Downton Abbey, une série de la BBC.
Downton Abbey, une série de la BBC.
Downton Abbey, une série de la BBC.
Downton Abbey, une série de la BBC.

Mindy Alper. artiste peintre.

J'ai vu hier soir un petit documentaire dans un ciné-club de Torrance. La présentation du travail d'une artiste peintre douée d'une créativité absolument exemplaire. Dans ce film, elle raconte sa vie, une vie, un vécu cassé, martyrisé. De cette vie, elle a extrait une expression artistique de premier choix. C'est grâce à son expression artistique qu'elle trouve un réconfort et un soutient humain.Le film est sur YOUTUBE. En anglais malheureusement.

Heaven is a traffic jam on the 405

Le lien devrait fonctionner. Good Luck.

Downton Abbey série (le château de Highclere dans le Hampshire).

Downton Abbey série (le château de Highclere dans le Hampshire).

Vendredi 23 février 2018

    Il est 5h30. Je dors "normal". Le décalage horaire est oublié, mon cerveau a enfin compris qu'il devait cesser de me tourmenter avec les fuseaux horaires de la planète. Un jour, peut-être, nos cerveaux comprendront que l'homo sapiens a évolué et circule maintenant tout autour de la planète. La civilisation de la chasse et de la pêche est dépassé. Seuls quelques hommes pratiquent ces activités qui sont devenues des loisirs. Cependant je me fais du souci pour notre future.  Les robots et l'intelligence artificielle avec eux. Dans quelques années, ils transformeront la vie des humains. Tintin (et Jules Verne) avaient prévu les fusées sur la lune, les films de science fiction d'aujourd'hui nous annoncent le monde de demain. Pas vraiment de quoi se réjouir.

Downton Abbey (série télévisée).

   Depuis que je suis ici ( dans les  US), je regarde une série télé qui s'appelle Downton Abbey. Il paraît que tout le monde l'a vu, sauf moi. Je n'ai jamais trop aimé ces téléfilms qui demandent une astreinte sur les horaires.

   Cette série a remporté un vif succès. Le château de Highclere est magnifique, les acteurs excellents, les dialogues souvent savoureux. Ce que je comprends, en anglais, me suffit pour suivre à peu près. Et puis, c'est bon pour mon anglais. La pratique, la pratique, toujours la pratique pour apprendre une langue !!!

   J'ai enchaîné les saisons, jusqu'à la quatrième. Je commence à m’essouffler : trop de décès, de disputes, de flirts, de beaux mariages et des mariages ratés...Une épisode par semaine eut suffi. Je suis gavé. J'abandonne... 

Dimanche 25 février 2018 à 7h30

    Comme chaque matin, j'ai pris mon café au magasin 7/11. Pas d'Hispaniques ce matin. C'est dimanche, jour du Seigneur. Un jour de repos pour ces travailleurs (pour beaucoup) manuels catholiques. Que serait la Californie sans eux ? Ils sont dans toutes les corporations ; jardinage, bâtiment et réparations de toutes sortes.

   Ce matin, j'ai croisé des gens qui m'ont encore salué comme si ils me connaissaient depuis des années. L'espace public, ici, est un espace convivial. On se salue, on se parle. Souvent quelques mots, mais c'est déjà ça. Etre agréable dans la rue est ici la règle. Je me demande toujours comment les Américains en sont arrivés là et pourquoi, nous, Français, descendants d'une vieille civilisation de bonnes manières, sommes si éloignés de la convivialité et la courtoisie.

   Les Français peuvent être aussi être courtois et chaleureux....mais avec des amis ou avec des gens qu'ils connaissent et respectent. Tous les autres sont ignorés. Ils n'existent pas. Quand dans un espace public, ils nous arrivent à bousculer quelqu'un que l'on n'a pas vu (bien sûr), on décline un "pardon" discret mais sans valeur.

   Le Français est froid et distant avec les inconnus. Seuls nos proches représentent quelque chose. Maintenant que je connais un peu les Etats-Unis, je supporte plus notre "mise en distance" de l'autre, de l'inconnu. Nous avons perdu beaucoup de notre humanité. Il me manque le livre pour comprendre pourquoi.

Retour à l'accueil