En attendant Godo !

En attendant Godo !

Voyage retour dans la nuit de dimanche à lundi.

   Je ne déteste pas les avions, je trouve même qu'ils  sont ce que les hommes ont fabriqué de mieux. C'est bien de pouvoir être transporté loin de chez soi dans un pays inconnu. Et puis le tarif des billets sont de plus en plus accessibles si on est prêt à accepter les longues escales et les horaires décalés. J'ai payé 540 euros mon billet A/R pour Nice-Los Angeles. J'ai choisi une période en dehors des vacances scolaires. J'ai ainsi économisé une belle somme. Je connais des personnes qui, pour éviter une escale, payent plein pot. C'est bien pour moi, ces voyages vendus chers me permettent de voyager low-cost. Faire marcher un avion coûte cher : le kérosène, l'entretien de l'appareil, les salaires des personnels... Pour mes 540 euros j'ai même droit à un repas et un petit déjeuner, des boissons et des friandises au cours du vol. Souhaitons que cela continue.

   Je rentre donc dimanche 18 mars dans la nuit. Je reprendrai un deuxième avion de Londres pour Nice dans la soirée de lundi en oubliant le décalage horaire, j'aurai dans les pattes 17 heures de voyage. Il faut la santé.

Home sweet home. Je suis content de rentrer pour me reposer un peu avant un nouveau départ.

Retour à l'accueil