La course aérienne de Cannes.

   Le maire de Cannes est aux anges. J'admets, il a de bonnes raisons pour l'être. Pour la première fois, Cannes accueille cette année le premier festival des séries télévisées. Ils ont appelé ça : CANNESERIES. Je ne sais pas si cela a marché, la presse internationale n'était pas très nombreuse pour couvrir l'événement. Ils ont choisi Cannes, c'est déjà pas mal, tant de villes devaient être sur les rangs pour recevoir cette manifestation. C'est déjà une performance. Espérons qu'ils reviendront l'année prochaine.

  Ce n'est pas tout, c'est au tour d'une course de haute voltige aérienne sur la Croisette. Des petits avions qui font du bruit comme des motocyclettes. Ils doivent se faufiler entre des boudins gonflés, genre saucisses qui se tortillent au vent. Trois jours d'animations qui amènent des foules. Des exercices de voltige qui  exigent beaucoup des pilotes pour ne pas perdre le contrôle de  leur appareil. Il n'y a pas eu d'accident.

   Bref, ce n'est pas moi qui paierais 8 euros ou 49 euros pour voir de près les manœuvres de ces adeptes de ces sports mécaniques. J'ai assez de bruit de moteurs dans la rue où j'habite. 

   Il fait beau sur Cannes. La ville offre une nouvelle fois de la distraction, je ne vais pas me plaindre. Cannes ressemble de plus en plus à Las Vegas, avec ses casinos en moins...J'ai déjà parlé dans ce blog des différences, énormes, entre les casinos de Cannes et ceux de Las Vegas qui sont des lieux de vie et de distraction, à la différence de la France où les casinos sont fermés aux grand public (quand j'essaie de rentrer dans ces lieux, on examine avec une attention maladive ma carte d'identité, puis on vérifie sur ordinateur si je suis autorisé à entrer. Une folie !

Grèves et mouvements sociaux en France.

   La France a retrouvé ses activités favorites : la grève et la protestation. La presse étrangère se fait une joie à nous critiquer : la négociation à la française. Air France s'est joint à la SNCF. La compagnie aérienne nationale a déjà fait parlé d'elle à l'international avec cette chemise arrachée d'un cadre d'Air France au cours d'une réunion avec les syndicats. Une des victimes de la colères des syndicalistes a dû enjamber une clôture pour échapper à des syndicalistes emportés par leur excitation.

   Le Président Macron a du mérite pour essayer de changer quelque chose à cette France bougonne qui préfère la violence physique à la parole pour négocier les conditions de travail.

Dimanche 22 avril 2018.

    Nous sommes en fin d'après-midi, je suis sorti en ville "voir les avions". J'ai entendu les moteurs, j'ai vu de petits avions, des jouets lancés dans le ciel bleu. C'est tout. Je suis rentré par la plage. Avec le soleil, il y avait foule la plage du Midi. J'étais content pour eux. Le premier grand soleil de l'année. Des gens ont fait des centaines de kilomètres pour ça. On a besoin de soleil pour garder le moral. Le soleil rend heureux (quelque chose comme ça). Malheureusement pour un homme seul comme moi, je n'ai pas vu beaucoup de jolies femmes à se faire dorer au soleil, on manque de distractions ces jours-ci....

Retour à l'accueil