Je suis Chrétien voilà ma gloire,

mon espérance et mon soutien....

   Il me reste toujours des bribes d'un chant liturgique de ma jeunesse quand j'étais enfant de cœur.  C'est beau de croire en Dieu ! On se sent grandi.

   Pourquoi Monsieur François Fillon, candidat à la  Présidence de la République,  a-t-il osé proclamer tout fort qu'il était chrétien ? Il fait là une mauvaise calcul. Les églises chrétiennes ont de bonnes raisons pour lui en vouloir. Il a grassement payé son épouse et ses deux fils pour de faux emplois, des emplois fictifs. Même s'il n'est pas mis en examen (le doute bénéficiant toujours à l'accusé), il a largement puisé dans l'argent public ( presque 1 million d'euros ) pour rémunérer trois membres de sa famille. A ce tarif, il pouvait se payer son château dans la Sarthe que l'on a pu voir sur internet.

  Quand la moyenne des Français ne sont pas payé plus que 1500 euros par mois. On peut dire qu'une majorité de nos concitoyens tire le diable par la queue. On a le droit à l'avoir mauvaise. J'espère que le Parti Républicain va trouver quelqu'un d'un peu plus honnête pour le remplacer

Eichmann et la banalité du mal.

   Un homme qui ne pense pas, un bureaucrate qui applique des consignes (ordres) sans se soucier des conséquences tragiques. Un homme sans réflexion avec des clichés. C'est ça la banalité du mal dont parle Hannah Arendt. Le mal était monstrueux mais le responsable, était un homme ordinaire, vide de sens. Pas un monstre comme on aurait voulu qu'il fût. Opinion dure à encaisser parce que, quelque part, n'importe qui d'entre nous peut faire des monstruosités  comme Eichman a fait. 

   Voici la raison principale - à mon avis - poursquoi Hannah Arendt a provoqué un tollé parmi les intellectuels et les politiques qui l'on lu en 1963 après la parution de ses articles dans le New Yorker.

   Eichmann, homme intelligent mais ordinaire sans pensées, sans réflexion, a accompli des monstruosités en obéissant simplement aux ordres. Vous multipliez le cas Eichmann par des milliers et vous obtenez l'horreur absolue. C'est, je crois ce que Hannah a voulu dire quand elle a introduit ce nouveau concept qu'elle a appelé la banalité du mal.

   Du coup, le faux monstre, le mauvais, le méchant, cessait  d'être systématiquement l'autre si l'on n'y prenait  pas garde, si on ignorait  la morale, la différence entre le bien et le mal, si la notion d'humanité est gommée.. Elle a dit se placer sur un plan philosophique.

   Je repense maintenant aux Allemands qui habitaient à proximité des camps d'extermination et qui continuaient à "vivre normalement". Selon Hannah Arendt, Si j'extrapole bien, les voisins ne se sentaient pas concernés par ce qu'il se passait dans le camp. Ils laissaient aux autres la responsabilité de ce qui s'y passait. Tout comme Eichmann qui se considérait comme un exécutant. obéissant  aux ordres. Voilà ce qu'il se passe quand les gens cessent d'essayer de penser pour comprendre et  réagir ensuite. Comprendre, ce n'est pas justifier, a--elle dit.

Samedi 4 février 2017 9h30.

Chansons de rue.

   C'est la fin de la semaine, j'ai posté ma page, je me suis libéré de mon "obligation" hebdomadaire. Je sirote mon deuxième café et j'écoute encore Charice. Pour la Nième fois YouTube m'offre ce cadeau musical. Aujourd'hui, je commence à me poser des questions. Pourquoi suis-je fasciné par ces chanteuses (Whitney Houston, Maria Carey)  qui font explosier la scène ? 

   Elles sont bonnes, c'est indéniable. Mais, je pense les aimer pour autre chose : elles chantent toutes avec une la vitalité profonde qui ne trompent pas. Elles font du bien. Leurs chansons sont des hymnes à la vie. je n'aime pas les chanteurs-compositeurs trop cérébraux, comme Serge Gainsbourg qui, lui, est carrément destroy, ses chansons sont le reflet (je devrais dire l'ombre) de ce qu'il est. Quand je l'écoute, je cherche rapidement un verre de whisky pour compenser et  l'accompagner dans sa solitude. D'accord, c'est beau, mais pas gai, je tiens encore à ma peau !

Encore une petite merveille !

"L'Afrique est mal partie".

   Titre d'un livre de René Dumont publié en 1962, j'ai du le lire dans les années 70, il m'avait  beaucoup impressionné à l'époque. Malgré les prévisions alarmistes le l'ingénieur agronome,  j'espérais qu'en 10 ou 15 ans, après la décolonisation, l'Afrique s'en sortirait. 50 après, dans certains pays, c'est encore pire. Encore à cause de la colonisation ?

mardi 7 février 2017.

Un jeune homme violé par la police.

   J'entends des informations à la radio qui me font mal : des policiers en exercice ont violé un jeune homme au cours d'une opération de police avec l'aide d'une matraque.  Le jeune a subit une première opération chirurgicale et pour le moment doit évacuer ses déchets humains dans un sac plastique. Du vrai spectacle de mort.

   C'est une honte pour les forces de l'ordre, pas uniquement pour le ou les policiers qui ont fait cela. Voilà des années que j'entends des discours tenus par les autorités policières. Elles disent que le recrutement est mieux fait que par le passé. Ils disent que les policiers ont un meilleur niveau que par le passé. On devrait peut-être aussi leur faire passer des tests psychiatriques.

 Je devine que travailler dans les quartiers difficiles n'est pas une sinécure, un minimum de sérieux et d'humanité doit être demandé aux policiers. Le fait de porter un uniforme de la police ne devrait en aucun cas le soustraire de l'application de la loi. Si les policiers ne respectent pas la loi, alors qui va la respecter ?

Poème de Martin Nemöller.

Quand les nazis sont venus chercher les communistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas communiste.

Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas social-démocrate.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus me chercher,
il ne restait plus personne
pour protester. »

Retour à l'accueil