Méditation ou Réflexion ?

   Le mot réflexion a disparu du vocabulaire courant, à sa place on trouve le plus souvent méditation. Ce n'est pas la même chose. De nos jours on médite plus souvent qu'on ne réfléchit Je suis un peu agacé à cause du sens spirituel du mot.  Quand les gens méditent, ils prennent des postures de bonzes bouddhistes. Ce n'est plus la tête qui pense, c'est tout le corps : le foie, le cœur, les poumons, les pieds, le ventre...Ca fait beaucoup mais c'est maintenant tendance de méditer. Pourtant le temps de la réflexion ne me paraît pas dépassé.

Par le plus grand des hasards, je découvre des phénomènes de la nature qui m'émeuvent comme c'est pas possible, aux larmes.

La valeur travail.

   On a beaucoup parlé de la valeur travail dans le dernier "c'est dans l'air" du jeudi 19 janvier 2017. J'ai bien apprécié ce qui s'est dit. Une confirmation de ce que je dis depuis des dizaines d'années. La valeur travail est la valeur numéro un dans les sociétés. Les travailleurs qui cherchent à  "en faire le moins possible"  sont vite discriminés par leurs collègues et par leur employeur. Ceci est aussi valable pour les jeunes. Combien de jeunes "décrochent" (comme on dit aujourd'hui). En fait le verbe "décrocher" arrange bien les enseignants et l'Education Nationale. Les "décrocheurs" sont en fait des jeunes qui se font virer par l'école. Les enseignants culpabilisent moins. Le décrocheur est responsable de son décrochage. C'est plus simple. Quitter l'école à 16 ans, ce n'est pas un drame si on trouve du boulot. Malheureusement de nos jours les employeurs refuse d'offrir un emploi à un jeune de 16 ans. C'est bien regrettable. J'ai moi-même été jeune ouvrier dans une papeterie à 14 ans. C'était bien de faire quelque chose et de gagner un salaire.

 

Emmanuel Macron.

   Ca y est, j'ai envoyé mon chèque de soutien au mouvement "En marche" d'Emmanuel Macron. Pas une grosse somme : 20 euros seulement, mais vous multipliez un don de 20 par 100 000 personnes, cela fait quand même 2 millions, et, le petit Macron, n'est mandaté par personne. Il avance seul et se fraye son chemin parmi les politiciens patentés et installés depuis longtemps dans les sphères de la politique.

   Curieusement il avance très vite, au grand dam de beaucoup de politicards. Jusqu'où ira-t-il ? Personne ne peut anticiper les résultats à l'élection présidentielle, d'autant que les sondages (également aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne) se sont bien trompés. Ce sera la surprise.

   J'aime bien son libéralisme, ni de gauche, ni de droite. Il aurait pu aussi dire, ni du centre qui ne remporte jamais beaucoup de succès auprès des électeurs. Il a raison. On en a marre de la gauche pure et dure et de ses syndicats, certains proches du Parti Communiste. Moi, personnellement je ne veux pas d'un François Fillon "catholique". Je le préférais quand il cachait son catholicisme.  Voter pour Fillon, c'est voter pour l'église catholique. Merci bien. Les catho qui gênent l'application de la loi sur l'IVG ou les contres le  mariage pour tous.

Retour à l'accueil