Ma cérémonie des Oscars à Los Angeles.

     Ce dimanche de 16 heures à 21 heures, avec beaucoup d'interruptions pour cause de pub et de  snacks. Nous avons fait comme beaucoup d'Américains, scotchés devant l'écran télé. Nous avons commandé des pizzas et mangé sur nos genoux sur le canapé. La livraison avait pris du retard, pensez donc...des millions de pizzas à livrer aux mêmes heures.

   5 heures de cérémonie, c'est long. Plusieurs présentateurs se sont succédé et les artistes ont fait leur show. Ils ont été payés pour nous distraire. Hier soir,  ils ont fait leur boulot. Les femmes avaient sorti leur plus belle robe. Des robes longues avec de généreux décolletés. Des artistes âgées sont venus sur scène pour faire revivre le passé.

 C'est rassurant. Certaines artistes âgées ont été "refaites". Beaucoup d'opérations esthétiques pour cacher son âge. Les liftings posent des problèmes aux machines qui font la reconnaissance faciale...Une satisfaction tout de même. Dans le poste du 24 février, j'ai parlé d'un petit documentaire sur Mindy Alper, une sculptrice  exceptionnelle. Le court métrage a gagné l'oscar de sa catégorie. J'ai mis un lien avec Youtube (il fonctionne), vous pouvez ainsi le visionner.

    La cérémonie s'est déroulée Théâtre Dolby qui peut accueillir 3332 personnes (mieux que le Grand Auditorium du Palais des Festivals de Cannes qui, lui, ne possède que 2300 fauteuils.  A une certaine distance de la scène, on ne voit plus rien. 

    Voilà ce que je peux dire de l'événement phare de l'industrie du cinéma et de la télévision de Los Angeles. Les Américains ont su développer l'industrie du cinéma comme personne d'autre dans le monde. Tous les pays ont hébergé des talents, l'URSS  avec Eisenstein, l'expressionnisme allemand avec Murnau et Lang, la France, Le Japon, l'Italie, etc...Mais seuls les Etats-Unis ont su du cinéma une industrie lourde, toujours critiquée, qui rapporte beaucoup d'argent.

Vendredi 2 mars 2018.

   C'est dimanche la remise des Oscars à Los Angeles. On regardera l'événement à la télévision. Nous ne sommes pas suffisamment groupie pour lécher le trottoir d'Hollywood boulevard pour voir les stars de près. Une amie de la famille joue du violoncelle à la cérémonie, elle nous racontera...en cas d'événement particulier.

   Je passe mes journées à ne rien faire, ou si peu. Le matin, je prends ma voiture, je roule au hasard, après quelques miles, je m'arrête pour marcher un peu. je regarde Los Angeles ; la circulation automobile, les magasins, les gens, tout ce qui est autour de moi (que je peux encore voir), je le regarde. Comme le paysan de Paris de Louis Aragon, j'observe et je découvre. La ville de Los Angeles est spectacle du matin au soir.  Je n'ai aucun besoin d'un guide touriste pour cela. Les supermarchés mexicains sont une découverte heureuse. Ce matin j'ai acheté quelques bricoles et bu un excellent café au "Superior Grocers", un supermarché mexicain. L'ambiance est 100 % latinos. Pour un dollar on peut acheter 4 livres d'oignons (1800 grammes), 3 livres de tomates, 2 mangues, 2 livres de brocoli. Evidemment, rien n'est bio. Sur place, quelques tables sont installées pour manger un plat, ou quelques tacos à 85 centimes d'euros pièce. Mon tour dans le magasin me fait visiter le Mexique. Je n'ai pas besoin de plus. Les étiquettes sont en espagnol, le personnel  et les clients parlent espagnol. Je suis en visite.

J'aime toujours regarder les avions à l'atterrissage surtout depuis le fast-food IN-N- OUT de Los Angeles.

J'aime toujours regarder les avions à l'atterrissage surtout depuis le fast-food IN-N- OUT de Los Angeles.

Retour à l'accueil