Mardi 7 mai 2019

   Il m'est arrivé une petite aventure hier à la banque où je m'étais rendu pour changer des euros. Le hall était vaste, comme les banques des beaux quartiers d'autrefois. Une employée est venu à ma rencontre. Elle m'a confirmé que cette banque faisait du change. J'ai donné à l'employée 135 euros et mon passeport. L'employée a photocopié mon passeport, a scruté attentivement les billets de banque, elle les a passé dans une machine, plusieurs personnes sont aussi venus contempler les billets. Était-ce la première fois que des euros faisaient intrusion dans cet établissement ? L'opération a quand même duré 10 minutes. On m'a rendu mon passeport avec le papier de la transaction. J'ai lu 990,01 CNY. La jeune femme m'a remis 900 CNY et 1 centime. J'ai recompté il manquait bien 90 CNY. J'ai collé le papier à la vitre qui me séparait de l'employée, après un moment d'hésitation l'employé m'a remis les 90 CNY manquant. J'ai demandé à parler à une responsable pour me plaindre de l'attente et de l'erreur. Une traductrice est aussi venue. La faute a été confirmée et la traductrice m'a offert un sandwich et une boisson au snack du coin. Elle a payé avec sont téléphone portable. Je n'ai pas compris.

Des photos de l'hôpital où j'ai consulté. Il manque les photos d'attroupement de malades dans le bureau de consultation du médecin.
Des photos de l'hôpital où j'ai consulté. Il manque les photos d'attroupement de malades dans le bureau de consultation du médecin.
Des photos de l'hôpital où j'ai consulté. Il manque les photos d'attroupement de malades dans le bureau de consultation du médecin.

Des photos de l'hôpital où j'ai consulté. Il manque les photos d'attroupement de malades dans le bureau de consultation du médecin.

En passant dans une rue, je me suis attardé devant une boutique joliment décorée de  jolies boîtes,, intrigué, je me suis approché, j'ai confondu le magasin avec une boutique où on vend des cigares. Sur le trottoir, un  homme s'est discrètement  approché et m'a abordé dans un excellent anglais,(ici en photo debout)  il travaille pour une société qui fabrique de l'outillage les entreprises Marcel Dassault. Ce monsieur a été mon traducteur pour savoir ce que vendait le magasin en question. En fait la boutique vend des parfums qui soignent des maladies, surtout des maladies du nez et des poumons. Je découvre toujours quelque chose de nouveau dans ce grand pays. La Chine est un autre monde.
En passant dans une rue, je me suis attardé devant une boutique joliment décorée de  jolies boîtes,, intrigué, je me suis approché, j'ai confondu le magasin avec une boutique où on vend des cigares. Sur le trottoir, un  homme s'est discrètement  approché et m'a abordé dans un excellent anglais,(ici en photo debout)  il travaille pour une société qui fabrique de l'outillage les entreprises Marcel Dassault. Ce monsieur a été mon traducteur pour savoir ce que vendait le magasin en question. En fait la boutique vend des parfums qui soignent des maladies, surtout des maladies du nez et des poumons. Je découvre toujours quelque chose de nouveau dans ce grand pays. La Chine est un autre monde.

En passant dans une rue, je me suis attardé devant une boutique joliment décorée de jolies boîtes,, intrigué, je me suis approché, j'ai confondu le magasin avec une boutique où on vend des cigares. Sur le trottoir, un homme s'est discrètement approché et m'a abordé dans un excellent anglais,(ici en photo debout) il travaille pour une société qui fabrique de l'outillage les entreprises Marcel Dassault. Ce monsieur a été mon traducteur pour savoir ce que vendait le magasin en question. En fait la boutique vend des parfums qui soignent des maladies, surtout des maladies du nez et des poumons. Je découvre toujours quelque chose de nouveau dans ce grand pays. La Chine est un autre monde.

Je ne peux pas vous inonder d'images et et décorations de murs. Mais comme je l'ai dit plusieurs fois les Chinois ont la maîtrise  du dessin, d'une finesse époustouflante. Les personnages sont posés comme sur une photo, posés pour l'éternité.
Je ne peux pas vous inonder d'images et et décorations de murs. Mais comme je l'ai dit plusieurs fois les Chinois ont la maîtrise  du dessin, d'une finesse époustouflante. Les personnages sont posés comme sur une photo, posés pour l'éternité.
Je ne peux pas vous inonder d'images et et décorations de murs. Mais comme je l'ai dit plusieurs fois les Chinois ont la maîtrise  du dessin, d'une finesse époustouflante. Les personnages sont posés comme sur une photo, posés pour l'éternité.
Je ne peux pas vous inonder d'images et et décorations de murs. Mais comme je l'ai dit plusieurs fois les Chinois ont la maîtrise  du dessin, d'une finesse époustouflante. Les personnages sont posés comme sur une photo, posés pour l'éternité.
Je ne peux pas vous inonder d'images et et décorations de murs. Mais comme je l'ai dit plusieurs fois les Chinois ont la maîtrise  du dessin, d'une finesse époustouflante. Les personnages sont posés comme sur une photo, posés pour l'éternité.

Je ne peux pas vous inonder d'images et et décorations de murs. Mais comme je l'ai dit plusieurs fois les Chinois ont la maîtrise du dessin, d'une finesse époustouflante. Les personnages sont posés comme sur une photo, posés pour l'éternité.

Mercredi 8 mai 2019

    Je me sens bizarre, à deux jours de mon anniversaire (75 ans). Je suis préoccupé par des problèmes de santé. Je suis loin de chez moi, plus de 9000 km, j'ai encore des réservations d'avions et d'hôtels enregistrées pour un mois au Japon et Hong Kong, et un billet d'avion pour rentrer en France valable le 12 juin seulement.

    Étrangement, je repense au livre que j'ai commencé à lire à Cannes : "le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" écrit par un suédois, Jonas Jonasson.  J'avais trouvé le début rigolo. Un vieux de 100 ans, en maison de retraite, qui s'échappe d'une maison de retraite pour ne pas fêter son anniversaire. Arrivé à la gare, il commence une série d'aventures.

 

   Dans mon coin de Chine, je me sens un peu comme ce vieux con, à zoner marchant à petits pas, le corps fatigué et malade. Je ne me sens pas le courage de chercher les belles choses de la ville. Je n'ai pas les outils, pas le bon plan. J'ai bien acheté pour quelques CNY un bon plan de la ville, je ne vois malheureusement pas les belles choses à visiter. Par contre tous les grand hôtels y figurent. Même pas de plan de métro. Depuis deux jours je reprends la vieille méthode de transport, je monte dans un bus en notant bien son numéro, je pars ainsi en bus découverte. Quand je ne trouve rien d'intéressant sur le parcourt. Je descends du bus et je fais demi tour.

   Ma marche à pied me fait quand même découvrir de belles choses. Comme un petit temple dont je vais faire quelques photos.

…………...

Samedi 11 mai 2019

5 h 30 du matin. Je me suis rendu à la gare à pied. Il faisait jour. je voulais prendre mon billet de train pour Shanghai. Je suis traumatisé par les mouvements de foule. Je ne tenais pas à être bringuebalé avec mes bagages. Le guichet était fermé, ouverture à 7 heures. Le Mac Donald's était ouvert. J'ai mangé quelque chose. Les Macdonald's sont les restaurants les plus courageux, ils ouvrent tôt et souvent ils ne ferment pas de la nuit (sauf en France  (….). En plus ils sont accueillant même avec des personnes qui veulent y dormir.

Comme d'habitude, en Chine les étrangers doivent présenter leur passeport pour prendre un billet de train. On ne peut pas faire grand chose sans montrer son passeport ici. Et encore dans une zone touristique, moins surveillée que dans certaines provinces.

Ainsi on peut me suivre à la trace. La machine numérique fonctionne à plein régime. Ils n'ont pas de soucis avec moi. Toutes mes réservations d'hôtel sont faites sur Booking, elles sont sûrement enregistrées dans un ordinateur du service immigration. Tant que je ne suis pas répertorié comme journaliste ou terroriste, je ne les inquiète pas. A mon âge aussi, j'ai maintenant 75 ans, ils ne vont pas me chercher des poux dans la tête.

Visite de la ville, j'ai réussi à voir de près un bâtiment original, d'une centaine d'étages. J'ai pris des photos, je vous en livre ici quelques unes.

Joli centre commercial avec un toit tout en rondeurs. A l'intérieur un beau vide encadré d'escaliers roulants. Un joli espace.

Retour à l'accueil