffisamment pour faire gagner le Parti conservateur avec une large majorité.

   Fini les députés qui se mangent la laine sur le dos. Fini les majorités conservatrices réduites à un voix !

   Je suis heureux de voir les Anglais rentrer chez eux. Ils ne sont pas européens, ils ne l'ont jamais été. Pendant des années, ils ont enquiquiné les Européens. C'est fini tout ça. Dans quelques mois se sera de l'histoire ancienne.

   Que Dieu les bénisse et qu'il leur fasse le nez comme j'ai la cuisse...

Beaumarchais

 Nouveau voyage aux Etats-Unis.

   Alinos a craqué à l'approche de Noël. Je me suis décidé à passer quelques jours à Los Angeles. Cette année, je ne resterai pas plus que quelques jours, du 10 au 25 janvier 2020. Cela me fera le plus grand bien. Changer d'air est ma devise pour me sentir bien. J'ai toujours envie de vivre de temps en temps "à l'heure californienne". Et puis là-bas, je connais quelqu'un qui est très, très malade. j'aimerais bien le voir avant qu'il ne passe l'arme à gauche. J'ai passé une magnifique soirée chez lui il y a deux/trois ans. J'en ai parlé dans mon blog. Ce type  est monteur de film cinéma. Comme vous le savez, le monteur au cinéma est celui qui met bout à bout les rushs pour en faire un film. Son épouse est musicienne, elle écrit les musiques de film. Des sacrées pointures qui me sortent de mon ordinaire quand j'ai la chance de les rencontrer.

   Conflit sur la réforme des retraites.

Macron et son gouvernement ont eu maille à partir avec les gilets jaunes, le voilà de nouveau dans une nouvelle épreuve de force avec les syndicats au sujet des retraites. On ne s'en finira pas. La plupart des autres pays européens parviennent à négocier les réformes sociales sans mettre le pays à l'arrêt.

   Les salariés des transports publics se lamentent sur leur conditions de travail en permanence. Ils se mettent en grève, bloquent le pays dans l'espoir de gagner la bataille. Ils se servent des fêtes de Noël pour faire un peu plus,  pression sur le gouvernement.

   Nous sommes nombreux à dire que ces syndicats devraient "moderniser" leur moyens de défendre leurs intérêts. Il est grand temps qu'il acceptent de parler avec leur direction avec respect. Rien de bon peut sortir quand on manque de respect à son interlocuteur. Les diplomates savent tout cela et prennent grand soin de ne pas agresser leur interlocuteur. En France, on doit sortir ses griffes pour se faire entendre. Ou on croit qu'il faut le faire. Je suis fatigué de ces comportements rétrogrades.

Anna Karina est partie, c'était hier à l'hôpital Cochin de Paris. Elle avait 79 ans.

   Je perds  quelqu'un de ma famille. C'est vrai, devant la pauvreté de ma vraie famille, je me suis constitué une famille de représentation. Anna Karina m'a beaucoup marqué dans Pierrot le Fou, avec Jean-Paul Belmondo. Ils étaient mes protecteurs. Avec eux, la vie prenait des couleurs, trouvait son sens. Cela peu paraître étrange quand je cite "Pierrot le fou" pour illustrer mon propos.

   L'absurde est beaucoup joué au cinéma ou au théâtre. Becket, Ionesco, Camus,etc....L'absurde est partout parce que l'absurde intrigue et séduit. le rationnel n'a jamais séduit personne, sauf quelque esprits rigide, compulsifs.    La beauté de Anna Karina alliée de jean Paul Belmondo dans l'aventure rocambolesque de "Pierrot le fou" est fascinante parce qu'incompréhensible et absurde. On est piqué au vif. On est séduit.

 

 

Retour à l'accueil