Une quinzaine de coiffeurs officient sur un quai de la gare centrale de Bangkok.Je ne suis pas surpris, dans ce pays chaque petit espace libre ne reste pas libre longtemps.
Une quinzaine de coiffeurs officient sur un quai de la gare centrale de Bangkok.Je ne suis pas surpris, dans ce pays chaque petit espace libre ne reste pas libre longtemps.

Une quinzaine de coiffeurs officient sur un quai de la gare centrale de Bangkok.Je ne suis pas surpris, dans ce pays chaque petit espace libre ne reste pas libre longtemps.

A l'aéroport de Hong Kong j'ai vu une très belle série de dessins faits par des enfants de 9 à 14 ans, je vous présente ici ceux que j'ai le plus appréciés.
A l'aéroport de Hong Kong j'ai vu une très belle série de dessins faits par des enfants de 9 à 14 ans, je vous présente ici ceux que j'ai le plus appréciés.
A l'aéroport de Hong Kong j'ai vu une très belle série de dessins faits par des enfants de 9 à 14 ans, je vous présente ici ceux que j'ai le plus appréciés.
A l'aéroport de Hong Kong j'ai vu une très belle série de dessins faits par des enfants de 9 à 14 ans, je vous présente ici ceux que j'ai le plus appréciés.
A l'aéroport de Hong Kong j'ai vu une très belle série de dessins faits par des enfants de 9 à 14 ans, je vous présente ici ceux que j'ai le plus appréciés.
A l'aéroport de Hong Kong j'ai vu une très belle série de dessins faits par des enfants de 9 à 14 ans, je vous présente ici ceux que j'ai le plus appréciés.

A l'aéroport de Hong Kong j'ai vu une très belle série de dessins faits par des enfants de 9 à 14 ans, je vous présente ici ceux que j'ai le plus appréciés.

Quelques graffiti de palissade de Bangkok.Malgré le talent des artistes, on voit que l'administration ne fait rien pour favoriser l'expression artistique de rue.  Hong Kong est quand même à 1800 km.
Quelques graffiti de palissade de Bangkok.Malgré le talent des artistes, on voit que l'administration ne fait rien pour favoriser l'expression artistique de rue.  Hong Kong est quand même à 1800 km.
Quelques graffiti de palissade de Bangkok.Malgré le talent des artistes, on voit que l'administration ne fait rien pour favoriser l'expression artistique de rue.  Hong Kong est quand même à 1800 km.
Quelques graffiti de palissade de Bangkok.Malgré le talent des artistes, on voit que l'administration ne fait rien pour favoriser l'expression artistique de rue.  Hong Kong est quand même à 1800 km.
Quelques graffiti de palissade de Bangkok.Malgré le talent des artistes, on voit que l'administration ne fait rien pour favoriser l'expression artistique de rue.  Hong Kong est quand même à 1800 km.
Quelques graffiti de palissade de Bangkok.Malgré le talent des artistes, on voit que l'administration ne fait rien pour favoriser l'expression artistique de rue.  Hong Kong est quand même à 1800 km.

Quelques graffiti de palissade de Bangkok.Malgré le talent des artistes, on voit que l'administration ne fait rien pour favoriser l'expression artistique de rue. Hong Kong est quand même à 1800 km.

Les adorations. Le Roi, la Reine et le Bouddha.
Les adorations. Le Roi, la Reine et le Bouddha.
Les adorations. Le Roi, la Reine et le Bouddha.
Les adorations. Le Roi, la Reine et le Bouddha.
Les adorations. Le Roi, la Reine et le Bouddha.

Les adorations. Le Roi, la Reine et le Bouddha.

Pour aller faire mes courses au centre ville, je prends un bateau qui circule sur un égout (j'ai regardé dans le dictionnaire, c'est le bon mot). Dès que l'embarcation prend un peu de vitesse, les passagers lèvent un rideau avec une ficelle à laquelle est fixée une poignée. Sinon c'est l'eau pourrie que l'on reçoit.
Pour aller faire mes courses au centre ville, je prends un bateau qui circule sur un égout (j'ai regardé dans le dictionnaire, c'est le bon mot). Dès que l'embarcation prend un peu de vitesse, les passagers lèvent un rideau avec une ficelle à laquelle est fixée une poignée. Sinon c'est l'eau pourrie que l'on reçoit.
Pour aller faire mes courses au centre ville, je prends un bateau qui circule sur un égout (j'ai regardé dans le dictionnaire, c'est le bon mot). Dès que l'embarcation prend un peu de vitesse, les passagers lèvent un rideau avec une ficelle à laquelle est fixée une poignée. Sinon c'est l'eau pourrie que l'on reçoit.
Pour aller faire mes courses au centre ville, je prends un bateau qui circule sur un égout (j'ai regardé dans le dictionnaire, c'est le bon mot). Dès que l'embarcation prend un peu de vitesse, les passagers lèvent un rideau avec une ficelle à laquelle est fixée une poignée. Sinon c'est l'eau pourrie que l'on reçoit.
Pour aller faire mes courses au centre ville, je prends un bateau qui circule sur un égout (j'ai regardé dans le dictionnaire, c'est le bon mot). Dès que l'embarcation prend un peu de vitesse, les passagers lèvent un rideau avec une ficelle à laquelle est fixée une poignée. Sinon c'est l'eau pourrie que l'on reçoit.

Pour aller faire mes courses au centre ville, je prends un bateau qui circule sur un égout (j'ai regardé dans le dictionnaire, c'est le bon mot). Dès que l'embarcation prend un peu de vitesse, les passagers lèvent un rideau avec une ficelle à laquelle est fixée une poignée. Sinon c'est l'eau pourrie que l'on reçoit.

Sortie dans un grand magasin à l'occasion de la participation à un jeu vidéo international. Je suis émerveillé devant le sérieux des enfants.

Sortie dans un grand magasin à l'occasion de la participation à un jeu vidéo international. Je suis émerveillé devant le sérieux des enfants.

pour une fois les horaires de bus sont affichés....mais pour lire ça...!

pour une fois les horaires de bus sont affichés....mais pour lire ça...!

hommes qui dorment.
hommes qui dorment.

hommes qui dorment.

hall de vente intérieur, construit un peu comme les vieux passages du 18 ième siècle de Paris.
hall de vente intérieur, construit un peu comme les vieux passages du 18 ième siècle de Paris.
hall de vente intérieur, construit un peu comme les vieux passages du 18 ième siècle de Paris.
hall de vente intérieur, construit un peu comme les vieux passages du 18 ième siècle de Paris.
hall de vente intérieur, construit un peu comme les vieux passages du 18 ième siècle de Paris.
hall de vente intérieur, construit un peu comme les vieux passages du 18 ième siècle de Paris.

hall de vente intérieur, construit un peu comme les vieux passages du 18 ième siècle de Paris.

Jeudi 29 septembre 2016   

L'élection du Président des Etats-Unis

   Le premier débat Hillary Clinton / Donald Trump m'a déçu. J'exagère un peu, mais j'espérais quelque chose de plus dure, en raison de la carrure des personnages en compétition. 

J'avais suivi, en décembre dernier, un des premiers débats de Trump avec les colistiers républicains sur CNN, ça chauffait dur, les coups pleuvaient. Je vois que maintenant, Trump a mis la pédale douce pour éviter un écart de langage qui pourrait lui être fatal à quelques semaines des élections de Novembre.

   Quand même. Les Etats-Unis sont une drôle de démocratie. Déjà 10 mois de campagne et des dizaines de millions de dollars pour vanter ses mérites et dénigrer les programmes des autres candidats, pour en arriver là : un clown qui a fait fortune dans l'immobilier contre l'épouse d'un ancien président des Etats-Unis. Il y quelques années avec les Bush, on avait le fils qui succède au père. Comme en Afrique où le fils Bongo succède au pére.

   Nous sommes complètement dans le schéma des "Héritiers" de Bourdieu et Passeron. La politique, c'est comme la culture, on est dedans ou on est à côté, de père en fils, d'époux à épouse.

   Aucun régime politique n'est parfait. Les Etats-Unis ont quand même essayé de faire quelque chose de bien: protéger les intérêts des uns et des autres, protéger aussi les croyances et aussi les non-croyants (participation de Jefferson particulièrement).Malgré cela, les campagnes électorales dans ce pays durent des mois (on en est déjà à 10 mois aujourd'hui).Les candidats doivent visiter presque tous les Etats, surtout ceux qui ne sont pas acquis à l'un ou à l'autre parti.

   Comme vous qui vous intéressez un tant soit peut à l'Amérique, nous savons que l'élu de la Maison Blanche n'est pas apprécié par tous les Américains. Qu'il soit Démocrate ou Républicain.L'élu démocrate cependant a toujours tendance à dépenser plus pour le bien général (c'est ce qu'à cherché à faire  Obama avec sa réforme sur les soins de  santé pour tous).

   Pour cette élection présidentielle, je vois autre chose dans le vote "Trump". Je me demande bien si le vote  "Trump" n'est pas aussi un vote pour dénigrer le poste de Chef de la Maison Blanche. Placer un bouffon à Washington c'est mettre le pouvoir fédéral dans l'incapacité de proposer les initiatives qui "tiennent la route". La politique étrangère n'intéresse guère les américains sauf pour les Juifs-Américains toujours très proches d'Israël et très affluent au Congrès.

Mercredi 28 septembre 2016, 10h25
   Ce matin j'ai essayé de boire un café à la caféraria de l'hôtel quelques heures après avoir pris mon petit déjeuner. Peine perdue, la responsable des petits-déjeuner n'a rien voulu savoir. Pour elle, j'avais déjà déjeuné et il n'était pas question de me laisser entrer une nouvelle fois. Elle aurait pu, aussi, me servir un café, sans me laisser entrer pour m'éviter de déjeuner une seconde fois.      Non.Rien à faire. L'intervention de la responsable de la réception n'a pas aidé. Il m'a été demandé de faire ma demande auprès du directeur de l'établissement.  
   La Thaïlande est un pays de contraste, les gens peuvent être adorables comme ils peuvent être stupides. Pour éviter ce genre de désagrément, il faudrait former le personnel, le moins le briffer correctement pour qu'ils fonctionne selon des normes internationales courantes. J'ai travaillé dans un hôtel en 62-63, jamais une situation pareille ne se serait posée. Donner satisfaction au client était la norme, surtout quand il s'agit d'un petit détail, comme une tasse de café.
    Je n'aime pas ce genre de situation, car on a vite tendance à dire : la Thaïlande n'est pas la France ou l'Angleterre, il faut accepter les différences et les attitudes différentes des nôtres. J'accepte cet argument quand on me dit "en Chine on mange avec des baguettes, il faut s'y faire". D'accord pour les baguettes, mais je ne vais pas au-delà...! surtout pour un pays qui vit beaucoup du tourisme.

 

Lundi 26 septembre 2016.

   Je suis à Bangkok depuis quelques jours, depuis jeudi exactement. Je ne trouve pas la ville changée depuis mon dernier séjour en 2013. Je n'aime pas ça, déjà en 2006, j'avais trouvé la plupart des bâtiments de Thaïlande au bord de la ruine (sauf les monastères, les casernes, les écoles et les édifices publics).

   Certains quartiers, déservis par le métro, sont modernes :  immeubles contemporains, de vrais trottoirs, pas de cables électriques qui pendouillent dans le paysage. Mais ces quartiers n'occupent pas le dixième de la ville. Le reste semble oublié par les pouvoirs publics et  est pratiquement  à l'abandon, comme ils l'étaient déjà il  y a dix ans. Les propriétaires font manifestement les travaux au minima et au dernier moment. Quant à l'espace qui relève de la collectivé publique, dans le meilleur des cas, c'est du rafistolage, il vaut mieux faire attention où l'on met les pieds. Sortir une fois la nuit tombée peut être casse-gueule. C'est un vieux qui vous parle.

   Pour les transports en commun, c'est encore pire. Les vieux autobus sont toujours là, ils sont bruyants, et déversent leur fumée noire à  chaque accélération. Les tuk-tuk pétaradent autant et eux aussi pulluent tout autant. Le bateau qui circule sur un canal d'eaux usées, est toujours en circulation. Ce bateau, c'est tout un poème. Je pense qu'il n'est emprunté que par des gens spéciaux qui aiment vivre une expérience. Déjà pour monter à l'intérieur il faut faire quelques pas en équilibre instable. Une fois assis sur un petit banc, on doit surveiller l'état de l'eau (l'égout) pour remonter une bâche à l'aide d'une poignée attachée à une ficelle, si un autre bateau nous croisent. Les derniers touristes que j'ai vus sur le bateaux avaient l'air terrorisés et sont descendus à l'arrêt suivant...

   Ce n'est peut-être pas utile d'établir une liste exhaustive de tous les engins qui circulent sur les routes de Thaïlande et qui ne devraient pas y être. Je vous laisse imaginer la suite. Bien sûr de belles voitures circulent sur les routes. Les voitures officielles ne manquent pas, elles sont précédées par une voiture de police qui ouvre le passage. Je n'ai pas vu beaucoup de véhicules de secours, pompiers ou ambulances. Je n'ose pas comparer avec le lieu où j'habite à Cannes où les véhicules prioritaires sont très nombreux.

   Le contraste avec Shenzhen, ville de Chine, mais quand même en Asie, est saisissant. On a beau dire tout ce que l'on veut sur les Chinois, mais en matière d'urbanisme ils sont efficaces. Les immeubles poussent comme des champignons, la circulation automobile est fluide et les engins bruyant et polluants ont pratiquement disparus (à 100% pour les deux-roues).

   Devant ce terrible constat, je devine le désarroi des jeunes touristes  branchés écolo...Je ne sais pas s'ils renouvelleront leur expérience. Même si les Thaïs sont des gens adorables. Ils restent encore les sableuses plage de Phuket ou du Sud.

 

Mardi 27 Septembre 2016

   Il est 7h20 du matin à Bangkok (2h20 en France). Dans un peu plus d'un heure, je duel Hillary Clinton/Donald Trump va démarrer. Un duel de mots, d'arguments, de posture, de tempérament. C'est au cours de ces moments là que l'on voit à quel point l'Amérique est une drôle de démocratie. Les électeurs, je devrais dire beaucoup d'électeurs, votent avec beaucoup de légèreté. Comment peuvent-ils donner leurs préférences à des candidats qui croient que la Belgique et une jolie ville (Donald Trump, il y a quelques jours..)

   J'y perds mon latin (comme disait ma mère). Un drôle de pays, où les gens sont cordiaux et agréables, pas du tout hautains et arrogants comme dans certains pays. Ce sont des gens travailleurs aussi, qui se lèvent tôt et respectent les autres travailleurs. Il y a aussi des jalousies, les populations asiatiques en savent quelque chose. Les populations Black-American sont, malheureusement, encore trop marquée par leur histoire d'anciens esclaves. Il y en a quand même qui s'en sortent, toujours pareil grace aux études et aux relations. Le Président Obama nous donne quand même une excellente image de l'élégance et de dl'intelligence d'un Black-Americain.

   Ceci dit, l'Amérique aura peut-être à sa tête un Zouzou qui prend la Belgique pour une jolie petite ville...!!! Heureusement que les Présidents américains sont souvent aidés par des Secrétaires d'Etat compétents. Quand je relis les biographies des gens comme Henry Kissinger ou Madeleine Albright, je suis estomaqué. Encore des gens qui ont fui le fascisme et l'antisémitisme de l'Allemagne pour l'Amérique tolérante et généreuse.

....................

  J'ai discuté avec un ingénieur américain de Boston(Massachusetts), un voyageur, retraité, amoureux de l'Asie. La conversation a toute de suite été chaleureuse et amusante. Les Américains sont des gens sérieux qui ne se prennent pas au sérieux. Ils ne sont pas sur leur réserve comme les Français peuvent l'être quand ils rencontrent des inconnus. J'en ai marre des Français qui prennent une mine renfrognée quand on leur parle "sur un espace public". Les Français manquent de spontanéïté et de générosité et ils ont peur des autres. C'est pénible. Je ne le supporte plus.

.................................................

   Il est maintenant 8h08, la BBC annonce la rencontre Clinton/Trump pour dans quelques minutes. Je suispends ici ma page. A plus tard.

 

 

Retour à l'accueil