vitrine d'une boutique, casino Encore à Las Vegas

vitrine d'une boutique, casino Encore à Las Vegas

Nuits fraîches et idées noires

   Ce  titre m'est venu en me brossant les dents, j'ai vite fait de le garder.

   Ces quelques mots pourraient convenir pour un roman noir. Nuit fraîche, c'est vrai, nous sommes le 13 janvier à 3h28 du matin. Je me suis réfugié avec mon ordinateur dans ma petite cuisine. Le reste de l'appartement était vraiment trop froid. L'eau chaude des radiateurs du chauffage central peine à monter jusqu'au 6 ième et dernier étage de l'immeuble. Je purge les radiateurs, mais rien n'y fait. L'air s'accumule dans mes radiateurs. La copropriété n'est pas vraiment intéressée par mes appels de détresse. La plupart des propriétaire ne viennent que l'été. Je dois me contenter des chauffages d'appoint électriques qui me coûtent une petite fortune.

    J'ai acheté cette semaine "Philosophie Magazine". Ils ont fait un dossier de 22 pages sur  l'expression écrite avec le titre : "Suis-je l'auteur de ma vie ?" J'ai lu avec attention. Je me pose des questions sur " mon blog et moi'. Pourquoi je m'astreins à écrire quelque chose toutes les semaines ? Je suis devenu TOC. Même quand je n'ai rien à dire, j'écris quand même. Je ne veux pas casser le rythme. Une fois ma page faite, ce qui peut me prendre quatre heures quand même,  je me sens plus léger, je suis autorisé à sortir, marcher un peu, voir la mer. Mais la page écrite n'est que le début de l'exercice d'écriture. Le jour suivant, je la corrige (parfois j'oublie). La correction est beaucoup plus facile et gratifiant, même quand je réécris tout le texte. Reprendre pour améliorer la page écrite, est une partie de plaisir parce que je ne pars plus de rien, de la page blanche.

   J'ai vraiment établi une curieuse relation avec ma page de la semaine. Je me suis imposé cette épreuve bien que l'écriture ne soit pas mon truc. M'asseoir devant mon ordinateur. Je dois trouver quelque chose à dire. Cela peut être douloureux. Je ne suis pas le seul à souffrir, mon copain Xavier qui est auteur de romans biographiques, dit "avoir du mal" pour écrire. Ce n'est pas le lexique qui manque mais les idées, l'inspiration. Pour moi, c'est tout qui me manque, les idées, la syntaxe, la grammaire. Je ne désespère pas. Après 10 ans de blog, on me dit que je me suis améliorer ! Une jolie consolation et un encouragement à continuer tant que la vieillesse ne me tue pas.

............

   Cette semaine je vous ai mis un streaming de "C'est dans l'air". Un miracle. Je ne sais pas comment j'ai fait. Il faut dire que les gestionnaires d'OverBlog changent en permanence leurs programmes. Quand je m'habitue à l'un,  ils en mettent un autre en route. Ils n'arrêteront jamais. Quand j'ai démarré avec l'informatique et internet, j'utilisais Windows 98, depuis j'ai changé 5 fois de système d'exploitation. Ceci dit, je vous ai mis une vidéo sur le protectionnisme qui m'a semblé particulièrement intéressante. 

   Hier soir, mercredi 11 janvier 2017, Donald Trump, a fait son avant-rentrée avec une conférence face à la presse. Il a mal commencé en interdisant à un journaliste de la CNN de poser sa question. Stupéfaction dans la salle, mais les journalistes n'ont pas quitté la salle. Aidé par l'effet de surprise ils ont baissé leur froc. C'est un début. La grande Amérique va-t-elle ressembler à la démocratie d'Erdogan ou à celle de Poutine ? On va attendre la prochaine connerie...Pourvu qu'il évite d'appuyer sur le bouton de la bombe atomique !!!!

Emmanuel Macron

   Je me suis engagé pour Macron. J'ai rejoint un comité de soutien à la candidature de Macron à la présidentielle. J'ai aussi fait un petit chèque à son association "En Marche". C'est bien la première fois que je fais ça : soutenir financièrement un mouvement politique. Qu'est-ce qui est préférable, soutenir les œuvres de l'Abbé Pierre ou le mouvement  d'Emmanuel Caron ? J'ai versé quelque chose parce que Caron n'a aucun parti politique qui le finance. Macron est un outsider. Il fait cavalier seul (ce qui fait ricaner un certain nombre de gens (les ricaneurs sont toujours les mêmes, ceux qui manquent d'idées, les trouillards, ceux qui s'accrochent aux meubles quand il faudrait sortir dans la rue.

   J'aime Macron parce qu'il a des idées neuves pour la gestion de la France, il a une vie romantique, romanesque. Sa vie me fait penser à d'autres, des gens illustres qui ont fait avancer la qualité de la vie en collectivité. L'histoire nous dira ce qui aura changé sous Emmanuel Macron.

   Mais, entre nous, si on oublie Macron, qu'est-ce qu'il nous reste pour les présidentielles ? Mélanchon le tribun qui se complaît dans se élans verbaux et verbeux. Les grandes envolées lyriques ne m'impressionnent plus. La Révolution Française (Culte de la Raison et de l'Etre Suprême) a déjà tranché trop de têtes comme cela.

   La droite conservatrice et catholique pourrait  nous faire rétrograder d'un coup et ferait honte à Madame Simone Veil, Monsieur Robert Badinter, et tous ceux qui ont bataillé pour la qualité de vie et le respect du citoyen. Je me méfie des politiciens à l'idéologie forte, surtout religieuse. Je me souviens des discours de George W. Bush qui mélangeait, maladroitement,  ses convictions religieuses avec la conduite des Etats-Unis. On se souvient de l'invasion de l'Irak en 2003.

   Les convictions religieuses ont fait beaucoup de mal à l'humanité. Malgré tout cela, je suis obligé de reconnaître que les humains adorent le religieux. Depuis les temps anciens à aujourd'hui. Le sacré plaît beaucoup, quelque chose de je ne sais quoi. Les grands principes religieux tuent trop d'honnêtes gens dans le monde. On se réfugie derrière une doctrine, on applique la doctrine et on tue. Sans complexe et sans culpabilité. Il faut lire ce qu'a écrit Hannah Arendt sur la banalité du mal  (procès d'Eichman).

   Bref, Macron est peut-être religieux, mais il ne le montre pas (ça j'aime, les gens doivent garder leurs convictions religieuses pour eux. C'est leur affaire et savoir qu'un tel est catholique, protestant, ou musulman ne m'apporte rien, sinon de l'agacement.

 

Retour à l'accueil