Fêtons le solstice d'hiver.

   Comme les habitants du nord de l'Europe, fêtons le solstice d'hiver fête "païenne". C'est vrai, l'Empereur Aurélien lui a préféré la fête de Noël,  naissance de Jésus Christ le 25 décembre. Certains pays du nord continuent de célébrer le jour le plus sombre de l'année qui inaugure le retour de l'ensoleillement.

   Comme les autres années, je ne célébrerai pas Noël. Je ne crois pas en Dieu ni à l'enfant jésus et je n'ai pas de famille et de petits enfants à gâter pour Noël. Je ne vois pas pourquoi, je pousserais des cris de joie à la vue de la première crèche. Je me demande d'ailleurs si les Français croient encore en Dieu. Ils aiment Noël parce que c'est l'occasion de se réunir en famille, et de bien bouffer sans avoir à justifier les dépenses. Les enfants sont sensibles au fabuleux, aux contes de fées, à Harry Potter... Les enfants continuent à croire au merveilleux et c'est très bien. Malheureusement avec le temps le merveilleux perd de son éclat. Quand on arrive en fin de vie, nous rencontrons de vraies turbulences, éviter la chute vertigineuse qui

~~.~~

   Ils sont tous en colère et réclament des augmentations de salaire.

   C'est la période des cadeaux. On en profite. En plus des gilets jaunes, nous avons maintenant les policiers, les agriculteurs, les pêcheurs, le routiers, les hospitaliers...qui se plaignent de leur salaire et conditions e travail.  C'est vrai, depuis la crise financière de 2008, les prix ont augmenté plus vite que les salaires et les retraites. Je m'en sors personnellement en "rationnellement" au maximum mes dépenses. Mon livre de compte, m'autorise certaines dépenses et pas d'autres. J'obtempère. Je surveille l'affichage des prix dans les magasins. Je ramasse mon ticket de caisse dans les magasins. Je compare les prix. Je fais tout mon possible pour éviter les dépenses inutiles ou exagérées. Je remarque que de nombreuses personnes, surtout dans les magasins low cost comme Leader Price, ne contrôlent pas les prix. Ce n'est pas là la bonne manière de tenir un budget.

   Les Gilets Jaunes se plaignent de "fins de mois difficiles". Sont-ils vraiment attentifs à leurs dépenses ? Les gens sont discrets sur leurs gains et leurs dépenses. Particularité de la France. J'ai des amis depuis plus de 50 ans et je ne sais toujours pas ce qu'ils gagnent.

   Le gouvernement pourra-t-il satisfaire toutes ces demandes d'augmentation de salaire. Pour éviter un désastre politique, il va lâcher... Comme on dit maintenant. Il va dépasser le possible. La France va de nouveau augmenter son déficit public. Elle sera de nouveau sermonnée par l'Union Européenne, Standard & Poor's baissera  la note de la France.... Le gouvernement et les économistes vont s'inquiéter et la majorité des Français, satisfait de leur augmentation, ne verront pas le danger venir. N'importe comment, la majorité des Français ne savent pas ce qu'est le bien commun, la gestion d'un Etat. le gouvernement devrait investir plus dans l'éducation civique des adultes. L'ignorance fait le lit du Rassemblement National. Marine Le Pen a été minable devant Macron lors du débat avant le deuxième tour des Présidentielles. Cette piètre performance n'a pas gêné ses partisans.  Les  quelques mots qu'elle dit sont compris et appréciés par la France populiste. Quand à Emmanuel Macron, la France des compagnes ne comprend pas ce qu'il dit...Trop intelligent, trop complexe. Il est temps qu'il apprenne à parler aux Français. Tous ! Pas uniquement les bac + 5.

~~.~~

Le repas de Noël au foyer des vieux.

   J'ai participé au repas de fin d'année au foyer où j'habite maintenant. Expérience superbe. Tous ces vieux de 70 à 98 ans m'ont semblé satisfait de ce repas de fête. Comme dans notre vie d'actif, nous sommes vieux avec nos différences. Depuis le pépé de 98 ans assis à côté de moi (et encore en forme), la mémé accompagnée de son déambulateur, le regard vif et la langue bien pendue, ou untel qui est ceci, et tel autre qui est cela. Ces deux heures de partage m'ont amusé et détendu.  Un repas chaleureux, deux heures de plaisir et d'émotion. Pour la première fois de ma vie, j'intègre un nouveau monde, je viens de suivre un cours de deux heures en gérontologie. 

~~.~~

Les citations.

   Je pourrais remplir ce blog de citations. Mais, à la longue, elles finiraient par fatiguer le lecteur parce des citations ne sont pas une récit, elles ont un sens limité.  Il en est une, entendu dans un documentaire sur Alice Guy-Blaché qui m'a plu, assez pour la mettre tout de suite dans le blog. La voici :

"" Il est dur d'échouer, mais il est pire de ne jamais avoir essayé de réussir "".

de Théodore Roosevelt.

   Citation encourageante, à mettre dans toutes les mains, surtout dans celles qui ont peur de l'échec, ceux qui se sentent incapables de sortir dans un environnement négatif. 

    Cette citation me colle à la peau. A 14 ans, j'ai quitté l'école sans le moindre diplôme scolaire ou professionnel. A cette âge, j'ai connu le travail non qualifié à l'usine. Ce n'était pas du Zola, mais j'ai vite cherché à changer de boulot.  Pourtant, à aucun moment, j'ai craint l'échec. J'ai toujours vécu avec le couple échec et réussite. A la longue, cette vie en zigzag m'a permis de progresser et de me développer. Je ne suis pas grand chose, mais je suis  content de ma vie. C'est ce qui compte.

    J'ai toujours de la peine quand je rencontre des gens qui ont vécu petit parce qu'ils ne se sentaient pas de faire  mieux. Il sont trop nombreux, ceux qui redoutent l'échec et se cantonnent dans une petite vie qui leur apporte que  frustrations et  privations.

~~.~~

Visite chez le boulanger-pâtissier de Mamers.

    Chez les boulangers (pâtissiers) qui se veulent grand, on allume les lumières en grand, les vendeuses sont souriantes, bien maquillées, sur leur 31, je dirais. Le client, une fois dans le magasin, doit ressortir chargé de pâtisseries. Je suis entré pour acheter deux croissants, j'y suis sorti avec deux croissants. Les grandes boulangeries-pâtisseries avec trois personnes pour servir, ne sont pas là pour faire de la figuration. Nous sommes samedi en période de fête. Le gâteau bien crémeux se laisse manger à la veille de fête. 

   Les beaux magasins vous donnent une idée du pouvoir d'achat des habitants de la ville. Mamers n'est pas très riche, en dehors de ce boulanger-pâtissier-chocolatier, les boutiques de magasins sont sinistrées. De nombreuses boutiques sont à vendre et les magasins ouverts ne vendent pas vraiment des objets de luxe ou de décoration. La ville de Mamers est pauvre.

   Hier, je me suis déplacé jusqu'à  Mortagne au Perche. Ville située à 25 km de Mamers. La ville est bien différente de Mamers. Les  magasins y sont  bien achalandés avec des produits de luxe et des restaurants aux menus appétissants. Une ville est attrayante par ses façades et vitrines. Quand les vitrines sont belles, on imagine que les résidents locaux ont de l'argent à dépenser.  Le beau coûte cher.  Il y une solution alternative ; chercher le beau dans la nature (quand c'est possible.)

 

Nuit de Noël à Villeneuve les Poêles.

   J'ai essayé de partir en escapade sur la Côte Normande. Pas une destination précise parce que Noël est un jour sacré dans tous les sens du terme. Noël est la fête de famille par excellence. C'est le seul jour de l'année où je suis sûr d'être seul. Cette année, j'ai décidé de passer la nuit dans ma voiture. C'est mieux que de rester seul au Foyer des Vieux de Mamers. J'ai toujours préféré la solitude seul qu'avec les autres.

   J'ai pris mon sac e couchage, quelque vêtements et je suis parti. Comme je suis parti assez tard, je n'ai pas été plus loin que Villedieu les Poêles, petite ville sympa à 40 km de Granville. La nuit était tombé, je devais acheter quelque chose à manger. J'ai garé ma voiture en plein centre ville,tout près d'une toilette publique.

   La soirée s'est bien passée, en fait, il ne s'est rien passé. J'ai mangé mon repas de réveillon assis  sur une marche de la banque Société Générale, un endroit où j'étais abrité de la pluie. Les gens faisaient leurs derniers achats chez le charcutier et le fleuriste. A 19 les cloches d'une église toute proche se sont mis à sonner pour appeler les paroissiens à la messe de minuit. Ils ont avancé l'heure de la messe pour profiter d'une vraie soirée en famille. Les Petit à petit, les familles sont entrées dans l'église, que des groupes de gens, pas une seule personne seule. Chez les catholiques, la personne seule n'existe pas. Chez les catholiques, seules les familles ne sont reconnues.

   Après avoir englouti mon pique-nique sous le porche de la Société Générale, j'ai marché dans la ville, les magasins étaient joliment éclairés, mais peu de décorations. On ne décore plus les magasins pour Noël de nos jours. Les maisons du centre ville avaient toutes fermé leurs persiennes en PVC. Une image bien désagréable qui me donnait, une nouvelle fois, l'impression d'un enfermement. Noël restait une fête fermée aux autres. J'ai avais assez vu, je me suis rapidement couché dans ma voiture, oubliant tout des autres et de leur fête de Noël. J'ai bien fait de me rapprocher près des toilettes publiques. Les vieux doivent se lever souvent la nuit...C'est pas facile de s'extirper dans le froid de son sac de couchage pour aller aux toilettes. J'essaierai d'éviter de renouveler trop souvent ce genre d'expérience.

Bref, ma nuit à Villedieu les Poêles m'a suffisamment contrarié pour faire demi-rentrer et rentrer chez mon petit chez-moi au chaud. Dans la vie, on fait souvent tout le contraire de ce qu'on voulait faire, a dit Arthur Rimbaud dans une lettre à sa mère. Je suis bien d'accord avec lui.

   Sur ce, aujourd'hui, c'est le 25 décembre 2018 (Noël), je vous souhaite de bons moments seul ou en famille.

 

Retour à l'accueil