le Walt Disney Concert Hall de Frank Gehry à Los Angeles. Un éclatement des formes, c'est très impressionnant.

le Walt Disney Concert Hall de Frank Gehry à Los Angeles. Un éclatement des formes, c'est très impressionnant.

Bonnes nouvelles ! La République en Marche est en tête.

   Je suis heureux de voir les électeurs français macroniens. Ce n'était pas gagné. La victoire d'un homme seul. Il a réussi à l'américaine. L'homme seul (ou la femme) sauveur de son pays (je me marre, un sauveur ça peut être dangereux).  C'est gaullien aussi. Pourtant les critiques étaient nombreuses en 2016. Nombreux étaient les hommes politiques qui essayaient de le déstabiliser. La guéguerre habituelle de la politique politicienne. Ce n'est plus la vérité qui compte, c'est le mauvais coup porté à l'adversaire.

Cette campagne n'en finissait pas. On était lassé à la longue. La mise en place de primaires n'a pas aidé. Les résultats ont été décevant. De la confusion au départ, nous avons rajouté de la confusion en multipliant les candidatures à la présidentielle. Si on écoute pas avec attention les infos, on est vite perdu.

   Reste le deuxième tour des législatives à venir. Mais le gros reste à faire. Comment Emmanuel Macron va-t-il s'y prendre pour réformer la France sans mettre le feu aux poudres ? La partie de ne sera pas facile. Les réformes à venir ne seront pas douces pour tout le monde.

    Une nouvelle semaine se termine. J'attends la nouvelle catastrophe...une nouvelle attaque terroriste... Les derniers événements m'ont un peu bousculé, même plus, traumatisé. Je n'ai pas écouté de musique ces dernières semaines. Mon régime alimentaire n'est plus respecté. L'aiguille de mon pèse-personne indique un mauvais chiffre. La dernière analyse de sang est mauvaise. Je n'ai encore aucune idée sur la destination de mon prochain voyage. Les clignotants sont au rouge. J'accuse le coup. Je ne suis pas encore mort....mais ça se précise...je suis en marche pour cela (comme dirait Macron !). Cesser de vivre ne m'angoisse pas plu que ça. Je n'ai pas de famille. Je n'attends pas les fêtes de famille avec impatience pour embrasser les petits enfants. Mon fils vit seul reclus dans une petite maison des Pyrénées. Il a rejoint les ours solitaires en montagne.

    Hier soir, en rentrant d'une réunion politique, j'ai bavassé dans la rue avec une dame de 75 ans qui balayait devant la porte de son immeuble qui est en fait une grande maison bourgeoise, que l'on appelle villa ici. Elle a certainement été construite au début du siècle, dans les années 20. J'ai vaguement vu le patio et le petit jardin joliment arboré et caché de la rue. Cannes possède des trésors de maisons bourgeoises. Je les découvre au cours de mes promenades. C'est toujours un plaisir.

   La circulation automobile a beaucoup cassé le Cannes du  début du siècle. Il a fallu construire de nouvelles routes pour répondre aux possesseurs de voitures. 50 ans après, nous en avons assez des voitures. La civilisation fonctionne comme un balancier qui oscille à fond d'un côté et à fond de l'autre. L'équilibre est difficile à atteindre. En politique c'est un peu pareil. Combien j'entends dans les interviews trottoir dire :  "j'ai toujours voté à gauche" ou  "j'ai toujours voté à droite". C'est noir ou c'est blanc. Les nuances sont toujours difficiles à exprimer. Il faut être un peu artiste pour bien mélanger les couleurs.

   Je passe facilement de la circulation à la création artistique. C'est mon truc, le mélange des genres. Bien. Il est maintenant presque 7 heures du matin. J'ai envie de sortir voir la mer. Ce matin je verrai peut-être un nouveau bateau de croisière dans la baie de Cannes.

 

Retour à l'accueil