Les ambulanciers qui me transportent tous les jours à l'hôpital ont tous le malin plaisir de faire fonctionner la radio. Pendant deux heures aller/retour, je dois supporter les âneries diffusées par les stations de radio locales. Je n'ose pas leur pfra$$roposer France Culture, France Musique ou France Inter, alors je supporte les animations "à la noix", les mêmes publicités, les musiques d'ambiance, comme si le silence devait être brisé, vraiment insoutenable le silence. Peux-on penser dans le bruit ? En attendant écoutons Haendel - Sarabande. Une musique pour rêver.

Macron au charbon....!

(Un vrai slogan pour les manifs)

    Cette révolte populaire des gilets jaunes est un vrai  handicap à sa politique économique et sociale. Maintenant, il est contraint de revoir sa politique économique et improviser quelque chose de nouveau. Un Président ne devrait pas improviser une politique économique. IL distribue maintenant des primes aux uns et aux autres pour calmer les manifestants. La dette publique va augmenter maintenant qu'on ne peut plus faire marcher la planche à billet (on n'est pas en Amérique).

   Comment gouverner un pays en tenant compte des colères des Gilets Jaunes qui souvent disent n'importe quoi.  Comme cet artisan carreleur qui dit ne rien gagner, qui travaille, soi-disant,  80 heures par semaine. 80 heures, cela fait plus de 13 heures par jours sur 6 jours par semaine. En comptant 2 heures pour les repas. Cet horaire le ferait travailler de 8 heures du matin jusqu'à 23 heures le soir. Il y a de l'exagération dans l'air.

   Il y a beaucoup de colère dans ces manifestations des Gilets Jaunes. Comment réagir à ces colères tant elles sont variées et parfois contradictoires ?  Le grand débat prévu par Emmanuel Macron offre une réponse. Là encore ce n'est pas gagné parce beaucoup de Gilets Jaunes refusent le débat et très peu ont rempli les cahiers de doléances dans les mairies.

   Voilà où on en est. Une colère brute qui s'étale sur la place publique que l'on ne parvient pas à analyser parce que diverse et contrastée.

    Pour une personne individuelle. Face à une personne en colère, on essaye de le calmer pour qu'il puisse exprimer  les raisons de sa colère. Pour l'ensemble des Gilets Jaunes, c'est plus difficile, mais il faut quand même qu'ils se calment pour dire clairement où ils ont mal.

Le grand débat devrait les y aider. 

 Alors pourquoi refuser ce débat ?

~~.~~

La lettre du Président de la République.

Après les confrontations entre les Gilets Jaunes, soutenues par beaucoup de Français, et le gouvernement,  voici enfin la lettre d'Emmanuel Macron qui ouvre les débats sur les changements attendus par  les Français en 2019. Cette lettre  devrait aider à  cadrer le débat. Un débat national de cette ampleur ne s'est jamais vu (I think). J'imagine que les opposants au Président aimeraient un échec. on va bien voir si les "pour" seront plus nombreux et efficaces que les "contre". Ce genre d'opération populaire me fait penser au référendum sur l'Europe en Grande Bretagne où de nombreux votants n'avaient pas conscience de l'enjeu politique qui suivrait.

J'en reviens à la lettre d'Emmanuel Macron.

La lettre est écrite dans une langue simple, facile à comprendre. La lecture se fait en moins de 10 minutes. J'espère que les Français prendrons le temps de la lire. C'est 5 pages sont, à mon avis, indispensables pour avancer dans la gestion du conflit. Après les manifestations de colère des Gilets Jaunes qui durent depuis plusieurs semaines, une lettre de quelques lignes pourrait encore être vécue comme  une arrogance supplémentaire. J'en ai déjà trop  entendu sur la prétendue arrogance du Président Macron.

   J'attends beaucoup de cette lettre et des débats qui vont suivre. Aurons-nous enfin une démocratie participative attendue par beaucoup de Français ?

~~.~~

Samedi 12 Janvier 2019, à deux heures du matin.

Feuilleton prostate cancer. En anglais ça fait série télé à l'américaine. Un peu plus morbide.

   Hier, en salle  TB1 de la clinique Jean Bernard, j'ai eu droit à ma première séance de rayons. on m'a demandé de me mettre en slip et de m'allonger sur une couchette.   Je devais caler mes pieds sur des renfoncements, genre starting blocks, pour m'éviter de bouger. Deux manipulatrices font des réglages sur un gros appareil suspendu au-dessus de moi. Au programme de cette séance, faire des photos de ma prostate et des organes situés autour. On m'explique que ces photos sont utilisées pour des raisons balistiques. Les rayons X devant frapper les tumeurs malignes. C'est le but recherché. Ce n'est malheureusement pour toujours vrai et des organes sains seront aussi touchés, ce qui provoquera des effets secondaires désagréables.

   Installé sur ma couchette, les mains posées sur le ventre, j'étais dans l'obligation de rester immobile pendant les 20 minutes que durent la séance. Une petit épreuve tout de même car il m'est demandé de venir la vessie pleine. La trouille de se pisser dessus permanente. Il me faudra tenir les 37 séances. Il trop tard pour m'échapper.

Vendredi 11 Janvier 2019.
   Beaucoup de confusion avec mon surcroît d'activité : installation de l'appartement toujours en cours, absence du  réseau internet à mon domicile, les soins à l'hôpital du Mans), transport d'une heure en ambulance, absence d'information correcte sur l'actualité politique et sociale.
   Autre chose, je rentre d'une semaine de séjour en Bourgogne où j'ai redécoré une grande chambre pour le fils de ma Filleule Républicaine. Beaucoup de travail et des lectures de nuit de "l'Ecole des Femmes" de Molière. Je voulais montrer à la fille de ma filleule, qu'un pépé pouvait encore se lever la nuit pour lire Molière et en parler le lendemain.

     Je n'ai pas chômé au cours de ces huit jours. Combien de fois ai-je monté et descendu de l'escabeau ? Des dizaines de fois sûrement. Bizarrement, depuis ces jours de dur travail, les articulations de mes genoux se sont assouplies.  Comme quoi ! Quand on est vieux, monter les marches d'un escabeau peut se révéler utile.
   Je vais mettre ce texte "au blog" pour demain. Mon supermarché local, Super U, offre la WIFI sur tout le magasin. On peut dire ce que l'on veut sur ces supermarchés qui tuent le commerce local, mais ils sont quand même bien utiles en l'absence de cyber-cafés.

~~.~~

    A partir de cet après-midi, je commence mon traitement de radiographie (rayons X sur la partie malade de la prostate. Jusqu'à présent on m'a mesuré, calibré, photographié. Ils appellent cela la balistique. Comme en artillerie, les médecins mesurent les angles et les trajectoires de tirs pour éviter les parties saines du corps. De grosses machines sont là pour viser juste. Heureusement parce que les rayons X peuvent  faire de gros dégats après 37 séances de traitement.  La peau ne sera pas épargnée, le rayon doit bien passer à travers elle. On verra bien au fur et à mesure du traitement. Durant les soins, je manquerai de disponibilité "mentale" échapper au sujet dominant : la maladie. Je m'excuse auprès de mes quelques lecteurs qu'il me reste. Si j'interromps le blog pendant deux mois, je crains me perdre dans des états d'âme troublés et disparaître de la toile.

   Alors je continue.

~~.~~

 

Séjour en Bourgogne. Insolite.


C'était la petite.
En sortant, en pleine nuit, de ma chambre pour me rendre aux toilettes, éclairé avec ma petite lampe électrique, j'ai distingué une silhouette assise à la table de la cuisine. Surpris, j'ai dit: Y-a-t-il quelqu'un ? J'ai entendu un oui discret mais affirmé. C'était la petite. J'ai marmonné quelque chose en continuant mon chemin. Que faisait-elle, seule dans le noir ? Je n'ai pas insisté. Quelques instants plus tard, j'ai entendu les craquements de quelqu'un qui montait les escaliers. Elle regagnait sa chambre.
Je n'ai rien dit à sa mère.

~~.~~

.

Retour à l'accueil