Une église d'un communauté religieuse indienne à Kuala Lumpur. Le jour de ma visite des hommes ont marché sur des braises. L'épreuve du feu.

Une église d'un communauté religieuse indienne à Kuala Lumpur. Le jour de ma visite des hommes ont marché sur des braises. L'épreuve du feu.

Erdogan a gagné.

Mardi 18 avril 2017

   L'Union Européenne est maintenant la voisine d'un pays de 75 millions d'habitants qui est en train d'abandonner la laïcité de Atakürk au profit de l'islam.

   Le résultat du référendum (51%) en faveur des pleins pouvoirs à Erdogan est plus que désolant. Décidément beaucoup de Turcs réclament un homme fort pour gouverner leur pays. Cela me rappelle quelques mauvais souvenirs comme ce qui s'est passé en 1933 en Allemagne.

   Le peuple n'est pas copain avec la démocratie parlementaire occidentale, il a  l'air de lui préférer l'islam. En démocratie le peuple est souverain. Il veut Erdogan, il a Erdogan. Je ne peux prédire la suite. Je suis assez vieux pour me souvenir du vécu de beaucoup de pays où les dictateurs étaient les bienvenus et avait été chassés par la suite comme des malpropres. Je pourrais citer de nombreux pays qui ont vécu cette mésaventure, je n'en citerais qu'un seul : Haïti. Ce petit pays n'a jamais vraiment connu la paix et un minimum de prospérité. Je me souviens de la famille Duvalier qui a gouverné ce petit pays en martyrisant son peuple et en piochant largement dans les fonds publics pour vivre dans le luxe.

    Pas plus que les autres, je ne sais pas ce que Erdogan va faire. Mais ce genre de référendum pour obtenir du peuple tous les pouvoirs ne me dit rien de bon.

Jeudi 13 avril 2017, 6h20.

   Canapé-lit rangé. Petit-déjeuner pris. Soins pratiqués. Alinos s'installe devant son laptop pour écrire la page du blog de la semaine. Avec cette régularité j'aurais pu travailler pour une compagnie de transport. Xavier Houssin m'a dit, en 1980, que j'étais psycho-rigide. Sur le moment, je n'avais pas compris. D'ailleurs je ne savais pas vraiment qui était un psycho-rigide. Avec le temps, je pense qu'il avait vu juste. Ma rigueur obsessionnelle m'aide à vivre. Elle est mon cadre, ma ceinture de sécurité. Elle me donne de l'aisance. C'est pas facile de vivre seul sans personne à côté pour corriger mes erreurs. Je suis le navigateur solitaire qui pilote seul son embarcation. Il faut beaucoup de rigueur (même excessive parfois) pour ne pas être ballotté dans tous les sens. Je ne sais pas si le mot rigueur me convient. Manquer de souplesse, comme peuvent être les psycho-rigide n'a rien à voir avec la rigueur.

   Enfin nous sommes jeudi et je n'ai rien à dire de spécial cette semaine. A quelques jours de la présidentielle, je n'ose plus ouvrir les infos pour voir où on en est dans la campagne. J'ai hâte d'être au deuxième tour pour qu'on en finisse. Après, si c'est Le Pen qui gagne...je risque de fuir, quitter la France et partir m'isoler dans un coin perdu. Une majorité de Français qui votent pour un parti d'extrême droite qu'est-ce que cela voudrait bien dire ?

Retour à l'accueil